Saint-Priest : l’homme bipolaire et violent écope de 2 ans de prison

Saint-Priest : l’homme bipolaire et violent écope de 2 ans de prison
Le prévenu a fait plusieurs séjours au Vinatier où il a menacé un infirmier - LyonMag

C’est un homme conscient du mal qui dort en lui qui a été présenté au tribunal correctionnel de Lyon cette semaine.

Bipolaire, il peut avoir des excès de violence importants lorsqu’il ne prend pas son traitement. En septembre dernier, il avait menacé un infirmier de l’hôpital psychiatrique du Vinatier. Sa femme est également présente à l’audience pour évoquer son comportement dangereux. L’homme a tenté de l’étrangler, l’a poursuivie avec un couteau et l’a menacée de lui jeter de l’huile brûlante au visage.

Malgré ses excuses, cet habitant de Saint-Priest a écopé d’une peine plus lourde que les réquisitions du parquet. Le tribunal a prononcé une condamnation de 2 ans de prison dont 6 mois avec sursis, assortie d’un mandat de dépôt.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
voila! le 15/06/2020 à 10:53

sa place n est pas en prison, mais en HP

par contre, les assassins sans troubles psychiatriques sont libres...

Signaler Répondre

avatar
Raclure le 15/06/2020 à 10:31
Kimi a écrit le 14/06/2020 à 01h56

Dit-il en se regardant dans un miroir ....

Ils vont l enfermer le pauvre il a rien fait.

Signaler Répondre

avatar
Raclure le 15/06/2020 à 10:26
Kimi a écrit le 14/06/2020 à 01h56

Dit-il en se regardant dans un miroir ....

Mais il s est excusé.

Signaler Répondre

avatar
Kimi le 14/06/2020 à 01:56
Duc de pouille a écrit le 13/06/2020 à 10h12

A enfermer définitivement ....

Dit-il en se regardant dans un miroir ....

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 13/06/2020 à 16:18
Duc de pouille a écrit le 13/06/2020 à 10h12

A enfermer définitivement ....

Diriez vous la même chose si c est votre fils. La prison n à jamais guerit un malade.

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 13/06/2020 à 13:35

Ai une sœur bipolaire. Quand elle prend son traitement, tout va bien. Le hic c est que dès lors que tout va bien, elle l arrête de le prendre et qu au bout de quelques jours elle repard en vrille.

C est triste à dire mais je pense que face à certains malades, il faudrait rendre obligatoire la prise de traitement quitte à ce qu un soignant passe tous les jours pour leur administrer. Et si refus,, hospitalisation d office.
Je précise certains car non nombre prennent leur traitement correctement.

Car ne l oublions ces, malades souffrent autant qu ils font souffrir leur entourage et c est est pas la prison qui changera quoi que ce soit à leur maladie.

Signaler Répondre

avatar
Duc de pouille le 13/06/2020 à 10:12

A enfermer définitivement ....

Signaler Répondre

avatar
un poison le 13/06/2020 à 09:51

A la base cet homme doit être violent , ajouter a sa bipolarité ce n'est pas une synécure , j'ai ma 2éme fille qui est bi polaire mais elle n'est pas violente du tout , parfois elle est triste sans raison parfois elle est euphorique ses 3 enfants s'adaptent et nous aussi , ça lui est tombé dessus aux alentours de la trentaine on en ignore les causes.
2 ans=24mois-6mois de sursis=18mois -remises de peine=
dans 1 an il est sorti , peut il avoir un suivi psychiatrique ? sans aucun doute pour cet homme

Signaler Répondre

avatar
Chypie le 13/06/2020 à 09:09

A oui dès qu’il sortira il recommencera ce qu’il n’a pas pue terminé mais en entendant avions pensé à la victime
2 ans avec 6 mois de surci

Signaler Répondre

avatar
Chypie le 13/06/2020 à 09:08

A oui quand il sortira il recommencera
Pour venger

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 13/06/2020 à 08:50

J'espère qu'il aura un suivi psychiatrique en taule, sinon ça ne sert à rien, quand il va sortir dans 2 ans (probablement bien moins avec la justice actuelle) son comportement sera bien pire avec cette maladie....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.