Professeur pris à partie à Lyon : une inspection administrative lancée par le ministère de l'éducation

Professeur pris à partie à Lyon : une inspection administrative lancée par le ministère de l'éducation
photo d'illustration - Lyonmag.com

Dix jours après le mouvement de grève qui a touché le collège Les Battières à Lyon, le ministère de l'Education annonce avoir diligenté une inspection administrative.

L'objectif est d'enquêter sur l'incident survenu entre un professeur d'histoire-géo et un parent d'élève, au sujet d'un cours sur la laïcité après l'assassinat de Samuel Paty à l'automne dernier : "Ce n'est pas une inspection "sanction". C'est pour objectiver les faits et la réponse apportée (...) On a eu ces derniers temps plusieurs cas de menaces sur prof et l'idée c'est de systématiser les inspections pour avoir une visibilité plus large sur le traitement de ces faits", indique-t-on du côté du ministère.

Des entretiens ont ainsi été menés au sein du collège, et au rectorat, accusé par les syndicats de ne pas avoir suffisamment soutenu l'enseignant.

Selon le Progrès, les deux enfants du parent d'élève mis en cause ont été changés d'établissement en ce début d'année.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
modérateur le 15/01/2021 à 16:09
Pas facile mais qd même a écrit le 15/01/2021 à 15h00

Si les profs et les équipes éducatives faisaient leur boulot. Au lieu d'avoir peur de certains et de leurs familles

Vous n'êtes personne pour juger de leur travail.

Vous vous plaignez sûrement d'être harcelé par votre patron lorsqu'il vous dit de travailler, ben les profs c'est les éléves et leurs parents

Signaler Répondre

avatar
Pas facile mais qd même le 15/01/2021 à 15:00

Si les profs et les équipes éducatives faisaient leur boulot. Au lieu d'avoir peur de certains et de leurs familles

Signaler Répondre

avatar
SARL victimologie le 15/01/2021 à 10:01

"... les deux enfants du parent d'élève mis en cause ont été changés d'établissement en ce début d'année....."

J'espère que c'est dans un pays où ils ne seront pas offusqués par la laïcité !!!!

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 14/01/2021 à 22:38

Ils vont encore a trouver à redire sur la gestion du problème de la part des enseignants, ces bandes d'inspecteurs qui ne veulent pas de remous dans leur petit travail.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 14/01/2021 à 20:54

Je pense que l'enquête diligentéé par le ministère de l'éducation nationale est logique et ne dessert en aucun cas le professeur d'histoire et géo du collège des Battières? Je dirais même que cela conforte sa défense. Ce n'est pas en déplaçant ces élèves, que l'on garantit la sécurité des professeurs, c'est déplacé le problème qui peut se répéter ailleurs. Je souhaite que ce professeur ne quitte pas son emploi à cause de l'incompréhension de parents bornés, qui rejettent la loi française de la laïcité, celle de la liberté, celle de l'éducation scolaire.

Signaler Répondre

avatar
h2o le 14/01/2021 à 20:10

Dans cette histoire c'est l'enseignant victime présumée qui fait l'objet d'une enquête administrative...qui même si elle n'est pas présentée ainsi a des relents de suspicions. Le père va donc pouvoir continuer ailleurs à agir comme bon lui semblera...ne changez rien ! On marche sur la tête !

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 14/01/2021 à 20:03

Quelles sanctions contre le père qui outre la responsabilité de ses enfants mineurs a refusé tout dialogue!

Signaler Répondre

avatar
NAYCHOO le 14/01/2021 à 17:56

Certains n'ont pas leur place dans ce pays.

Signaler Répondre

avatar
lagazet le 14/01/2021 à 17:53

Hé bien ! Ils auront pris leur temps pour réagir. Dans ce pays pas de médias ? Tout ce passerait en catimini, On peut leur dire un grand merci , par contre le rectorat ....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.