Lyon : nouvelle manifestation contre la loi de "Sécurité globale" ce samedi

Lyon : nouvelle manifestation contre la loi de "Sécurité globale" ce samedi
Le premier rassemblement à Lyon contre cette loi- LyonMag

C’est la troisième qui est prévue ce samedi à Lyon.

Après les rassemblements du 17 et 24 novembre, une nouvelle manifestation contre la loi de "Sécurité globale" est prévue ce samedi.

Les manifestants sont appelés à se retrouver à partir de 14h place des Terreaux, au pied de l’Hôtel de Ville, dans le cadre de l’appel national. Le cortège doit ensuite se diriger vers la place Bellecour.

Ce mardi, plus de 2000 personnes s’étaient retrouvées pour manifester contre cette loi qui fait polémique, notamment l’article 24. Le gouvernement a notamment demandé ce vendredi l’instauration d’une commission pour "une nouvelle écriture" de cet article. Le président de l’Assemblée Nationale, Richard Ferrand, et le président du Sénat, Gérard Larcher, y sont opposés.

45 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
@kikou le 28/11/2020 à 23:18
kikou a écrit le 28/11/2020 à 20h16

Je n'ai pas attendu après toi pour lire cette loi ! Un autre bien avant toi nous a fait aprt du texte. En fait pour bien te montrer, tu ne fait que répéter ce que l'on sait déjà. Tu es pire que la racaille, seulement tu n'as aucun courage, sinon de baver . Autrement de celà, tu devrais aller à la messe ... tu pourras cancaner tout ton sou.

Tout ce baratin inconsistant et insultant pour ne pas reconnaître que vous avez tort car comme le démontre la loi "Rien n'interdit, dans l'article 24, le droit de se défendre par l'image."

Ce que vous persistez à contester spupidemment.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 28/11/2020 à 20:22
sur! a écrit le 28/11/2020 à 10h54

Oh ! kikou vous ne savez pas ce qui c'est rééllement passé avant ,alors attendons pour faire des commentaires !

Si le ministre DARMANI a saisi l'IGPN, et que les mis en cause sont encore entendus par les autorités compétentes, et que, même le Préfet de police LALLEMAND est sur la scellette, c'est que l'histoire est connue. Le ministre demande la révocation des mis en cause.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 28/11/2020 à 20:17
Ma a écrit le 28/11/2020 à 09h47

Quels procédés?! Ils ne peuvent plus rien faire, rien dire, ils en ont ras le bol.
Combien de dérapages en rapport aux nombres d’interventions?

beaucoup trop §

Signaler Répondre

avatar
kikou le 28/11/2020 à 20:16
Zig a écrit le 28/11/2020 à 18h50

Apprendre à lire, ce n'est pas simplement apprendre à lire des lettres, des mots, c'est aussi apprendre à chercher les informations là où elles sont pour les lires
et les COMPRENDRE

OK?

Donc apprenez à lire la loi en question, et vous verrez que dans le cadre de cette loi, dans l'article 24, il est écrit (il faut le LIRE pour le savoir)

"II. – L’article 35 quinquies de la loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse ne font pas obstacle à la communication, aux autorités administratives et judiciaires compétentes, dans le cadre des procédures qu’elles diligentent, d’images et éléments d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale.".

Ce qui contredit vos dires inexactes, à savoir (avec une faute à"eux" au lieu de "eut" hum hum, monsieur 100, au lieu de sans, fautes!).

"S'il n'y avait pas eux une seule vidéo, c'était une violence policière de plus et impunie. Cette manifestation n'est ni plus ni moins, qu'un droit à se défendre."

Rien n'interdit, dans l'article 24, le droit de se défendre par l'image.

Je n'ai pas attendu après toi pour lire cette loi ! Un autre bien avant toi nous a fait aprt du texte. En fait pour bien te montrer, tu ne fait que répéter ce que l'on sait déjà. Tu es pire que la racaille, seulement tu n'as aucun courage, sinon de baver . Autrement de celà, tu devrais aller à la messe ... tu pourras cancaner tout ton sou.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 28/11/2020 à 18:50
kikou a écrit le 28/11/2020 à 08h52

Un personne sort de chez elle ,s'aperçoit qu'elle a oublié son masque, fait demi tour pour le prendre. Entre temps passe une patrouille de police qui le poursuit jusque chez lui et le frappe. S'il n'y avait pas eux une seule vidéo, c'était une violence policière de plus et impunie. Cette manifestation n'est ni plus ni moins, qu'un droit à se défendre.

Apprendre à lire, ce n'est pas simplement apprendre à lire des lettres, des mots, c'est aussi apprendre à chercher les informations là où elles sont pour les lires
et les COMPRENDRE

OK?

Donc apprenez à lire la loi en question, et vous verrez que dans le cadre de cette loi, dans l'article 24, il est écrit (il faut le LIRE pour le savoir)

"II. – L’article 35 quinquies de la loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse ne font pas obstacle à la communication, aux autorités administratives et judiciaires compétentes, dans le cadre des procédures qu’elles diligentent, d’images et éléments d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale.".

Ce qui contredit vos dires inexactes, à savoir (avec une faute à"eux" au lieu de "eut" hum hum, monsieur 100, au lieu de sans, fautes!).

"S'il n'y avait pas eux une seule vidéo, c'était une violence policière de plus et impunie. Cette manifestation n'est ni plus ni moins, qu'un droit à se défendre."

Rien n'interdit, dans l'article 24, le droit de se défendre par l'image.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 28/11/2020 à 17:55
Dico' a écrit le 28/11/2020 à 15h35

Une faute par mot, c'est pour paraître plus crédible ?...

NON , c'est pour que l'on s'intéresse à lui !!!!

Signaler Répondre

avatar
Dico' le 28/11/2020 à 15:35
Collectif Adama Traoré a écrit le 28/11/2020 à 11h23

Il faus faire des manifestations tout les jours et que l'état annule sa loi! Non a la politique sécuritére, non à l'unpunité policiére. Oui à la vrai justice!

Une faute par mot, c'est pour paraître plus crédible ?...

Signaler Répondre

avatar
mais oui !! le 28/11/2020 à 15:34

Allez bande "d'abrutis " manifestez !faites le jeux de la racaille comme à Paris en ce moment !

Signaler Répondre

avatar
Gilet JauneGivors le 28/11/2020 à 15:27
blablablaaa a écrit le 28/11/2020 à 15h05

Et bien je dis RAS LE BOL des manif. A peine on est (enfin) déconfiné que les manifs reprennent et empêchent les boutiques alentours de la place des terreaux de travailler! Allez manifester à Paris devant le palais de l’Élysée et laisser les commerçants enfin retravailler.

Paroles de traitre.

Signaler Répondre

avatar
blablablaaa le 28/11/2020 à 15:05

Et bien je dis RAS LE BOL des manif. A peine on est (enfin) déconfiné que les manifs reprennent et empêchent les boutiques alentours de la place des terreaux de travailler! Allez manifester à Paris devant le palais de l’Élysée et laisser les commerçants enfin retravailler.

Signaler Répondre

avatar
Ma le 28/11/2020 à 14:26
1936 a écrit le 28/11/2020 à 11h52

trop...

Elles sont à la marge et inférieur à celle faites aux policiers.

Signaler Répondre

avatar
Ma le 28/11/2020 à 14:24
kikou a écrit le 28/11/2020 à 13h14

Attention aux termes qui pourraient être retenu comme raciste en l'occurence ce monsieur est d'origine noir.

Sous couvert d’antiracisme, on ne peut plus utiliser nos expressions ?!

Signaler Répondre

avatar
Ma le 28/11/2020 à 14:22
max weber a écrit le 28/11/2020 à 10h57

Toujours à trouver des excuses à l'inexcusable. À force de relativiser les violences policières depuis 30 ans (lire les livres de sebastian roche jobard et dufresne sur le sujet ) et brailler à la haine anti flics dès que l'on pointe les disfonctionnements de cette corporation, on glisse tout droit vers un état policier et on prépare les despotes de demain.

Parlons plutôt de la violence faites aux policiers (et pompiers) ça changera du discours gaucho.

Signaler Répondre

avatar
oh le 28/11/2020 à 14:11

On crie au loup quand on n’est pas nets. Moi, j’ai rien à me reprocher, alors cette loi ne me gêne pas. Au contraire, une police plus forte ferait du bien de nos jours.

Signaler Répondre

avatar
Inconscient le 28/11/2020 à 14:08
ZABBACL a écrit le 28/11/2020 à 13h51

Bravo à ceux qui vont aller défendre le peu qui nous reste de liberté dans ce pays qui devient un taudis.

Il y a trop de liberté mec ! Trop de liberté tue la liberté

Signaler Répondre

avatar
bon le 28/11/2020 à 14:07

Je voulais aller en presqu’île, faire les magasins ! Mais avec ça, et bien ce seront commandes sur internet, en sécurité ... pas la peine d’attendre, tous les week-ends seront ainsi.

Signaler Répondre

avatar
bonheur le 28/11/2020 à 13:55

Super ! Les commerçants du centre ville vous serons très reconnaissants !!! Continuez comme ça , bande d’abrutis !!

Signaler Répondre

avatar
ZABBACL le 28/11/2020 à 13:51

Bravo à ceux qui vont aller défendre le peu qui nous reste de liberté dans ce pays qui devient un taudis.

Signaler Répondre

avatar
Irrécupérable le 28/11/2020 à 13:37
kikou a écrit le 28/11/2020 à 13h14

Attention aux termes qui pourraient être retenu comme raciste en l'occurence ce monsieur est d'origine noir.

Tais toi donc ! Tu es comme la milla

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 28/11/2020 à 13:34
Dictature en marche a écrit le 28/11/2020 à 08h18

En plein covid, sortir une loi sur la sécurité fallait osé

Chaque soupçon d autorite nuit a l individu .

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 28/11/2020 à 13:27
Collectif Adama Traoré a écrit le 28/11/2020 à 11h23

Il faus faire des manifestations tout les jours et que l'état annule sa loi! Non a la politique sécuritére, non à l'unpunité policiére. Oui à la vrai justice!

Quand tu bosses pour un patron tu es aussi revendicatif..
L etat nous apporte aussi du confort social et financier.
Pas toujours avec la reussite escomptée mais nous avons de la chance .

Signaler Répondre

avatar
kikou le 28/11/2020 à 13:14
Ma a écrit le 28/11/2020 à 09h17

Une personne dans la rue, en encapuchonner, sac en bandoulière, sans masque qui accélère le pas en voyant la police, qui s’est rebellé et avait du shit...
Autant l’arrestation est musclé, autant le producteur n’est pas tout blanc.
Mais bon le tribunal médiatique est en marche...

Attention aux termes qui pourraient être retenu comme raciste en l'occurence ce monsieur est d'origine noir.

Signaler Répondre

avatar
sauron le 28/11/2020 à 13:09

Vive le Covid

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 28/11/2020 à 13:00

J aimerais bien savoir messieurs les censeurs de Lyon. Mag. En quoi la vérité vous gêne.... Donc je répète... Champagne si la loi passe.. Quand au. Anars et autres extrêmes gauches et voyous. A la niche...

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 28/11/2020 à 12:44

Pardon la manif pour la sécurité c'est bien ici ?
ah non ici c'est celle contre le masque à l'école ...
mais attendez un peu la manif contre les violences policières va bientôt arriver
et celle là la bas ? et bien c'est les gilets jaunes...
vous ne les avez pas reconnus ?
C'est vrai mais il y a de quoi s'y perdre...
et si on manifestait contre les manifs en centre ville ??

Signaler Répondre

avatar
Rémi de la Logiquière le 28/11/2020 à 12:34

Une autorité de Police ou de Gendarmerie vous dit de vous arrêter, de ne pas bouger, de présenter vos papiers : Vous obtempérez !!!
Maintenant si vous ne voulez pas écouter et appliquer les consignes des forces de l'ordre, c'est a vos risques et périls.

Signaler Répondre

avatar
Irrécupérable le 28/11/2020 à 12:13
kikou a écrit le 28/11/2020 à 08h52

Un personne sort de chez elle ,s'aperçoit qu'elle a oublié son masque, fait demi tour pour le prendre. Entre temps passe une patrouille de police qui le poursuit jusque chez lui et le frappe. S'il n'y avait pas eux une seule vidéo, c'était une violence policière de plus et impunie. Cette manifestation n'est ni plus ni moins, qu'un droit à se défendre.

Toujours aussi absurdes tes théories !

Tais toi donc !

Signaler Répondre

avatar
snif le 28/11/2020 à 12:09

La gauche caviar des beaux quartiers , les bobos verts et les gauchistes de france insoumise vont être tous là.Et il y aura des provocations et des incidents .....Triste réalité des samedis dans notre pays aujourd'hui

Signaler Répondre

avatar
1936 le 28/11/2020 à 11:52
Ma a écrit le 28/11/2020 à 09h47

Quels procédés?! Ils ne peuvent plus rien faire, rien dire, ils en ont ras le bol.
Combien de dérapages en rapport aux nombres d’interventions?

trop...

Signaler Répondre

avatar
bien sur !! le 28/11/2020 à 11:27
Collectif Adama Traoré a écrit le 28/11/2020 à 11h23

Il faus faire des manifestations tout les jours et que l'état annule sa loi! Non a la politique sécuritére, non à l'unpunité policiére. Oui à la vrai justice!

Laquelle ? la votre ?

Signaler Répondre

avatar
Collectif Adama Traoré le 28/11/2020 à 11:23

Il faus faire des manifestations tout les jours et que l'état annule sa loi! Non a la politique sécuritére, non à l'unpunité policiére. Oui à la vrai justice!

Signaler Répondre

avatar
max weber le 28/11/2020 à 11:04
sebilebibi a écrit le 28/11/2020 à 08h59

Kikou : il ne faut confondre le fait de filmer et le fait de diffuser, la loi contrôle surtout la diffusion. Rappelons que souvent dans les medias, les images de videos de surveillance floutent souvent les delinquants, alors pkoi pas aussi les policiers ?

Une personne arrêtée est présumée innocente avant qu'elle soit déclarée coupable ou innocentée par un tribunal. Que son visage soit flouté pourquoi pas mais dans les faits c'est très rare.

En dehors des interventions contre le terrorisme pour des questions évidentes de sûreté du fonctionnaire de police, leurs visages n'ont pas à être flouté.

Signaler Répondre

avatar
max weber le 28/11/2020 à 10:57
Ma a écrit le 28/11/2020 à 09h47

Quels procédés?! Ils ne peuvent plus rien faire, rien dire, ils en ont ras le bol.
Combien de dérapages en rapport aux nombres d’interventions?

Toujours à trouver des excuses à l'inexcusable. À force de relativiser les violences policières depuis 30 ans (lire les livres de sebastian roche jobard et dufresne sur le sujet ) et brailler à la haine anti flics dès que l'on pointe les disfonctionnements de cette corporation, on glisse tout droit vers un état policier et on prépare les despotes de demain.

Signaler Répondre

avatar
sur! le 28/11/2020 à 10:54
kikou a écrit le 28/11/2020 à 08h52

Un personne sort de chez elle ,s'aperçoit qu'elle a oublié son masque, fait demi tour pour le prendre. Entre temps passe une patrouille de police qui le poursuit jusque chez lui et le frappe. S'il n'y avait pas eux une seule vidéo, c'était une violence policière de plus et impunie. Cette manifestation n'est ni plus ni moins, qu'un droit à se défendre.

Oh ! kikou vous ne savez pas ce qui c'est rééllement passé avant ,alors attendons pour faire des commentaires !

Signaler Répondre

avatar
mais oui !! le 28/11/2020 à 10:30

On "emmerde " le monde avec des attestations et on autorise des manifestations ou tout le monde va "brailler" en rangs serrés les uns contre les autres !

Signaler Répondre

avatar
Ma le 28/11/2020 à 09:47
kikou a écrit le 28/11/2020 à 09h18

Je suis d'accord avec toi, seulement il était dit dans un premier temps qu'aucun élément identifiant un policier ne devait être filmé . Qu'en est il de son N° de matricule, c'est un identifiant que je sache ! Bien sûr il faut garantir la sécurité des agents de la force publiques, de la gendarmerie, c'est une évidence. Je n'ai rien à l'encontre des forces de l'ordre, je suis révolté par les procédés qu'elles adoptent.

Quels procédés?! Ils ne peuvent plus rien faire, rien dire, ils en ont ras le bol.
Combien de dérapages en rapport aux nombres d’interventions?

Signaler Répondre

avatar
Température le 28/11/2020 à 09:34

C est bien pour la réouverture des commerçants

Signaler Répondre

avatar
kikou le 28/11/2020 à 09:18
sebilebibi a écrit le 28/11/2020 à 08h59

Kikou : il ne faut confondre le fait de filmer et le fait de diffuser, la loi contrôle surtout la diffusion. Rappelons que souvent dans les medias, les images de videos de surveillance floutent souvent les delinquants, alors pkoi pas aussi les policiers ?

Je suis d'accord avec toi, seulement il était dit dans un premier temps qu'aucun élément identifiant un policier ne devait être filmé . Qu'en est il de son N° de matricule, c'est un identifiant que je sache ! Bien sûr il faut garantir la sécurité des agents de la force publiques, de la gendarmerie, c'est une évidence. Je n'ai rien à l'encontre des forces de l'ordre, je suis révolté par les procédés qu'elles adoptent.

Signaler Répondre

avatar
Ma le 28/11/2020 à 09:17
kikou a écrit le 28/11/2020 à 08h52

Un personne sort de chez elle ,s'aperçoit qu'elle a oublié son masque, fait demi tour pour le prendre. Entre temps passe une patrouille de police qui le poursuit jusque chez lui et le frappe. S'il n'y avait pas eux une seule vidéo, c'était une violence policière de plus et impunie. Cette manifestation n'est ni plus ni moins, qu'un droit à se défendre.

Une personne dans la rue, en encapuchonner, sac en bandoulière, sans masque qui accélère le pas en voyant la police, qui s’est rebellé et avait du shit...
Autant l’arrestation est musclé, autant le producteur n’est pas tout blanc.
Mais bon le tribunal médiatique est en marche...

Signaler Répondre

avatar
Ma le 28/11/2020 à 09:13
gab a écrit le 28/11/2020 à 08h53

M. MACRON si on a le droit de publier des caricatures on a le droit de photographier et filmer nos policiers.

Vous comparez la caricature (qui est un dessin ) d’une personne imaginaire a une photo de policier (dépositaire de l’ordre publique) qui avec des gens comme vous peut maintenant de faire agresser alors qu’il est en famille en dehors de son service.
Oui il faut interdite de montrer le visage d’un policier/gendarme.

Signaler Répondre

avatar
sebilebibi le 28/11/2020 à 08:59

Kikou : il ne faut confondre le fait de filmer et le fait de diffuser, la loi contrôle surtout la diffusion. Rappelons que souvent dans les medias, les images de videos de surveillance floutent souvent les delinquants, alors pkoi pas aussi les policiers ?

Signaler Répondre

avatar
gab le 28/11/2020 à 08:53

M. MACRON si on a le droit de publier des caricatures on a le droit de photographier et filmer nos policiers.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 28/11/2020 à 08:52

Un personne sort de chez elle ,s'aperçoit qu'elle a oublié son masque, fait demi tour pour le prendre. Entre temps passe une patrouille de police qui le poursuit jusque chez lui et le frappe. S'il n'y avait pas eux une seule vidéo, c'était une violence policière de plus et impunie. Cette manifestation n'est ni plus ni moins, qu'un droit à se défendre.

Signaler Répondre

avatar
gab le 28/11/2020 à 08:47

Place des TERREAUX à 14h.

Signaler Répondre

avatar
Dictature en marche le 28/11/2020 à 08:18

En plein covid, sortir une loi sur la sécurité fallait osé

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.