Smoby-Majorette placé en redressement judiciaire

La première entreprise de jouet français, Smoby-Majorette, a été placée en redressement judiciaire, mardi 9 octobre, par le tribunal de commerce de Lons-le-Saunier. Ce qui signifie l'échec de la procédure de sauvegarde mise en place par la famille Breuil en mars 2007, qui avait aboutit au rachat par MGA Entertainment fin mai, pour un euro symbolique. 

Mais vendredi dernier, le procureur de la République avait requis le redressement judiciaire, estimant que le repreneur américain "n'était pas en mesure de présenter un plan de sauvegarde viable". Il faut dire que Smoby a réalisé un chiffre d'affaires de 350 millions d'euros en 2006, pour une dette proche de 277 millions, avec 2 750 salariés dans le monde, dont 1 300 en France.

Depuis des mois, les syndicats avaient émis des doutes sur la crédibilité de ce repreneur américain. Désormais, le tribunal se réserve le droit de choisir le meilleur repreneur pour Smoby-Majorette.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.