Lyon : quatre personnes jugées ce lundi après les violences du 1er mai

Lyon : quatre personnes jugées ce lundi après les violences du 1er mai
Les black blocs avaient investi la manifestation - LyonMag

Ce samedi, le défilé du 1er mai a connu de violentes scènes à Lyon.   

Le traditionnel défilé avait été investi par environ 200 black blocs, multipliant les dégradations sur le tracé de la manifestation. Des affrontements avec les forces de l’ordre avaient éclaté, mais aussi avec des militants de la CGT, accusés par certains de laisser agir la police pour faire ramener le calme dans les rues de la capitale des Gaules. 

Alors que 27 policiers ou gendarmes avaient été blessés lors de cette matinée pluvieuse de samedi, 5 interpellations avaient été réalisées par les forces de l’ordre. Parmi elles, deux sœurs domiciliées à Mornant et âgées de 18 et 20 ans, dont l'arrestation a été filmée par LyonMag et visionnée à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux. Elles sont attendues ce lundi devant la justice pour un passage en comparution immédiate, poursuivies notamment pour "participation à un groupement formé en vue de la préparation d’un délit" et dégradations en réunion pour l’une d’elles. Un Lyonnais, âgé de 30 ans, sera aussi jugé aux côtés des sœurs. Il devra répondre de faits de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique avec arme par destination et participation à un attroupement malgré les sommations de se disperser. 

Parmi les interpellés ce samedi, une personne a été libérée à l’issue de sa garde à vue. Enfin, un Lyonnais de 22 ans sera présenté ce lundi également devant le Parquet pour une composition pénale, soupçonné d’avoir réalisé des dégradations.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
levilleur le 03/05/2021 à 19:32

Ceux arrêtés sont des lampistes, les vrais casseurs courent encore et recommenceront. Allez pas me dire que ce sont ces deux jeunes filles qui ont fait toutes ces dégradations constatées dans les rues.

Signaler Répondre

avatar
Lepapet le 03/05/2021 à 16:15

Et le juge, tout de noir vêtu avec son hermine blanche et sa toute nouvelle légion d'honneur lui aura demandé, au casseur boutonneux, lui aussi vêtu de noir mais avec une capuche : la réponse " du petit c.. " : > . Bon d'accord ! . Au suivant dit le Juge, si peu compatissant devant cet enfant mal élevé...

Signaler Répondre

avatar
Juges rouges le 03/05/2021 à 14:44

Des fils à papa de juges rouge.
On imagine déjà les rappels à la loi.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 03/05/2021 à 14:28

je pense que les sanctions vont être exemplaires ... je le souhaite bien sûr ne serait ce pour redonner confiance aux forces de l'ordre, 27 blessés = 5 blessés pour 1 arrestation.

Signaler Répondre

avatar
Confiné le 03/05/2021 à 14:24

Mornant : plus de 10 kms
Ils avaient coché quelle case ?

Signaler Répondre

avatar
Base-Hare69 le 03/05/2021 à 14:05

On connait la sanction pour tous et toutes comparus.e.es : < Un>. Pour les forces de l'ordre, il reste des morceaux de la bâche SFR pour panser leurs plaies physiques et croire auprès des leurs que le monde n'est pas encore foutu !

Signaler Répondre

avatar
lol le 03/05/2021 à 13:11

N'ayez crainte pour les condamnations ,vu notre justice laxiste ....

Signaler Répondre

avatar
GoodNightLeftSide le 03/05/2021 à 12:57

On peut avoir les noms de ses extrémistes ?

Mornant c'est pas grand...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.