Pôle Emploi va sous-traiter

Sous les effets de la crise et la fusion ANPE/Assédic, le Pôle Emploi ne parvient plus à faire face à l’afflux de demandes d’indemnisation. Le ministère du Travail va faire appel dès cet été à des opérateurs privés pour gérer quelques 320 000 dossiers. Dans la région, particulièrement touchée par la croissance du chômage, ce sont 30 000 demandeurs d’emploi qui vont voir leur dossier traiter par ces entreprises d’intérim. Le coût du projet est estimé au niveau national à 200 millions d’euros par an.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Robert, de lyon. le 24/07/2009 à 22:49

Il y à quelques années, j'ai été chômeur et eu recours aux service de conseillers à l' ANPE puis aux consultants de la filiale d'un grand groupe de travail temporaire, spécialisée en matière d'accompagnement des demandeurs d'emploi. Il y a pas photo entre les deux ! Certes, les conseillers ANPE sont surchargés de travail, mais sont humains et compétents. Je ne veut pas tomber dans le cliché, mais les consultants, sont des commerciaux avant tout...Des vendeurs de voiture ! blablabli et blablabla ! J'ai retrouvé un emploi seul. Lorsque j'ai annoncé la bonne nouvelle à la conseillère qui me suivait, sont plaisir était aussi grand que le mien ! Vous les 53% quand vous voterez en 2012, faites fonctionner ce qui vous reste de cerveau avant de voter pour un libéral !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.