Palais des sports de Gerland : ultimes négociations avant la grève au centre de dépistage et de vaccination de Lyon

Palais des sports de Gerland : ultimes négociations avant la grève au centre de dépistage et de vaccination de Lyon

La CGT a rendez-vous ce vendredi matin avec l'administration pour tenter de trouver une issue au conflit entre les agents et la Ville de Lyon qui pourrait déboucher sur une grève au Palais des Sports de Gerland.

Un préavis a été déposé lundi et concerne les agents de la salle lyonnaise, actuellement reconvertie en centre de dépistage et de vaccination anti-Covid-19.

"Ces négociations arrivent tard. Les agents sur le terrain diront si ce qu'on leur propose est légitime, et s'ils maintiennent le préavis. On a l'impression que la Ville joue la montre, d'autant plus qu'ils ont déjà lancé une réquisition en cas de grève", nous a indiqué Aurélien Scandolara, représentant de la section des sports à la CGT.

Ces négociations porteront sur quatre points. Les agents demandent notamment une prime de maladie contagieuse, "car ils travaillent en proximité directe avec des personnes susceptibles d'être atteintes du Covid. Un d'eux a été contaminé, et a ramené le virus chez lui. Ce sont des personnes qui ne travaillent pas dans le milieu de la santé, leur métier, c'est l'événementiel, et là, elles découvrent ce qui se passe", argumente le syndicaliste.

"Ils travaillent à la sécurité incendie du Palais des Sports, ils participent à l'installation des salles, des frigos, s'occupent de la maintenance pour accueillir les usagers dans de bonnes conditions. Sans eux, le bâtiment ne peut pas ouvrir", explique Aurélien Scandolara.

Le rendez-vous avec la Ville de Lyon est fixé à 10h30.  

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Venividivinci le 12/02/2021 à 05:44

Dans les années 14 18 ce type de réaction était condamnee assez durement .

Signaler Répondre

avatar
Un autre contribuable le 12/02/2021 à 03:27
Contribuable a écrit le 11/02/2021 à 16h31

On pourrait également inclure dans les négociations la fin de la possibilité pour les vigiles de faire accéder toute personne de leur entourage élargi (pour ne pas dire clanique) à la zone de test, sans passer par la case queue?

Le reste de la population, qui ne dispose pas du même genre de relation communautaire, et qui n'a pas forcément envie d'attendre 7 heures pendant que tout le monde lui passe devant vous en saura gré!

Merci!

J’ai vécu ça pas plus tard qu’hier. Le contexte était moins critique : on était au bureau de poste. Et il ne s’agissait pas des vigiles (qui en l’occurrence font super bien leur boulot), mais d’une employée du bureau qui est venue chercher dans la file directement une jeune femme qu’elle connaissait. Je vous jure que je ne mens pas, on a tous halluciné : elle lui a même dit, « j’te fais pas payer l’emballage ». Totalement décomplexée ! Je crois que certaines personnes vivent dans un univers parallèle et même lorsqu’elles ont un boulot dans le para-public, elles appliquent leur propre système de normes. Elles se se rendent même plus compte !
Je suis sûr que si on lui avait fait une remarque, elle aurait été surprise. Et si ça avait été un supérieur, elle l’aurait vécu comme une injustice.
Ensuite, la même, avec son masque en tissu très joli mais qui sert à rien, alors que je lui propose de lui donner oralement mon numéro de colissimo, préfère se poser à 20 cm de moi et poser ses pattes non désinfectées sur mon téléphone : « j’me permets » dit-elle, en me prenant le téléphone, « c’est plus simple »...
A quoi ça sert de réguler le flux à l’entrée, si ça se passe comme ça à l’intérieur ???

Signaler Répondre

avatar
et ça se dit CGTiste... le 11/02/2021 à 23:19

continuez donc à faire grève pour des motifs illégitimes ....

Signaler Répondre

avatar
Abraracourcix le 11/02/2021 à 21:32

Qu'ils fassent grève, il n'y a pas de vaccins ! Astra une peinture inoffensive, c'est PFIZER qu'on attend tous.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 11/02/2021 à 17:37

Et bien les personnes iront se faire vacciner sur d'autres communes. De nombreux maires sont bien plus efficaces pour organiser ce type de d'action.

Signaler Répondre

avatar
Contribuable le 11/02/2021 à 16:31

On pourrait également inclure dans les négociations la fin de la possibilité pour les vigiles de faire accéder toute personne de leur entourage élargi (pour ne pas dire clanique) à la zone de test, sans passer par la case queue?

Le reste de la population, qui ne dispose pas du même genre de relation communautaire, et qui n'a pas forcément envie d'attendre 7 heures pendant que tout le monde lui passe devant vous en saura gré!

Merci!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.