Bernard Perrut : "Faire en sorte que notre système de santé fonctionne autrement"

Bernard Perrut, député LR du Rhône, est l'invité ce vendredi de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

Bernard Perrut : "Faire en sorte que notre système de santé fonctionne autrement"
Bernard Perrut - LyonMag

Les parlementaires ont été consultés et le gouvernement a tranché : les régionales et départementales seront maintenues cet été, mais simplement décalées d'une semaine. "Les élections sont essentielles, note Bernard Perrut. Dès lors que les cafés et les lieux culturels vont pouvoir rouvrir, et que l'on peut faire ses courses le samedi ou le dimanche, pourquoi n'irions-nous pas voter ? Cela ne prend que quelques instants".

Le député du Rhône et du Beaujolais a plusieurs dossiers brûlants en cours. Celui des viticulteurs et agriculteurs touchés par le gel évidemment, mais aussi celui de la santé. Bernard Perrut regrette notamment que les hôpitaux doivent déprogrammer des interventions et des opérations pour faire la place aux patients Covid : "Pour éviter la déprogrammation, il faut adapter l'hôpital aux besoins. La crise du coronavirus n'a pas été très bien gérée. Il faut donner plus de souplesse et de responsabilités aux établissements, et faire en sorte que notre système de santé fonctionne autrement".

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com et sur la chaîne Youtube de LyonMag.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Malika le 16/04/2021 à 14:36

Les ARS créés en 2010 sous le règne de Sarko à largement contribué à tuer l’hôpital une gestion purement comptable au détriment de l’humain ! Ces ARS nous coûtent une blinde pour saccager l’hôpital cet argent devrait aller à l’hôpital aux soignants aux malades ! Droite gauche se sont refilés le pouvoir depuis des décennies sans jamais remettre en question la misère des déserts médicaux, les hôpitaux fermés, le personnel sous pression une hyper administration et aujourd’hui soit ils reconnaissent enfin leurs conneries soit ils nous prennent pour des idiots, mais c’est gonflé de faire les jolies coeurs aujourd’hui ! Dissolution de cet ARS, penser le futurs c’est aujourd’hui (population vieillissante futurs pandémies etc) il faut arrêter les paroles et passer aux actes

Signaler Répondre

avatar
NonMais! le 16/04/2021 à 14:07

Au pouvoir, ils ont fracassé les services publiques dont l'hosto (bachelot ) et la police (Sarko ) , un peu de décence ... Chut !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.