Sa maison de vacances squattée, un couple de Lyonnais contraint d'écourter son séjour dans le Sud

Sa maison de vacances squattée, un couple de Lyonnais contraint d'écourter son séjour dans le Sud
photo d'illustration - Lyonmag.com

Incroyable mésaventure pour deux retraités lyonnais.

Alors qu'ils rejoignaient leur maison de vacances de Théoule-sur-Mer dont ils sont propriétaires depuis 36 ans, le couple a découvert que les lieux étaient squattés par un couple et ses deux enfants. Ces derniers avaient même changé les serrures.

Selon Var-Matin, la famille de SDF avait récupéré les clés de la maison de vacances via une tierce personne. Les propriétaires des lieux ont fait appel aux forces de l'ordre, mais les squatteurs ont eu l'autorisation de rester sur place, la loi leur donnant raison.

Le couple de retraités a été contraint de rentrer à Lyon et doit maintenant engager une procédure de justice pour prouver que la maison leur appartient.

0-50 sur 80 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bribri le 09/09/2020 à 19:56
PierreLyon a écrit le 09/09/2020 à 18h01

Très intéressant à lire.

Je trouve tout simplement HONTEUX cette situation, vous êtes propriétaires d'une maison avec titre de propriete qui prouve ce fait, et c'est au propriétaire d'attendre piur prouver cela.
Moi à sa place je viens avec bcp d'amis pour les foutre dehors. Ces proprietaires sont âgés, et à cet âge toute contrariété est dure à encaisser.

Et puis si cela touchait des hauts fonctionnaires, je pense que la procédure serait bien plus rapide.... 1 semaine max.
Courage et nous sommes là pour vous soutenir.

Signaler Répondre

avatar
PierreLyon le 09/09/2020 à 18:01
Le justichié a écrit le 04/09/2020 à 15h21

Toujours la même chose : la méconnaissance de la loi, et par les forces de l'ordre (quand il demande a des femmes faisant du Topless sur la plage de se vêtir alors que c'est autorisé) et dans ce cas l'occupation illégale d'une propriété, au passage de rappeler que la première devise de la République au sortir de la révolution était : Liberté, Egalité, Propriété.
Afin d'aider ces pauvres gens victimes de la sottise des forces de gendarmerie, un peu d'éclaircissement tout en rappelant que lorsqu'il s'agit d'un élu qui est victime, l'expulsion des squatteurs est très très rapide... L'article 38 loi Dalo permet de saisir le préfet (réponse à Catherine Procaccia Sénatrice LR) et la loi du 24 juin 2015 dispose qu'aucun délai n'est pris en compte pour constater le flagrant délit de violation de domicile si intrusion frauduleuse dans l'habitation principale. L'article 226.4 du Code pénale punit d'un an de prison et de 15 000 Euro d'amende le maintien dans le domicile d'autrui. La loi visant a préciser l'infraction de domicile de juin 2015 a changé le point de départ du délai de 48 heures et permet l'ouverture d'une enquête de flagrance, alors qu'auparavant le délai couvrait à compter de l'introduction frauduleuse. Désormais si les gendarmes avaient été mieux formés, ils sauraient qu'ils peuvent intervenir tout au long du maintien dans les lieux quelle qu'en soit la durée !
En ce qui concerne les propriétaires, l'article 73 du code de procédure pénale, compte tenu qu'il s'agit d'un délit puni d'emprisonnement, et compte tenu du flagrant délit, ils ont qualité pour appréhender l'auteur et le conduire devant l'officier de police judiciaire le plus proche (le vol par effraction étant puni de 7 ans max de prison, il est donc possible de bloquer les auteurs en attendant que la police ou les gendarmes se déplacent). En conclusion, on a un beau pays avec de belles lois, mais souvent ceux qui sont chargés de les faire respecter le font souvent seulement si c'est la maison du Préfet ou une autre huile, et pour le lambda, ils bottent en touche.

Très intéressant à lire.

Signaler Répondre

avatar
Mamy-net le 09/09/2020 à 17:46

Bonjour à tous,

Après le décès de la personne avec qui je vivais et bien qu'un testament existait en ma faveur, l'entourage a profité d'une absence chez un membre de ma famille malade pour occuper mon domicile. A mon retour avec juste quelques vétements, je me suis retrouvée à plus de 60 ans à la rue. La police m'a opposé les fameuses 48h alors que c'était mon domicile, que c'était un conflit familial et que ça regardait la justice. La succession traine par la mauvaise volonté d'un autre héritier (qui n'a pas hérité de la maison). Il a saccagé la maison pour que je ne puisse plus y vivre, les voisins l'ont vu la vider, je n'ai pas même pu récupéré mes affaires, pas même une photo, la police n'a pas voulu intervenir, ni prendre ma plainte. Aujourd'hui je suis à la rue et sans aide car pour les pouvoirs publics, je n'entre dans aucune case prévue. Triste France en effet ! La loi profite aux salopard !

Signaler Répondre

avatar
No aux squatters le 09/09/2020 à 16:43

Situation inextricable mais banale.

Signaler Répondre

avatar
Tonkin le 07/09/2020 à 11:15
Rasle bol 69 a écrit le 05/09/2020 à 16h42

Et si les propriétaires tentent de se faire justice en expulsant eux même les squatter la justice leur donnera tous les tords.

Vous avez raison. De plus ces squatts ne sont même pas accusés de vol et effraction et de plus si ils passent en justice l'avocat qui prendra leur défense (sûrement Morretti sera à la charge sinon du contribuable mais bien des plaignants.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 05/09/2020 à 16:49
On fait du bien a écrit le 04/09/2020 à 11h52

Bon ces personnes ont été squattées c'est vrai mais elles n'ont pas été battues et martyrisés ces gens là avaient besoin d'un logement ils étaient sûrement à la rue avec des enfants et puis les propriétaires ils ne sont pas démunis non plus il ont une résidence principale quand même alors un peu de solidarité par les temps qui courent ça fait du bien...

Quand une loi est mauvaise et inique il faut la changer. Qui va lancer un référendum sur le sujet?

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 05/09/2020 à 16:44
On fait du bien a écrit le 04/09/2020 à 11h52

Bon ces personnes ont été squattées c'est vrai mais elles n'ont pas été battues et martyrisés ces gens là avaient besoin d'un logement ils étaient sûrement à la rue avec des enfants et puis les propriétaires ils ne sont pas démunis non plus il ont une résidence principale quand même alors un peu de solidarité par les temps qui courent ça fait du bien...

Vous incitez donc à de tels actes. Ils choisissent une maison avec piscine ce n'est pas par hasard.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 05/09/2020 à 16:42

Et si les propriétaires tentent de se faire justice en expulsant eux même les squatter la justice leur donnera tous les tords.

Signaler Répondre

avatar
Du dégout le 05/09/2020 à 15:50

2 ans à vivre gratos dans une villa avec piscine. une fois délogé, ils vont en trouver une autre pour 2 années
Une vie logé dans des villas de luxes sur la cote d'azur, pendant que nous les chèvres on paie 700 euros par mois pour vivre dans des cages à rats lyonnais

Signaler Répondre

avatar
Robert Redford le 05/09/2020 à 14:57
Connor McLeod a écrit le 03/09/2020 à 15h34

Une loi totalement aberrante qui mériterait d'être abrogée immédiatement tant elle légitimise la malhonnêteté.

Bon courage à ce couple, car vous n'avez pas fini d'en baver...

Ou alors payez discrètement quelques gros bras pour leur faire peur, genre tête de cheval dans le lit. Après tout, ce sont les squatteurs qui ont déclaré la guerre !

Euh... en ce moment, j'éviterais de toucher aux chevaux.

Signaler Répondre

avatar
Louis 65 le 04/09/2020 à 22:29

Honteux !,,,,,, ,comment une tel loi peu exister ,il faut les mettre dehors manumilitari , vous partez en vacances ,quand vous revenez vous n'êtes plus chez vous, ou va t'on ? La loi ne protège pas les contribuables ? ,que fait le législateur. Quel pays de mer.....

Signaler Répondre

avatar
Alex le 04/09/2020 à 20:38

Le mieux c’est de les délogés tout seul pas la peine d’appeler les flics ni la gendarmerie a part si vous voulez des emmerdes la loi est du côté des mauvais donc faut faire justice sois même

Signaler Répondre

avatar
Le justichié le 04/09/2020 à 15:21

Toujours la même chose : la méconnaissance de la loi, et par les forces de l'ordre (quand il demande a des femmes faisant du Topless sur la plage de se vêtir alors que c'est autorisé) et dans ce cas l'occupation illégale d'une propriété, au passage de rappeler que la première devise de la République au sortir de la révolution était : Liberté, Egalité, Propriété.
Afin d'aider ces pauvres gens victimes de la sottise des forces de gendarmerie, un peu d'éclaircissement tout en rappelant que lorsqu'il s'agit d'un élu qui est victime, l'expulsion des squatteurs est très très rapide... L'article 38 loi Dalo permet de saisir le préfet (réponse à Catherine Procaccia Sénatrice LR) et la loi du 24 juin 2015 dispose qu'aucun délai n'est pris en compte pour constater le flagrant délit de violation de domicile si intrusion frauduleuse dans l'habitation principale. L'article 226.4 du Code pénale punit d'un an de prison et de 15 000 Euro d'amende le maintien dans le domicile d'autrui. La loi visant a préciser l'infraction de domicile de juin 2015 a changé le point de départ du délai de 48 heures et permet l'ouverture d'une enquête de flagrance, alors qu'auparavant le délai couvrait à compter de l'introduction frauduleuse. Désormais si les gendarmes avaient été mieux formés, ils sauraient qu'ils peuvent intervenir tout au long du maintien dans les lieux quelle qu'en soit la durée !
En ce qui concerne les propriétaires, l'article 73 du code de procédure pénale, compte tenu qu'il s'agit d'un délit puni d'emprisonnement, et compte tenu du flagrant délit, ils ont qualité pour appréhender l'auteur et le conduire devant l'officier de police judiciaire le plus proche (le vol par effraction étant puni de 7 ans max de prison, il est donc possible de bloquer les auteurs en attendant que la police ou les gendarmes se déplacent). En conclusion, on a un beau pays avec de belles lois, mais souvent ceux qui sont chargés de les faire respecter le font souvent seulement si c'est la maison du Préfet ou une autre huile, et pour le lambda, ils bottent en touche.

Signaler Répondre

avatar
Sabata le 04/09/2020 à 14:33

Faites ce qu'il y a faire. Dieu reconnaîtra les siens

Signaler Répondre

avatar
BHP le 04/09/2020 à 14:14

Procédure pour RELOGEMENT (officiel)

Cela est extrêmement simple,

Vous devez rentrer dans votre logement quand les squatteur ni sont plus, (oui y sont)
et y rester.

Exactement de la même manière dont ils l'ont faites, vous devez réussir a rentrer chez vous sans effraction

On en a rien a foutre des 48h, vous rentrez chez vous, vous occupez les lieux.

Essayez de sortir par vous meme les squatteurs.

Ce n'est pas a vous de "payer" ni d'avoir des ''ennuis''

Obtenez les clés par une tiers personne, magouillez..


Dans le cas mentionné ci dessus,

cela est encore + simple,

Donc n'exercez aucune menace sur personne mais faites tout comme.


Exercer des pressions psychologique sur les squatteurs via des nuisances ou tout ce que vous pourrez trouvez de légal.

Passer votre Temp a essayer d'ouvrir, a frapper a essayer regarder dedans

Les occupant seront obliger de sortir a un moment ou un autres même si ils se font apporter la nourriture et autres par une tierce personne.

Donc une autre solution serait donc d'attaquer le problème a l'envers et de faire croire que vous aller murer la maison donc commencer a condamné tout les entrés fenêtre portail.


Enfaîte chaque cas est très différent il y a donc multiple possibilité qui s'offrent a vous pour sortir les squatteurs de chez VOUS

Je vous souhaite honneur dans cette situation

Signaler Répondre

avatar
Bribri le 04/09/2020 à 13:34
Suffit a écrit le 04/09/2020 à 13h15

C'est du second degré j'espère ? Imaginez deux secondes, que vous soyez dans cette situation .... Vous partez un week-end et au retour, des gens vivent chez vous ! Vous n'avez pas été battu ni martyrisé mais, vous n'avez plus de domicile ..... Alors on est moins solidaire tout à coup ! Ces gens n'ont aucun droit de s'approprier un bien qui ne leur appartient pas, pour moi c'est du vol.

Oui Il faudrait que ça vous arrive ! Des personnes installés dans votre salon....

Signaler Répondre

avatar
Suffit le 04/09/2020 à 13:15
On fait du bien a écrit le 04/09/2020 à 11h52

Bon ces personnes ont été squattées c'est vrai mais elles n'ont pas été battues et martyrisés ces gens là avaient besoin d'un logement ils étaient sûrement à la rue avec des enfants et puis les propriétaires ils ne sont pas démunis non plus il ont une résidence principale quand même alors un peu de solidarité par les temps qui courent ça fait du bien...

C'est du second degré j'espère ? Imaginez deux secondes, que vous soyez dans cette situation .... Vous partez un week-end et au retour, des gens vivent chez vous ! Vous n'avez pas été battu ni martyrisé mais, vous n'avez plus de domicile ..... Alors on est moins solidaire tout à coup ! Ces gens n'ont aucun droit de s'approprier un bien qui ne leur appartient pas, pour moi c'est du vol.

Signaler Répondre

avatar
Resistance69 le 04/09/2020 à 12:54

Tu as payé toute ta vie une maison , et on te dit elle n est plus a toi parce que tu es absenté 48 h ! Moi , je ne dis rien et je reviens avec mon fusil a pompe , je commence a tirer dans les vitres et je leur donne 5 mn pour dégager. J irai sûrement en prison , mais j en ai rien e foutre de cette justice de merde

Signaler Répondre

avatar
Pito57 le 04/09/2020 à 12:38

La loi n'a rien entre les jambes, donc faire le nécessaire soi même. Puisque qu'il y a pas de justice, faire marcher les pointes???

Signaler Répondre

avatar
Plus belle la vie le 04/09/2020 à 12:30
Immobilier gratis a écrit le 04/09/2020 à 12h00

En France pas besoin de faire un emprunt sur plusieurs années pour avoir une maison.
Tu en repère une qui te plait, tu attends que les propriétaires partent en vacances,et tu t'installe. S'ils ne réagissent pas avant 48h, la maison est à toi pour facilement 2 ans le temps des procédures sans fin.
Ensuite au bout de 2ans tu en choisis une autre, etc...
La belle vie!

Et les associations "humanitaires" s'occuperont de ton déménagement.

Signaler Répondre

avatar
Loi honteuse le 04/09/2020 à 12:27

Et oui, c'est la loi française. Tu part en vacances: des gens viennent squatter ta maison ou ton appartement, si tu ne porte pas plainte avant 48h, ils sont chez eux et tu es parti pour 2 ans de procédures avec frais d'avocats pour récupérer ton logement.

Signaler Répondre

avatar
Dz69.120 le 04/09/2020 à 12:21
Bonjour a écrit le 04/09/2020 à 00h11

Que vient faire le gouvernement là-dedans ?

Bonjour Bonjour,
Ahahah le facho fâché se révoltés!!!! Ahahahahah
Alors qu'est-ce tu vas répondre si je te dis que cest des français blancs pure souche au sang de pig!!
Tu vas devoir changer de post pauvre facho fâché
C'est balo, c'est pas des algériens ou africains qui recherche l'immigration économique!!
Alors tu dis quoi pour tes compatriotes sdf qui squattent dans des milliers d'appartes ou maisons en France

Signaler Répondre

avatar
A votre bon coeur ! le 04/09/2020 à 12:08
On fait du bien a écrit le 04/09/2020 à 11h52

Bon ces personnes ont été squattées c'est vrai mais elles n'ont pas été battues et martyrisés ces gens là avaient besoin d'un logement ils étaient sûrement à la rue avec des enfants et puis les propriétaires ils ne sont pas démunis non plus il ont une résidence principale quand même alors un peu de solidarité par les temps qui courent ça fait du bien...

Vous faites la charité avec l'argent et les efforts des autres.

Accueillez les donc chez vous ! Faites donc preuve de générosité. Vous aurez bien plus bel Esprit, Grand Coeur...

Signaler Répondre

avatar
Honte le 04/09/2020 à 12:05

Les belles lois de notre chère République Française, qui fête aujourd'hui ses 150 ans...
Quelle honte.

Signaler Répondre

avatar
Immobilier gratis le 04/09/2020 à 12:00

En France pas besoin de faire un emprunt sur plusieurs années pour avoir une maison.
Tu en repère une qui te plait, tu attends que les propriétaires partent en vacances,et tu t'installe. S'ils ne réagissent pas avant 48h, la maison est à toi pour facilement 2 ans le temps des procédures sans fin.
Ensuite au bout de 2ans tu en choisis une autre, etc...
La belle vie!

Signaler Répondre

avatar
On fait du bien le 04/09/2020 à 11:52
eve a écrit le 04/09/2020 à 05h31

Il n y a vraiment qu ‘en France qu ‘on ne défend pas les français et surtout ceux qui ont travaillé toute leur vie pour avoir quelque chose. Essayons de faire pareil à l étranger.

Bon ces personnes ont été squattées c'est vrai mais elles n'ont pas été battues et martyrisés ces gens là avaient besoin d'un logement ils étaient sûrement à la rue avec des enfants et puis les propriétaires ils ne sont pas démunis non plus il ont une résidence principale quand même alors un peu de solidarité par les temps qui courent ça fait du bien...

Signaler Répondre

avatar
Mandrin69 le 04/09/2020 à 11:04
FREE France a écrit le 03/09/2020 à 18h23

Surtout ne pas appeler les flics sortez les a grands coup de lattes

Voilà ! C'est ce que je ferai aussi... Ne rien attendre de l'État dans ce cas !

Signaler Répondre

avatar
ath le 04/09/2020 à 10:50
Laxi a écrit le 04/09/2020 à 07h07

Ce n’est pas la solution car la justice Française étant du côté des squatteurs c’est vous qui aurez des ennuis

oui , mais au moins vous aurez récupérer votre logement

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 04/09/2020 à 10:40
Honte à la gauche! a écrit le 04/09/2020 à 09h24

La loi fait par la gauche pour encourager les squats.

Là encore c'est qu'une résidence secondaire c'est moins grave...
Mais quand ça arrive aux gens qui rentrent de vacances et que ça squat dans leur seul et unique domicile, c'est un drame.

Des squatteurs (souvent des junkies) sans états d’âme et aucuns principes moraux, soutenus par des groupes anarchistes lyonnais bien connus et organisé pour le vol de domicile, mettent des gens qui travaillent a la rue avec leur enfants sans aucuns scrupules, et c'est les mêmes qui se revendiquent "no borders"," tous un toits","droit de l'hommiste" ce discours bullshit d'hypocrites, car en agissant ainsi ils participent a la misère d’autrui en n'hésitant pas a voler le domicile de parents avec enfants et de personnes âgées.

Les procédures peuvent durer des années et le trauma des victimes qui se sont fait violer leur domicile et donc leur vie intime est lui irréversible.

En quoi c est moins grave, ces gens ont certainement dû bosser dur pour se payer cette maison..

Signaler Répondre

avatar
Honte à la gauche! le 04/09/2020 à 09:24

La loi fait par la gauche pour encourager les squats.

Là encore c'est qu'une résidence secondaire c'est moins grave...
Mais quand ça arrive aux gens qui rentrent de vacances et que ça squat dans leur seul et unique domicile, c'est un drame.

Des squatteurs (souvent des junkies) sans états d’âme et aucuns principes moraux, soutenus par des groupes anarchistes lyonnais bien connus et organisé pour le vol de domicile, mettent des gens qui travaillent a la rue avec leur enfants sans aucuns scrupules, et c'est les mêmes qui se revendiquent "no borders"," tous un toits","droit de l'hommiste" ce discours bullshit d'hypocrites, car en agissant ainsi ils participent a la misère d’autrui en n'hésitant pas a voler le domicile de parents avec enfants et de personnes âgées.

Les procédures peuvent durer des années et le trauma des victimes qui se sont fait violer leur domicile et donc leur vie intime est lui irréversible.

Signaler Répondre

avatar
danilo le 04/09/2020 à 09:07
renzouzumaki a écrit le 03/09/2020 à 15h42

La même histoire, mais en Corse, ça donnerait quoi ?

j'ai vu le même cas au brésil : pas eu besoin d'appeler la police locale ; les proprios sont arrivés avec des flingues , et ça a dégagé dans la seconde !

Signaler Répondre

avatar
deshonneur 2 le 04/09/2020 à 09:02
Bébé a écrit le 04/09/2020 à 08h25

Il faut surtout faire changer la loi

C'est honteux ! Dans d'autres pays , pas besoin d'appeler les flics pour virer les squatters , les proprios et les voisins virent ces charlots voleurs manu - militari !
La loi dans ce domaine , est pourrie et favorise les squatts !Honte à ceux qui ont voté cette loi ; il faudrait qu'il leur arrive de même chez eux !

Signaler Répondre

avatar
Bébé le 04/09/2020 à 08:25

Il faut surtout faire changer la loi

Signaler Répondre

avatar
lulules grand pieds le 04/09/2020 à 08:09

solution mures les portes et fenetres pendant quelques jours ils sortirons bien par la cheminée

Signaler Répondre

avatar
Ton cas est désespéré... le 04/09/2020 à 07:30
Bonjour a écrit le 04/09/2020 à 00h11

Que vient faire le gouvernement là-dedans ?

Si tu ne comprends pas, personne ne peut plus rien pour toi...

Signaler Répondre

avatar
Laxi le 04/09/2020 à 07:17
FREE France a écrit le 03/09/2020 à 18h23

Surtout ne pas appeler les flics sortez les a grands coup de lattes

Plus facile à dire qu’à faire car  » l’injustice « étant de leur côté vous aurez de gros ennuis..

Signaler Répondre

avatar
Laxi le 04/09/2020 à 07:07
raymonde@sfr.fr a écrit le 03/09/2020 à 20h27

Oui des gros bras et on rechange les serrures

Ce n’est pas la solution car la justice Française étant du côté des squatteurs c’est vous qui aurez des ennuis

Signaler Répondre

avatar
VDS.73 le 04/09/2020 à 07:03
Zig a écrit le 03/09/2020 à 17h22

Foutre le feu à la maison ?

Malheureusement, la loi s'est la mou, et aller contre ne fait que aggraver les choses.

Avec de la patience, les propriétaires auront gain de cause, et ils ne sont pas à la rue pour le moment.

Bien sûr...et les dégâts dans maison, c'est vous qui payerez ?

Signaler Répondre

avatar
des vacances gâchées le 04/09/2020 à 06:59

Tu as un bien , tu t'en éloignes momentanément et voilà ce qu'il arrive , soit on te vole soit on le squatt , en France il y à vraiment des problèmes de tous ordres.
Ces SDF ont gagné , la loi est pour eux dans l'instant et les services sociaux vont s'empresser de leur trouver un logement , pour les retraités est ce normal qu'ils aillent à l'hôtel et de leur poche qu'ils intentent une action en justice.....c'est aberrant de constater qu'un propriétaire qui change de serrure en l'absence de son locataire pour non paiement de loyers ira aux tribunaux pour une violation de domicile ......le monde à l'envers

Signaler Répondre

avatar
lol le 04/09/2020 à 06:07
Assumez a écrit le 03/09/2020 à 15h44

Si vous aviez voter FN il y a 40 ans vous n'en seriez pas là aujourd'hui ceci est de votre faute c'est bien fait pour vous maintenant vous pleurez de ce qui vous arrive vous l'avez cherché vous l'avez trouvé et bien maintenant assumez .

lol

Signaler Répondre

avatar
eve le 04/09/2020 à 05:31

Il n y a vraiment qu ‘en France qu ‘on ne défend pas les français et surtout ceux qui ont travaillé toute leur vie pour avoir quelque chose. Essayons de faire pareil à l étranger.

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 04/09/2020 à 00:11
Jade412 a écrit le 03/09/2020 à 21h46

Il faut surtout change rapidement de gouvernement incompétents.
C’est des SDF des gens en situation irrégulière des situations comme ça on en vois tous les jours.
J’ai une collègue on lui a attribué un appartement à Lyon 3 qui a été squatté par des gens qui sont d’Algérie en situation irrégulière et ils m’on mis 18 ans pour les faire parties.
Et ils avaient déjà squatté un autre appartement avant celui là
Des sauvages avec aucune éducation
Peine de prison ferme pour tous ses gens qu’il veulent tous gratuit au frais des citoyens honnêtes qui travail ...
Arrêtons les prestations de cafal RSA parents isolés
Cmu et on aura plus de migrants économiques et de gens en situation irrégulière sur notre territoire .
La devise tu travail pas de salaire et arrentons l’assistanat

Que vient faire le gouvernement là-dedans ?

Signaler Répondre

avatar
Jade412 le 03/09/2020 à 21:46

Il faut surtout change rapidement de gouvernement incompétents.
C’est des SDF des gens en situation irrégulière des situations comme ça on en vois tous les jours.
J’ai une collègue on lui a attribué un appartement à Lyon 3 qui a été squatté par des gens qui sont d’Algérie en situation irrégulière et ils m’on mis 18 ans pour les faire parties.
Et ils avaient déjà squatté un autre appartement avant celui là
Des sauvages avec aucune éducation
Peine de prison ferme pour tous ses gens qu’il veulent tous gratuit au frais des citoyens honnêtes qui travail ...
Arrêtons les prestations de cafal RSA parents isolés
Cmu et on aura plus de migrants économiques et de gens en situation irrégulière sur notre territoire .
La devise tu travail pas de salaire et arrentons l’assistanat

Signaler Répondre

avatar
Jpp le 03/09/2020 à 21:11

Complètement abberant !!! Mais la solution la plus simple ne pas appeler la police .. faire ça rapidement avec famille et mais de bonne volonté. Éjection.!!

Signaler Répondre

avatar
Cr726 le 03/09/2020 à 20:34

avatar
raymonde@sfr.fr le 03/09/2020 à 20:27

Oui des gros bras et on rechange les serrures

Signaler Répondre

avatar
zoune le 03/09/2020 à 19:04

Les pauvres ....vive la france...

Signaler Répondre

avatar
les squatteurs sont moins proteges qu'avant le 03/09/2020 à 18:56

cela dit la loi a changé en 2018 et devrait permettre à ces messieurs un parcours certes désagréable mais moins "croix et bannière" que cela n'a pu être le cas par le passé :
https://www.efl.fr/actualites/immobilier/location/details.html?ref=r-fc19c07d-d1bc-44d1-8cb2-88b31b60bd40

je le leur souhaite évidemment !

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 03/09/2020 à 18:41

SDF.
Encore et toujours cette expression stupide pour cacher la vérité.

Mais tout le monde a traduit.
Tout le monde a compris.

Signaler Répondre

avatar
autrui le 03/09/2020 à 18:40

Si on suit cette logique , n'importe quel cambrioleur surpris par les proprios en train de voler peut désormais en plan B de se déclarer squatteur et être sous la protection d'une loi plus qu'absurde qui lui permet d’échapper a la justice et de finir sa nuit dans lit du proprio qui lui doit coucher a l’hôtel !!! dans quel monde vivons nous, et quelle est cette justice qui a basculé dans le n'importe quoi !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.