Les victimes des manifestations de décembre indemnisées

Cette décision a été entérinée par arrêté préfectoral le 9 juin dernier. En marge de ces manifestations lycéennes contre la loi Darcos, il y avait eu beaucoup de casse notamment sur la place Jean-Macé. La préfecture du Rhône n’a pas donné de détails, se contentant, dans l'arrêté de mentionner l'heure, la date et les lieux. Six mois plus tard, c’est donc l’Etat qui va verser des indemnisations aux victimes des casseurs. Les victimes « oubliées » par l’arrêté devront saisir le tribunal administratif.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.