Il voulait rentrer à Lyon avant le couvre-feu, un automobiliste interpellé à près de 200 km/h

Il voulait rentrer à Lyon avant le couvre-feu, un automobiliste interpellé à près de 200 km/h
Photo d'illustration - LyonMag

L’homme entendait respecter les mesures prises dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

L’automobiliste a pourtant appuyé un peu trop fort sur le champignon ce dimanche après-midi. Ce Lyonnais a été contrôlé à 199 km/h sur une route départementale limitée à 90 km/h à hauteur de la commune de Livet-et-Gavet en Isère.

Selon le Dauphiné Libéré, il a expliqué son excès de vitesse par le fait qu’il voulait rentrer à Lyon à temps avant le couvre-feu de 18h. Cette déclaration n’a bien sûr pas convaincu les gendarmes qui ont retiré son permis sur-le-champ au chauffard qui devra également s’expliquer prochainement devant le tribunal correctionnel.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bullit le 23/02/2021 à 08:55

Pas la peine d’une grosse cylindrée pour aller jusqu’à deux cents une Mégane ça suffit 140 chevaux C’est pas la peine de business comme tu dis

Signaler Répondre

avatar
raslebol69 le 22/02/2021 à 23:06

Pourquoi un gros excès de vitesse avec une très grosse cylindrée (payée grâce au "bizzeness") mais avec un SMIC ne déclencherait pas une grosse amende?

Signaler Répondre

avatar
le biggeur le 22/02/2021 à 12:49

on aimerait bien savoir la marque de la voiture SUREMENT une allemande!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Travailleur le 22/02/2021 à 11:45
Précisions a écrit le 22/02/2021 à 11h03

Il ne faut pas prendre la route à partir de 17h30, sinon on risque l'accident avec tous ces gens qui rentrent à fond du boulot pour arriver avant 18h.
Quelle grosse ânerie ce couvre-feu à 18h ! Le laisser à 20h n'aurait pas changé grand chose à l'épidémie de l'avis de la grosse majorité des personnes apparemment.
D'ailleurs aucune étude ne le confirme, c'est bien que ce n'est pas pour cela que ça a été avancé (à méditer...).
Pour revenir au sujet, l'automobiliste à 200 a joué en mettant la vie des autres en danger, il a perdu.

Mais avec l'attestation de l'employeur en poche, je rentre tous les jours du boulot tranquillement chez moi, en vélo, après 18h, sans aucun problème.

Signaler Répondre

avatar
tatie-fuseau le 22/02/2021 à 11:26

Oui, voilà oui,
Je n'ai vraiment pas pu anticiper, ma montre flic-flac est tombée en panne et quand j'ai entendu le clocher sonner, j'ai su que je devais speeder.

Signaler Répondre

avatar
Foxy69 le 22/02/2021 à 11:21

Pourquoi un tribunal déjà encombré

6 mois de retrait de permis; et 1000 euros d'amande progressive suivant les revenus devrait suffire....

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 22/02/2021 à 11:03

Il ne faut pas prendre la route à partir de 17h30, sinon on risque l'accident avec tous ces gens qui rentrent à fond du boulot pour arriver avant 18h.
Quelle grosse ânerie ce couvre-feu à 18h ! Le laisser à 20h n'aurait pas changé grand chose à l'épidémie de l'avis de la grosse majorité des personnes apparemment.
D'ailleurs aucune étude ne le confirme, c'est bien que ce n'est pas pour cela que ça a été avancé (à méditer...).
Pour revenir au sujet, l'automobiliste à 200 a joué en mettant la vie des autres en danger, il a perdu.

Signaler Répondre

avatar
hydrazine le 22/02/2021 à 10:53
mamipouzo a écrit le 22/02/2021 à 10h09

Plus l'heure du couvre-feu approche et plus le nombre d'incivilités routières augmente au risque de générer des accidents graves. Feux tricolores grillés, demi-tours en pleine voie, dépassements à grande vitesse dans les rues, forçage de priorités, incrustation dans les distances de sécurité... Tout ça pour gagner quelques malheureuses secondes.

"gagner quelques malheureuses secondes" ou........."l eternite"!!??hi,hi,hi

Signaler Répondre

avatar
mamipouzo le 22/02/2021 à 10:09

Plus l'heure du couvre-feu approche et plus le nombre d'incivilités routières augmente au risque de générer des accidents graves. Feux tricolores grillés, demi-tours en pleine voie, dépassements à grande vitesse dans les rues, forçage de priorités, incrustation dans les distances de sécurité... Tout ça pour gagner quelques malheureuses secondes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.