Réunion direction-syndicats au siège de Manitowoc à Ecully

Elle débutera lundi à 14h30. Depuis plusieurs semaines, les salariés des sites français s’opposent à la suppression annoncée de 181 emplois alors qu’un premier plan social au sein de l’entreprise avait déjà touché 358 postes. Après avoir été bloquées, deux des trois usines dans l’Allier et en Saône-et-Loire ont été évacuées, alors que le blocage du site de Saint-Nizier-sous-Charlieu dans la Loire reste en cours.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.