Femme frappée à mort à Lyon : le conjoint a été interpellé

Femme frappée à mort à Lyon : le conjoint a été interpellé
Photo d'illustration- LyonMag

Il était en cavale depuis plus de 24 heures. 

Selon nos sources, le conjoint de la femme frappée à mort dans la nuit de jeudi à vendredi a été interpellé ce vendredi soir aux alentours de 23 heures à Genève, en Suisse.

L'homme de 32 ans est soupçonné d'avoir tué sa conjointe, âgée de 30 ans, possiblement à coups de marteau, à leur domicile de la rue Saint-Eusèbe dans le 3e arrondissement de Lyon.

En attendant de retrouver le suspect, la justice avait ouvert une enquête pour homicide volontaire. Vendredi soir, le parquet de Lyon informait que "si certaines difficultés au sein du couple avaient pu donner lieu à une médiation en 2015, depuis cette date aucune plainte, ni procédure n’avait été portée à la connaissance de services de police ou de justice".
 

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
M'enfin le 07/03/2021 à 21:33
La veuve noire a écrit le 06/03/2021 à 19h11

Les femmes aussi tuent leur mari ,mais ont en parle moins. Mediacon quand tu nous tiens .

Là on parle d'un fait criminel incontestable et non d'un acte politique engagé que l'on cache lorsque c'est une femme qui l'accomplit contre un homme.

Vous aurez du mal à nous faire croire que les hommes sont victime d'acte criminels anti hommes cachés par les médias!

Signaler Répondre

avatar
La veuve noire le 06/03/2021 à 19:11

Les femmes aussi tuent leur mari ,mais ont en parle moins. Mediacon quand tu nous tiens .

Signaler Répondre

avatar
Bonjour les féministes,mdr. le 06/03/2021 à 13:43

On s’en fout !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 06/03/2021 à 11:48

La banalité quoi... Une de pluss une de moins...
Vu notre justice pas de surprise.....

Signaler Répondre

avatar
Base-Hare69 le 06/03/2021 à 11:45

Ce n'est pas le * marteau* de la Justice mais plutôt l'incapacité d'une génération à ne réfléchir que par à coup sans vision des gestes accomplis. Manque de culture sauf égotiste, ces drames forment hélas un chapelet de drames continus !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.