Lyon : des livreurs de Carrefour font jouer leur droit de retrait

Lyon : des livreurs de Carrefour font jouer leur droit de retrait
Photo d'illustration - LyonMag

Ce jeudi, cinq salariés lyonnais de la société de transport Cogepart n’ont pas repris le travail. 

Chargés de livrer les clients de Carrefour, ils se disent "menacés de licenciement par leur direction" après avoir alerté leur employeur "sur l’absence de mesures de protection contre le coronavirus". D’après un communiqué, publié par le syndicat "Solidaires Rhône", les cinq employés annonce avoir fait jouer leur droit de retrait. 

De plus, pour le syndicat, "cette activité de livraison Carrefour n’est pas indispensable en période de confinement et au contraire contribue à vider les rayons et à créer de la pénurie"

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Nous sommes en guerre !!! Mais sans munitions..... le 18/05/2020 à 12:30
nadine2 a écrit le 20/03/2020 à 12h35

Le droit de retrait d’un salarié ne peut s’exercer, concernant le risque épidémique, que si l'entreprise ne suit pas les recommandations sanitaires : " Les mesures de prévention et de protection du personnel en cas de pandémie " : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=151&dossid=556

Et comme les revendications sanitaires officielles n ont cessé de varier en fonction de considérations matérielles comme stock de masques , absence de test , mensonges gouvernementaux , votre grand principe n a plus aucune valeur

Signaler Répondre

avatar
Préventeur le 18/05/2020 à 11:53
Professeur a écrit le 19/03/2020 à 16h32

Pour rappel, les mesures de protection contre le coronavirus relèvent exclusivement de comportements individuels :
- respect des gestes barrières
- lavage de mains
Les gants ne servent à rien et les masques ne sont utiles qu'au personnel médical.
Comme dit ci-dessus, pouvoir livrer des personnes fragiles est essentiel en cette période. "Solidaires" ?
Une pensée pour les soignants qui affrontent avec dignité un danger bien réel.

Faux à 100%

Signaler Répondre

avatar
nadine2 le 20/03/2020 à 12:35

Le droit de retrait d’un salarié ne peut s’exercer, concernant le risque épidémique, que si l'entreprise ne suit pas les recommandations sanitaires : " Les mesures de prévention et de protection du personnel en cas de pandémie " : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=151&dossid=556

Signaler Répondre

avatar
RazLeBol le 20/03/2020 à 12:32
En passant a écrit le 19/03/2020 à 15h45

Et pour les personnes âgées ou handicapées ou malades qui ne peuvent pas se déplacer, comment faire alors? en posant les courses à plus d'un mètre du destinataire (voire devant son habitation), quel est le risque?
Avec une pénurie de bouffe on va à la guerre civile et au carnage. L'urgence est là, en plus des soins.

Le problème, c'est que tout le monde part dans la psychose... Si tu fais attention à la où tu mets tes mains et que tu te laves les mains régulièrement, y'a bcp moins de risques...

Mais vu que les sociétés ne jouent pas le jeu de limiter le risque (car, pour la plus part, y'a des pénuries de protections, merci les gogoles qui s'en achètent 10 litres qu'ils utiliseront jamais), je comprends que les employés se barrent...

Signaler Répondre

avatar
TOTO693884 le 20/03/2020 à 12:19

Urgent d'équiper, le personnel médical, les livreurs, les caissiers (e) de l'alimentations, nos forces de police, nos postiers...

Signaler Répondre

avatar
Stalama le 20/03/2020 à 06:25

Quelle erreur ! Quel égoïsme vis avis des plus fragiles qui n’ont d’autres moyens que de se faire livrer.
Quelle mauvaise publicité pour Carrefour qui se passerait bien de cette mauvaise publicité.
Nul doute que Cogepart n’assurera plus leurs livraisons dans le futur.
Ces cinq personnes auront tout gagné : leur entreprise risque de fermer et eux se retrouveront au chômage....

Signaler Répondre

avatar
Bertrans69 le 19/03/2020 à 17:02

Bravo au courageux chauffeur qui aprovisionnes les rayon des magasin et qui livres les plus fragils

Signaler Répondre

avatar
fredo2 le 19/03/2020 à 17:00

ces livreurs ne livrent pas des personnes dépendantes mais uniquement des gens qui sont venu a carrefour et ne veulent pas porter leur course

Signaler Répondre

avatar
Professeur le 19/03/2020 à 16:32

Pour rappel, les mesures de protection contre le coronavirus relèvent exclusivement de comportements individuels :
- respect des gestes barrières
- lavage de mains
Les gants ne servent à rien et les masques ne sont utiles qu'au personnel médical.
Comme dit ci-dessus, pouvoir livrer des personnes fragiles est essentiel en cette période. "Solidaires" ?
Une pensée pour les soignants qui affrontent avec dignité un danger bien réel.

Signaler Répondre

avatar
En passant le 19/03/2020 à 15:45

Et pour les personnes âgées ou handicapées ou malades qui ne peuvent pas se déplacer, comment faire alors? en posant les courses à plus d'un mètre du destinataire (voire devant son habitation), quel est le risque?
Avec une pénurie de bouffe on va à la guerre civile et au carnage. L'urgence est là, en plus des soins.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.