Un professeur victime d'agression verbale muté à Lyon, ses collègues se mettent en grève

Un professeur victime d'agression verbale muté à Lyon, ses collègues se mettent en grève
photo d'illustration - Lyonmag.com

Le personnel du collège Les Battières était en grève ce lundi, jour de rentrée scolaire.

Les enseignants de cet établissement du 5e arrondissement de Lyon entendent interpeller le rectorat sur la situation d'un professeur d'histoire-géo, victime d'une agression verbale de la part d'un parent d'élèves en raison du contenu d'un cours. Ces derniers dénoncent le départ de l'enseignant de l'établissement, alors que l'élève à l'origine de l'incident n'a été exclu qu'une journée.

En novembre dernier, le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours qui se déroulait une semaine après l'hommage rendu à Samuel Paty, enseignant sauvagement assassiné devant son collège de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines. Le professeur de Lyon avait porté plainte après l'altercation. Le contenu de leur échange est encore inconnu.

Le mouvement de grève doit se poursuivre mardi.

0-50 sur 59 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
On dirait le sud le 09/01/2021 à 10:49

Que pense "Sud Education" de cette agression?...

Signaler Répondre

avatar
Ben le 09/01/2021 à 10:11
le petit vaudais a écrit le 04/01/2021 à 18h59

Encore une situation incompréhensible. Nous aimerions avoir plus d'éléments sur les faits en question et la nature de l'altercation et notamment ce qui est reproché au contenu des cours.

Juste une interpellation un peu vive mais ni insulte, ni menace. Beaucoup de bruit pour pas grand chose.

Signaler Répondre

avatar
KONDU le 06/01/2021 à 16:56

Dieu n'est qu'une supposition, ce serait fantastique que certain(e)s (toutes croyances confondues) se l'enfoncent bien fort dans le crâne !

Signaler Répondre

avatar
trop tard.... le 06/01/2021 à 14:41

C'est vrai qu'on oublie trop souvent que même une partie du 5ème arrondissement est déjà aussi gangrenée....

Il arrive un stade ou le déni officiel ne suffit plus à masquer la réalité...

Signaler Répondre

avatar
Suffisait de l'écrire ! le 06/01/2021 à 14:23
Baergens a écrit le 06/01/2021 à 12h32

Alors, d'après mes infos (j'habite à deux pas du collège...):

L'enseignant, pendant son cours d'HG, a réagi à la question d'un élève, qui lui demandait pourquoi Macron disait que tous les musulmans étaient des terroristes...

C'était une semaine après l'hommage à Samuel Paty - hommage que le prof avait coordonné, ce qui lui avait valu, semble-t-il, des félicitations de sa hierarchie.

Un gamin n'a rien compris à la réponse apportée et son père est venu menacer l'enseignant, en public, devant le collège, l'accusant d'avoir tenu des propos islamophobes et remettant en cause le contenu des cours d'HG qui ne lui convenaient pas.

Le père a été convoqué par la direction du collège, a refusé de reconnaitre ses torts, de présenter ses excuses au prof et ne s'est pas rendu aux convocations du rectorat.

Le prof a porté plainte en diffamation, a pris contact avec le rectorat et s'est mis en arrêt en attendant la suite de la procédure.

Malheureusement, si on en croit l'article du Progrès d'hier soir, la plainte a été classée sans suite et aucune sanction n'a été prise à l'encontre du parent d'élève. Les enfants sont restés au collège, dans leur classe mais sans prof d'histoire...

Juste avant les vacances, le collège a découvert que la gamine du papa en question se baladait depuis 15 jours avec un couteau dans son sac et qu'elle faisait mine de poignarder son cartable devant ses petits camarades...

Elle a été exclue, sans convocation d'un conseil de discipline, une journée juste avant les vacances, le jour où Blanquer a autorisé les gamins à ne pas venir en classe... La direction du collège et le rectorat auraient refusé de faire le lien entre l'incident du couteau, les accusations du père et le contexte Paty. Mais pas les enseignants, d'où leur mouvement de grève!

Résultat des courses, ne se sentant plus soutenu par sa hierarchie, le prof se voit contraint de quitter l'établissement (le communiqué du recteur dit que c'est à sa demande, mais si je comprends bien, il n'avait plus vraiment le choix...) et la famille a gagné puisque ses enfants sont toujours scolarisés dans le collège des battières...

Nous aurions bien aimé avoir ce texte en place et lieu d'un article mal fagoté !

Signaler Répondre

avatar
Baergens le 06/01/2021 à 12:32

Alors, d'après mes infos (j'habite à deux pas du collège...):

L'enseignant, pendant son cours d'HG, a réagi à la question d'un élève, qui lui demandait pourquoi Macron disait que tous les musulmans étaient des terroristes...

C'était une semaine après l'hommage à Samuel Paty - hommage que le prof avait coordonné, ce qui lui avait valu, semble-t-il, des félicitations de sa hierarchie.

Un gamin n'a rien compris à la réponse apportée et son père est venu menacer l'enseignant, en public, devant le collège, l'accusant d'avoir tenu des propos islamophobes et remettant en cause le contenu des cours d'HG qui ne lui convenaient pas.

Le père a été convoqué par la direction du collège, a refusé de reconnaitre ses torts, de présenter ses excuses au prof et ne s'est pas rendu aux convocations du rectorat.

Le prof a porté plainte en diffamation, a pris contact avec le rectorat et s'est mis en arrêt en attendant la suite de la procédure.

Malheureusement, si on en croit l'article du Progrès d'hier soir, la plainte a été classée sans suite et aucune sanction n'a été prise à l'encontre du parent d'élève. Les enfants sont restés au collège, dans leur classe mais sans prof d'histoire...

Juste avant les vacances, le collège a découvert que la gamine du papa en question se baladait depuis 15 jours avec un couteau dans son sac et qu'elle faisait mine de poignarder son cartable devant ses petits camarades...

Elle a été exclue, sans convocation d'un conseil de discipline, une journée juste avant les vacances, le jour où Blanquer a autorisé les gamins à ne pas venir en classe... La direction du collège et le rectorat auraient refusé de faire le lien entre l'incident du couteau, les accusations du père et le contexte Paty. Mais pas les enseignants, d'où leur mouvement de grève!

Résultat des courses, ne se sentant plus soutenu par sa hierarchie, le prof se voit contraint de quitter l'établissement (le communiqué du recteur dit que c'est à sa demande, mais si je comprends bien, il n'avait plus vraiment le choix...) et la famille a gagné puisque ses enfants sont toujours scolarisés dans le collège des battières...

Signaler Répondre

avatar
Greg75 le 06/01/2021 à 08:32

Réfléchissons à déplacer ce collège de 100 m et à traiter le problème de façon holistique.

o:)

Signaler Répondre

avatar
T as qu'à ??? le 05/01/2021 à 22:54
petrus a écrit le 05/01/2021 à 09h34

je répète ce que je dis toujours: si certaines personnes ne sont pas contentes de la loi française elles n'ont qu'à retourner dans leurs pays d'origine. allez ouste !!! les français n'ont d'ordres à recevoirde personne.

Et on applique comment et vite ? Ça va être compliqué avec la justice soumise aux communautés justement !!!

Signaler Répondre

avatar
Comptez vous ,mdr. le 05/01/2021 à 19:13
Je suis Charlie! a écrit le 05/01/2021 à 16h28

Le Progrès aussi!
C'est assez incroyable (il y a 10 000 collèges et lycées en France) mais très symbolique!

Charly chez les charlots, mdr.

Signaler Répondre

avatar
Kr0K3TT le 05/01/2021 à 18:53
Parent d'eleve a écrit le 05/01/2021 à 16h43

Le collège des Battiéres marchait vachement bien quand c'était Madame Faïza Alami qui était principale du collège, et ça ne rigolait pas en ce qui concerne les entorses à la laïcité et au règlement.

le recadrage était immédiat.

Croyez moi.

Je confirme!

Signaler Répondre

avatar
Salut p'tit gnome le 05/01/2021 à 18:15
va prendre ta tisane ... a écrit le 05/01/2021 à 15h47

T'es amusant quand tu prends ton air supérieur pour te justifier ... Détends toi, tu peux compter sur ton maire pour faire respecter la laïcité ...

C'est très trolls ce que tu dis, tu n'en sors pas grandis, au contraire.

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 05/01/2021 à 17:55

Message adressé à toute ces personnes sur ce forum !!!! Qui a tord ou raison la n est pas le vrai problème ? Le vrai problème est que seul les responsables politiques avec ceux qui avancent à visage cachés ( ils se reconnaîtront.) n ont rien fait pour entretenir la paix socialoreligieuse et ceci dans un Seul but.... Mais chut car la censure VEILLE.......

Signaler Répondre

avatar
Parent d'eleve le 05/01/2021 à 16:43
Je suis PATY ! a écrit le 05/01/2021 à 16h20

Europe 1 vient de faire savoir que Samuel PATY avait commencé sa carrière dans ce même collège!

Le collège des Battiéres marchait vachement bien quand c'était Madame Faïza Alami qui était principale du collège, et ça ne rigolait pas en ce qui concerne les entorses à la laïcité et au règlement.

le recadrage était immédiat.

Croyez moi.

Signaler Répondre

avatar
Je suis Charlie! le 05/01/2021 à 16:28
Je suis PATY ! a écrit le 05/01/2021 à 16h20

Europe 1 vient de faire savoir que Samuel PATY avait commencé sa carrière dans ce même collège!

Le Progrès aussi!
C'est assez incroyable (il y a 10 000 collèges et lycées en France) mais très symbolique!

Signaler Répondre

avatar
Je suis PATY ! le 05/01/2021 à 16:20
va prendre ta tisane ... a écrit le 05/01/2021 à 15h47

T'es amusant quand tu prends ton air supérieur pour te justifier ... Détends toi, tu peux compter sur ton maire pour faire respecter la laïcité ...

Europe 1 vient de faire savoir que Samuel PATY avait commencé sa carrière dans ce même collège!

Signaler Répondre

avatar
bien d'accord ! le 05/01/2021 à 16:08
petrus a écrit le 05/01/2021 à 09h34

je répète ce que je dis toujours: si certaines personnes ne sont pas contentes de la loi française elles n'ont qu'à retourner dans leurs pays d'origine. allez ouste !!! les français n'ont d'ordres à recevoirde personne.

je suis bien d'accord, les lourdauds qui râlent à longueur de forum sur les amendes pour excès de vitesse, la ZFE, la victoire des écolos aux municipales n'ont qu'à accepter une bonne fois pour toutes les lois de notre pays ou à repartir ailleurs !

Signaler Répondre

avatar
nakba le 05/01/2021 à 16:07
Rayan a écrit le 05/01/2021 à 10h25

Y’a peut être du raisonnable dans ton commentaire mais toujours dans une façon de parler très dégradante envers les autres ayez plus de respect avant vouloir ouvrir sa bouche , depuis quand on dit ouste, les humains sont dès chiens ou comment ça se passe ?

Certains traitent mieux leur chiens que leurs proches !

Signaler Répondre

avatar
va prendre ta tisane ... le 05/01/2021 à 15:47
Zag a écrit le 05/01/2021 à 14h24

Moi je garde mes cochons tout seul, j'ai pas besoin d'un pote pour me soutenir, donc on n'est pas pote VOUS et moi.

Mais tu peux me VOUVOYER mon pote, merci. :-(

Pis si tu veux continuer à rester c.., continues à pas me lire, parce que "parler" aux gens comme toi ça les instruit.

Bonne route.

T'es amusant quand tu prends ton air supérieur pour te justifier ... Détends toi, tu peux compter sur ton maire pour faire respecter la laïcité ...

Signaler Répondre

avatar
pas de pseudo le 05/01/2021 à 15:05
Aboukam a écrit le 05/01/2021 à 12h52

Merci pour cette remarque pleine de lucidité et de bon sens. Vous mettez les xénophobes devant leurs contradictions.

Vous êtes à mourir de rire quand vous répondez
"Merci pour cette remarque pleine de lucidité et de bon sens. Vous mettez les xénophobes devant leurs contradictions."
A quelqu'un qui vous dit
"Donc imaginons 2 secondes (puisque tout le monde le fait sous cet article) que le prof puisse s'etre versé dans le salafisme. Que l'élève lui ai fait la remarque... et que ça dégénère…
Seriez-vous toujours du coté du prof ?"


Cela veut-il dire que pour vous, il faut TOUJOURS être du côté du prof, même s'il est salafiste?

PS: xénophobie n'est synonyme laïcité.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 05/01/2021 à 14:43

Tout mon soutien aux enseignants qui ont la difficile charge de prôner les valeurs de notre République dans un environnement qui parfois ne les respectent pas...
Liberté -Égalité -Fraternité

Signaler Répondre

avatar
Sapin Zézette le 05/01/2021 à 14:25

"En novembre dernier, le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours qui se déroulait une semaine après l'hommage rendu à Samuel Paty,"

L'euphémisme est tellement révélateur d'une situation déjà perdue....

Un brin d'espoir tout de même : la lucidité et le courage dont fait preuve la nouvelle équipe municipale pour défendre la laïcité avec le sapin zézette et les "bonnes fêtes d'une semaine avant la fin d'année" souhaitées par notre maire champion de la laïcité ! o:)

Signaler Répondre

avatar
Zag le 05/01/2021 à 14:24
L art de la diversion ... a écrit le 05/01/2021 à 07h59

C'est ça, t'as tout compris, c'est un problème de faits mal retranscrits... La prochaine fois, dis clairement que tu ne soutiens pas le prof ça nous économisera un post long et ennuyeux à lire...

Moi je garde mes cochons tout seul, j'ai pas besoin d'un pote pour me soutenir, donc on n'est pas pote VOUS et moi.

Mais tu peux me VOUVOYER mon pote, merci. :-(

Pis si tu veux continuer à rester c.., continues à pas me lire, parce que "parler" aux gens comme toi ça les instruit.

Bonne route.

Signaler Répondre

avatar
Mediaperte le 05/01/2021 à 14:17

L'autocensure des professeurs n'étant pas encore suffisamment répandue il est grand temps de revoir le programme de l'éducation nationale...

Signaler Répondre

avatar
Zig le 05/01/2021 à 14:15
Appliques-toi tes conseils ... a écrit le 05/01/2021 à 10h51

Relis l'article :"En novembre dernier, le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours" ... Tu es ridicule et tu rames comme un imbécile pour tenter quoi ?

Et vous donc, relisez vous aussi

"... Le professeur de Lyon avait porté plainte après l'altercation. Le contenu de leur échange est encore inconnu..."

Ce contenu, LM ne le décrit pas.

Soutenir, oui, mais qui et pourquoi ?
On n'est pas des moutons, c'est normal de se poser des questions avant de prendre position.

Perso, j'ai été parent d'élève aux Battieres jusqu'en 2015, il y avait une super équipe pédagogique et certains venaient de loin pour être éleve dans ce collège public qui avait mis en place de supers dispositifs pour ses élèves.

Signaler Répondre

avatar
NEXT le 05/01/2021 à 14:03
Aboukam a écrit le 05/01/2021 à 12h52

Merci pour cette remarque pleine de lucidité et de bon sens. Vous mettez les xénophobes devant leurs contradictions.

Merci pour ce parti pris systématique à sens unique Vous mettez vos coreligionnaires devant leurs contradictions

Signaler Répondre

avatar
NEXT le 05/01/2021 à 14:01
WTF a écrit le 05/01/2021 à 08h28

Apprenez à lire…

"le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours"

Donc imaginons 2 secondes (puisque tout le monde le fait sous cet article) que le prof puisse s'etre versé dans le salafisme. Que l'élève lui ai fait la remarque... et que ça dégénère…
Seriez-vous toujours du coté du prof ?

Dans cet article, on ne sait rien. C'est creux au possible et soumis à toutes les interprétations...

Apprenez à lire…

Le professeur a poté plainte après l'altercation.....

Je doute que la plainte soit enregistré pour "non respect du salafisme"

Signaler Répondre

avatar
Zézette épouse Zinck le 05/01/2021 à 13:57

Vous pouvez comptez sur Greg pour faire respecter scrupuleusement et courageusement la laïcité !

Signaler Répondre

avatar
Manifestation de la vérité! le 05/01/2021 à 13:37
Aboukam a écrit le 05/01/2021 à 12h52

Merci pour cette remarque pleine de lucidité et de bon sens. Vous mettez les xénophobes devant leurs contradictions.

Vous me faites penser à ceux qui, à chaque attentat, défendent toujours d'abord une autre thèse que l'islamisme! Renseignez-vous mieux sur cette affaire!

Signaler Répondre

avatar
Taiou le 05/01/2021 à 13:27

SARL victimologie !!!

Signaler Répondre

avatar
ouf! le 05/01/2021 à 13:19

Tout faux. C’est l’agresseur (le parent de l’élève) qui doit assumer les conséquences de ses actes. Ni le prof, ni l’enfant. Zéro pointé au rectorat et 4 heures de colle Samedi matin.

Signaler Répondre

avatar
Aboukam le 05/01/2021 à 12:52
WTF a écrit le 05/01/2021 à 08h28

Apprenez à lire…

"le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours"

Donc imaginons 2 secondes (puisque tout le monde le fait sous cet article) que le prof puisse s'etre versé dans le salafisme. Que l'élève lui ai fait la remarque... et que ça dégénère…
Seriez-vous toujours du coté du prof ?

Dans cet article, on ne sait rien. C'est creux au possible et soumis à toutes les interprétations...

Merci pour cette remarque pleine de lucidité et de bon sens. Vous mettez les xénophobes devant leurs contradictions.

Signaler Répondre

avatar
Prout le 05/01/2021 à 11:49

Ils ont bien raison !! ras le bol de toutes ces stupidités, à la longue, ça va mal se terminer.
LAÏCITÉ :-)

Signaler Répondre

avatar
Appliques-toi tes conseils ... le 05/01/2021 à 10:51
WTF a écrit le 05/01/2021 à 08h28

Apprenez à lire…

"le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours"

Donc imaginons 2 secondes (puisque tout le monde le fait sous cet article) que le prof puisse s'etre versé dans le salafisme. Que l'élève lui ai fait la remarque... et que ça dégénère…
Seriez-vous toujours du coté du prof ?

Dans cet article, on ne sait rien. C'est creux au possible et soumis à toutes les interprétations...

Relis l'article :"En novembre dernier, le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours" ... Tu es ridicule et tu rames comme un imbécile pour tenter quoi ?

Signaler Répondre

avatar
Rayan le 05/01/2021 à 10:25
petrus a écrit le 05/01/2021 à 09h34

je répète ce que je dis toujours: si certaines personnes ne sont pas contentes de la loi française elles n'ont qu'à retourner dans leurs pays d'origine. allez ouste !!! les français n'ont d'ordres à recevoirde personne.

Y’a peut être du raisonnable dans ton commentaire mais toujours dans une façon de parler très dégradante envers les autres ayez plus de respect avant vouloir ouvrir sa bouche , depuis quand on dit ouste, les humains sont dès chiens ou comment ça se passe ?

Signaler Répondre

avatar
nakba le 05/01/2021 à 10:18

En une dizaine d'années, la France a plongé. Mais le fond de la piscine n'est pas encore atteint !

Signaler Répondre

avatar
petrus le 05/01/2021 à 09:34

je répète ce que je dis toujours: si certaines personnes ne sont pas contentes de la loi française elles n'ont qu'à retourner dans leurs pays d'origine. allez ouste !!! les français n'ont d'ordres à recevoirde personne.

Signaler Répondre

avatar
De Lyon le 05/01/2021 à 09:25

On reconnait bien là les manières de faire du rectorat dans ces circonstances. Le prof a raison mais dérange une certaine "minorité" très revendicative, alors on le mute.
D'ailleurs il a été dit que le professeur Samuel Paty était en passe de recevoir une sanction administrative, avant qu'il soit décapité... si quelqu'un bien renseigné pouvait confirmer?
Soumission devant l'infâme. Avec quel résultat au final, dans quelques temps, à votre avis?

Signaler Répondre

avatar
Heins le 05/01/2021 à 09:20

Le prof de musique voulait leur apprendre "Suzette" de Dany Brillant a la flute a bec...

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France. le 05/01/2021 à 09:19

Soumission, encore une fois...

Signaler Répondre

avatar
GC le 05/01/2021 à 09:16
WTF a écrit le 05/01/2021 à 08h28

Apprenez à lire…

"le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours"

Donc imaginons 2 secondes (puisque tout le monde le fait sous cet article) que le prof puisse s'etre versé dans le salafisme. Que l'élève lui ai fait la remarque... et que ça dégénère…
Seriez-vous toujours du coté du prof ?

Dans cet article, on ne sait rien. C'est creux au possible et soumis à toutes les interprétations...

Il est pourtant précisé que c'est l'élève qui a remis en cause le principe de laïcité et non le professeur...

Signaler Répondre

avatar
SARL victimologie le 05/01/2021 à 08:54

Encore un élève chrétien qui remet en cause la laïcité???

Signaler Répondre

avatar
WTF le 05/01/2021 à 08:28
L art de la diversion ... a écrit le 05/01/2021 à 07h59

C'est ça, t'as tout compris, c'est un problème de faits mal retranscrits... La prochaine fois, dis clairement que tu ne soutiens pas le prof ça nous économisera un post long et ennuyeux à lire...

Apprenez à lire…

"le principe de laïcité aurait été remis en cause par l'élève lors du cours"

Donc imaginons 2 secondes (puisque tout le monde le fait sous cet article) que le prof puisse s'etre versé dans le salafisme. Que l'élève lui ai fait la remarque... et que ça dégénère…
Seriez-vous toujours du coté du prof ?

Dans cet article, on ne sait rien. C'est creux au possible et soumis à toutes les interprétations...

Signaler Répondre

avatar
Je suis Charlie! le 05/01/2021 à 08:06
Les chefs ont trahi ! a écrit le 05/01/2021 à 07h14

Nouvelle illustration de la lâcheté de la hiérarchie de l'éducation nationale !

La République est est en guerre contre l'obscurantisme islamiste!
Rappelez-moi le sort réservé aux traitres en temps de guerre!

Signaler Répondre

avatar
L art de la diversion ... le 05/01/2021 à 07:59
Zig a écrit le 05/01/2021 à 07h50

L'article précise
"... alors que l'élève à l'origine de l'incident n'a été exclu qu'une journée..."
Ainsi que
"... un professeur d'histoire-géo, victime d'une agression verbale de la part d'un parent d'élèves..."

Je ne comprend pas, c'est le parent d'élèves qui a verbalement agressé, pourquoi l'élève devrait-il être sanctionné ?

Un prof peut aussi être muté à sa demande, ici on ne sait pas si c'est le cas.

Bref, les faits ne dont pas rapportés clairement pour être compris correctement.

Ce n'est pas la première fois.

C'est ça, t'as tout compris, c'est un problème de faits mal retranscrits... La prochaine fois, dis clairement que tu ne soutiens pas le prof ça nous économisera un post long et ennuyeux à lire...

Signaler Répondre

avatar
Sinon tout va bien ici? le 05/01/2021 à 07:53
Antonin a écrit le 05/01/2021 à 00h33

Comment un article si court peut-il être écrit si mal ?

"Ces derniers" : qui? Les élèves ?

"le départ de l'enseignement de l'établissement" : le jour de la rentrée scolaire ???

Ecrire est une chose, relire en est une autre !!!

L'article est tout à fait compréhensible. Si vous lisez Lyon Mag pour trouver du Verlaine, il faut aller ailleurs. Le plus choquant est ce qu'il s'est passé. Mais bon, ça vous permet surement de vous voiler la face. Bonne journée Maître Capello

Signaler Répondre

avatar
Zig le 05/01/2021 à 07:50

L'article précise
"... alors que l'élève à l'origine de l'incident n'a été exclu qu'une journée..."
Ainsi que
"... un professeur d'histoire-géo, victime d'une agression verbale de la part d'un parent d'élèves..."

Je ne comprend pas, c'est le parent d'élèves qui a verbalement agressé, pourquoi l'élève devrait-il être sanctionné ?

Un prof peut aussi être muté à sa demande, ici on ne sait pas si c'est le cas.

Bref, les faits ne dont pas rapportés clairement pour être compris correctement.

Ce n'est pas la première fois.

Signaler Répondre

avatar
pil le 05/01/2021 à 07:44

Soutien aux profs qui se font agressés régulièrement par des parents incapables d’éduquer leurs enfants car eux mêmes déficients du côté des valeurs humaines et bien souvent hypnotisés par des idées idiotes. Les profs peuvent être critiqués pour plein de choses bien sur mais ils ne méritent en aucun cas le traitement d’aujourd’hui par certains fous.

Signaler Répondre

avatar
Les chefs ont trahi ! le 05/01/2021 à 07:14

Nouvelle illustration de la lâcheté de la hiérarchie de l'éducation nationale !

Signaler Répondre

avatar
PP le 05/01/2021 à 05:38

Déjà que les cours ont été bien allégés pour ne pas heurter une catégorie se victimisant facilement, ils n'ont qu'à pas aller à l'école. Tout le monde sera ravi, les prof car moins de bordel en cours et les autres élèves qui pourront apprendre. Et bien sûr, si les cours ne sont pas suivis, on sucre toutes les allocs. Des années de cours pour au final taguer des menaces avec 4 fautes par phrases autant rester dans son quartier

Signaler Répondre

avatar
Antonin le 05/01/2021 à 00:33

Comment un article si court peut-il être écrit si mal ?

"Ces derniers" : qui? Les élèves ?

"le départ de l'enseignement de l'établissement" : le jour de la rentrée scolaire ???

Ecrire est une chose, relire en est une autre !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.