Lyon : changement de campagne pour les troupes d’Etienne Blanc

Lyon : changement de campagne pour les troupes d’Etienne Blanc
Anne Prost - Lyonmag.com

La course électorale touche à sa fin, mais la campagne de second tour ne ressemble pas à la première pour l’ancienne équipe d’Etienne Blanc (LR). 

Toutes les deux femmes créatrices d’entreprises, un peu ou très nouvelles en politique, à quelques jours d’un deuxième tour auquel elles ne s’attendaient pas du tout, Béatrice de Montille et Anne Prost sont lancées dans les dernières heures de la course. Pierre Oliver, leur collègue du 2e arrondissement de Lyon, n’est pas en reste. Même si un élément nouveau a surgi : leur N+1 a lâché les rennes de sa campagne.

Organisatrices de séjour gastronomiques pour des touristes d’affaires, Anne Prost s’est engagée totalement dans la campagne d’Etienne Blanc après une place de figuration dans celle de Michel Havard en 2014. Mais il a fallu apprendre à composer : "Moi je n’ai jamais eu de patron. Je suis ma propre chef depuis 20 ans. Là j’en avais un qui m’a fait passer des entretiens. C’est difficile".

Pas de chance, le 15 mars elle aurait pu prendre la tête de la petite entreprise que Yann Cucherat et elle gèrent, filiale de la grosse fusion décidée par les D.G Gérard Collomb et Etienne Blanc. Mais Cucherat est arrivé devant de 184 voix, elle est donc deuxième sur la liste fusionnée. Elle assure pourtant que tout se passe bien avec l’ancien gymnaste de haut niveau : "Il est très poli, attentif. Il me demande des nouvelles de mon business".

Ce dernier se porte forcément très mal, avec quelque chose de l’ordre de 0 euro pour le mois de mai en chiffre d’affaire. Mais Anne Prost n’a pas l’air de s’inquiéter et autorise sa fille de 24 ans à prendre des menus chers pour le fast-food à emporter qui les nourrira une fois sa tournée politique terminée.

Béatrice de Montille a connu tout de suite la promotion attendue. Elle a devancé Carole Burillon, la représentante dans le 3e arrondissement des listes Collomb. "Béa", du coup, a pris la tête de la liste fusionnant la liste de droite et de la liste un peu moins à droite.  Cerise sur le gâteau, la co-fondatrice des bijoux londoniens "Merci Maman" est maintenant devant son chef Etienne Blanc placé en troisième position. Avec ses tracts à la main, au croisement de la rue Baraban et de l’avenue Lacassagne, on la sent ravie de ce scenario.

Qu’est-ce qui pourraient déstabiliser ces ex têtes de liste d’Etienne Blanc ? Surement pas les adversaires politiques : "On ne la voit jamais sur le terrain, personne ne la connait" soupire en levant les yeux au ciel Anne Prost en parlant de Nadine Georgel, candidate EELV issue de la société civile. Pierre Oliver, croisé par hasard sur sa trottinette sur le pont de l’Université fait écho à propos de Valentin Lungenstrass son jeune adversaire EELV arrivé une cinquantaine de voix devant lui dans le 2e arrondissement.

Les résultats du premier tour ?  Anne Prost a une théorie qui l’arrange. Selon elle tout va se jouer chez les abstentionnistes : "J’ai appelé 200 personnes pendant le confinement. Pas un seul n’avait participé. Les uns par crainte, les autres par la crainte de leurs enfants, d’autres encore qui s’occupaient de leurs commerces avant le confinement".

Tous ces abstentionnistes, Béatrice de Montille a sa propre méthode pour les repérer: "j’ai vérifié les listes d’émargement du premier tour : les gens qui n’ont pas votés sont ceux dont le prénom sonne comme appartenant à des plus de 60 ans".  Pierre Oliver a ses sources : "J’ai eu des infos selon lesquelles l’âge moyen de l’électeur était tombé à 38 ans au cours de ce 1er tour contre 58 ans normalement". Chacun des trois veut croire en ses chances dans la conquête de ces abstentionnistes.

Mais l’avenir reste incertain, malgré une dynamique que chacun retrouve. "Sur le papier nous sommes en tête dans 18 bureaux de vote sur 20. Ce qui est sûr c’est que les habitants du 2e auront un maire de moins de 30 ans" se réjouit Pierre Oliver qui assure que ni Denis Broliquier ni Anne-Sophie Condemine ne sont intéressés par le poste malgré leur engagement dans la campagne : "Denis me présente des gens, il me dit ce qu’il faudra que je continue si je suis élu". Pour Anne Prost les choses sont moins claires : "Même si on gagne je ne suis pas sûr d’être maire du 5e arrondissement. C’est quand même celui où vit Yann Cucherat. Mais je sais faire d’autres choses… ".

Elle continue à prêcher la bonne parole, se méfiant malgré tout des boutiques dont elle sait qu’elles étaient des soutiens acharnés du premier tour. C’est-à-dire du temps où elle gérait la campagne du chef Etienne Blanc. C’est un peu gênant. Mais pour Anne Prost, le temps est venu de penser un peu à soi : "Par correction parfois je n’ose pas me placer. Mais j’ose espérer que mes qualités seront reconnues".

@lemediapol

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Un vrai pinocchio, et c'est bien peu dire le 28/06/2020 à 15:43

Revisitez les propos d'Etienne Blanc, qui ne sont pas très clean, quand on connait la suite

https://www.bfmtv.com/lyon/replay-emissions/bonjour-lyon/municipales-a-lyon-etienne-blanc-dement-tout-accord-secret-avec-gerard-collomb_VN-202002190193.html

Important de conserver ce "document" dans un coin et le ressortir à chaque fois qu'il osera parler si le nez ne lui tient pas tout le visage

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 27/06/2020 à 21:58

le deuxième arrondissement :
cordelier = boutiquiers = conservateur
Bellecour = boutiquiers de luxe, vieille famille lyonnaise et pseudo précaire qui ne vote pas
ainay = catho tradi de droite dure
perrache = pauvre = abstention
confluence = ?
dans le 2e la droite dure à toute ses chances

Signaler Répondre

avatar
L' homme qui murmurait a l' oreille des vieux le 27/06/2020 à 18:56
@aramis a écrit le 27/06/2020 à 16h18

pour les jeunes vous avez riason, en revanche l'electorat LR nest assez grisonnant : https://www.ipsos.com/fr-fr/1er-tour-presidentielle-2017-sociologie-de-lelectorat

Tu m' étonnes..Le leader LR en Rhone Alpes Auvergne c' est Wauquiezz, l' homme qui autrefois se teignait les cheveux en gris pour plaire aux vieux.
ahahah
https://lelab.europe1.fr/laurent-wauquiez-se-teignait-les-cheveux-en-poivre-et-sel-pour-paraitre-plus-experimente-que-les-autres-sarkozystes-3424748

Signaler Répondre

avatar
Comité Presqu'ile en colère. le 27/06/2020 à 18:53
Spartacus69 a écrit le 27/06/2020 à 16h49

J’espère qu’il va être élu le jeune du 2e, il a fait une belle campagne, et il fera un bon Maire

S' il pouvait dans la foulée demander a Fillon de rendre l' argent, pendant qu' il est chaud..

Signaler Répondre

avatar
Spartacus69 le 27/06/2020 à 16:49

J’espère qu’il va être élu le jeune du 2e, il a fait une belle campagne, et il fera un bon Maire

Signaler Répondre

avatar
@aramis le 27/06/2020 à 16:18

pour les jeunes vous avez riason, en revanche l'electorat LR nest assez grisonnant : https://www.ipsos.com/fr-fr/1er-tour-presidentielle-2017-sociologie-de-lelectorat

Signaler Répondre

avatar
aramis le 27/06/2020 à 11:06
Hugo D a écrit le 27/06/2020 à 08h02

Le petit jeune du 2e à l'air très sûr de lui.
Un peu prétentieux. Ça commence mal s'il est élu.
Les LR compte sur l'électorat âgé !! Et les jeunes alors ? ??

Je ne suis pas sur que LR compte sur un électorat agé !!! ça c'était une autre époque !!! quand aux jeunes je pense que c'est plutôt extéme gauche ou verts ou ils s'en foutent ils ne votent pas , bref , le bordel !!

Signaler Répondre

avatar
Hugo D le 27/06/2020 à 08:02

Le petit jeune du 2e à l'air très sûr de lui.
Un peu prétentieux. Ça commence mal s'il est élu.
Les LR compte sur l'électorat âgé !! Et les jeunes alors ? ??

Signaler Répondre

avatar
Bob dit l’Anne le 27/06/2020 à 06:09

Toujours modeste et sans ambition, elle est formidable notre Anne Juste un peu les dents qui rayent le parquet.

Signaler Répondre

avatar
Gege le combinard le 27/06/2020 à 06:09

J'adore le Yann cucherat est tres gentil. Tu m'etonnes c'est le Mireille Mathieu de la campagne. Il est là où son marionnetiste le pose.
Les lyonnais qui vont voter pour eux ne savent meme pas qui sera leur maire d'arrondissement. Par exemple dans le 5ème ou le 9ème.
Et Blanc disparu du circuit, l'air des Alpes?
La tambouille du 3ème tour......
Mdr en lisant l'article du Progrès sur la decouverte d'une piscine sauvage par the minister of the police : la demago à mort de campagne electorale...il est temps qu'il chausse des charentaises et prenne la camimille preparee par Caro, à l'Ehpad

Signaler Répondre

avatar
Moi aussi le 26/06/2020 à 22:57

charabia de bobos, ces dames s'accoquinent avec le peuple..c'est fou non?..mdr..!

Signaler Répondre

avatar
cala âne le 26/06/2020 à 21:17

ouais, article sans queue ni tête, à l'image des lr et de l'étienne
vont bien rire vert dimanche soir
et tous ensemble, tous ensemble, vert, verts

Signaler Répondre

avatar
LR les gros loosers le 26/06/2020 à 21:05

Elles ne semblent pas très sereines les miss.

Il faut dire qu'elle s'imaginaient déjà adjointe au maire, avec chauffeur et petits fours tous les soirs, et qu'elles vont terminer simples conseillères d'arrondissement dans l'opposition, avec un micro salaire à 200 euros par mois.

Signaler Répondre

avatar
Duc de pouille le 26/06/2020 à 20:25

Traduction...
L art et la manière d embrouiller le lecteur

Signaler Répondre

avatar
mariokart le 26/06/2020 à 19:42

J’ai rien compris à l’article !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.