Lyon : les précipitations en hausse de 37% cet été

Lyon : les précipitations en hausse de 37% cet été
Photo d'illustration - LyonMag

Le constat est sans appel : l’été a été pourri à Lyon et sa région.  

Durant une grande partie des mois de juillet et août, la pluie en effet s’est invitée dans le ciel de l’agglomération. Ainsi, selon le site spécialisé Lyon Météo, les précipitations ont été plus fortes de +37% durant cet été dans la capitale des Gaules, comparé à l’année 2020. L’ensoleillement a également été impacté avec -6% enregistrés lors de la saison estivale.

Enfin, pour les températures, la maximale relevée cet été a été de 35,4°C, pour un mercure minimum de seulement 12°C. 

La pluie devrait être de retour dès ce vendredi sur l’agglomération lyonnaise.

25 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Suis paumé le 03/09/2021 à 16:16
Nimbus a écrit le 03/09/2021 à 11h50

Parce qu'en terme de météo, les jours les plus ensoleillés débutent avant la date fixée au 21 juin, par définition les jours les plus longs sont également répartis avant et après.. en gardant l'été comme exemple. Le climat estival s'installe début juin. C'est tout. Le 1er mai, le jour est aussi long que le 10 aout.
Il fait beau début juin, il fait jour longtemps, y'a déjà des cerises et des fraises.. on est en saison.

La marque sur le calendrier n'est qu'anecdotique et rythme en fait un cycle plus cosmique que saisonnier. En plus il n'a aucune valeur légale, l'année ne débute même pas avec une saison mais 10 jours après le solstice d'hiver, jour le plus court de l'année, 21 décembre. Mais vous constaterez que le 9eme mois de l'année porte le nom du 7eme, SEPTembre, et puis OCTObre, NOVembre, DECembre...
Le calendrier républicain débutait cependant à l'équinoxe d'automne, le calendrier musulman quant à lui suit scrupuleusement le cycle lunaire et donc son année est plus courte de qqs jours et ça c'est vraiment remarquable.

ok pour le calendrier
Pour moi j'ai l'impression que les météorologues ont simplement choisi la facilité dans la mesure où il on pris l'habitude de travailler avec des moyennes mensuelles.

Signaler Répondre

avatar
Nimbus le 03/09/2021 à 11:50
Suis paumé a écrit le 03/09/2021 à 10h57

Tout à fait ok avec vous sur le calendrier
Mais pourquoi les météorologues utilisent un autre référentiel pour l'été et comment est il fixé ?

Parce qu'en terme de météo, les jours les plus ensoleillés débutent avant la date fixée au 21 juin, par définition les jours les plus longs sont également répartis avant et après.. en gardant l'été comme exemple. Le climat estival s'installe début juin. C'est tout. Le 1er mai, le jour est aussi long que le 10 aout.
Il fait beau début juin, il fait jour longtemps, y'a déjà des cerises et des fraises.. on est en saison.

La marque sur le calendrier n'est qu'anecdotique et rythme en fait un cycle plus cosmique que saisonnier. En plus il n'a aucune valeur légale, l'année ne débute même pas avec une saison mais 10 jours après le solstice d'hiver, jour le plus court de l'année, 21 décembre. Mais vous constaterez que le 9eme mois de l'année porte le nom du 7eme, SEPTembre, et puis OCTObre, NOVembre, DECembre...
Le calendrier républicain débutait cependant à l'équinoxe d'automne, le calendrier musulman quant à lui suit scrupuleusement le cycle lunaire et donc son année est plus courte de qqs jours et ça c'est vraiment remarquable.

Signaler Répondre

avatar
Untel69 le 03/09/2021 à 11:18
C'est dit a écrit le 03/09/2021 à 10h29

Ok je comprends vos analogies et l'art de la communication
Revenons au climat si la température augmente il y a bien réchauffement non ?
Les scénarii prospectifs dont on nous parle régulièrement ne mentionne généralement que cette élévation de température et ces conséquences.

Oui mais la terre a déjà connu des "changements", qui sont naturels... en rapprochant le changement actuel de ces autres changements, il devient une fatalité dans laquelle nous n'avons nulle responsabilité, et non plus forcément la conséquence de nos modes de vie.
En gros y'a réchauffement, mais c'est normal, un changement normal... donc au lieu de te dire que tu devrais renoncer à ta voiture, tu te dis qu'il t'en faut une avec la clim'.. toujours en gros hein, mais toujours pour ne pas crever de chaud ^^

Bon en fait c'est foutu et bien foutu... même en repassant au mode âge de pierre dès aujourd'hui, dans 100 ans Nantes et Bordeaux seront sous les eaux et à Lyon il fera assez chaud pour que des crocodiles vivent dans la Saône..
Une parenthèse : changement de climat ca veut dire changement de flore et de faune, ça se fait pas du jour au lendemain mais.. chez nous à part les vipères et les loups décimés y'a pas trop de danger jusqu'aujourd'hui.

Signaler Répondre

avatar
Suis paumé le 03/09/2021 à 10:57
Nimbus a écrit le 03/09/2021 à 10h51

Parce que les saisons calendaires sont fixées depuis un âge où on n'avait pas d'autres repères que les cycles cosmiques. (solaire, lunaire... selon les calendriers)
C'est le plus simple à observer, et le 21 juin est le jour le plus long de l'année. Solstices et équinoxes servent de repères sur le papier même si au final on a plus de soleil/jour en mai qu'en aout, et que le 21 juin pourrait/devrait être le milieu de l'été et non son commencement.
C'est pour ça que la plupart des sociétés antiques (qui usent d'un calendrier solaire) ont bâti des structures qui marquent ces repères dans l'année. Pas uniquement d'ailleurs, à Paris une fois par an le soleil se couche dans l'axe des Champs Elysées, au solstice d'été, le 21 juin.

Tout à fait ok avec vous sur le calendrier
Mais pourquoi les météorologues utilisent un autre référentiel pour l'été et comment est il fixé ?

Signaler Répondre

avatar
Nimbus le 03/09/2021 à 10:51
Suis paumé a écrit le 03/09/2021 à 09h50

Pas facile de savoir ce qu'est l'été.
Suivant le calendrier c'est du 21 juin au 21 septembre en cohérence avec la position de la terre durant son parcours autour du soleil durant l'année.
Pour les météorologues c'est du 1er juin au 31 août
Pourquoi ce décalage ?

Parce que les saisons calendaires sont fixées depuis un âge où on n'avait pas d'autres repères que les cycles cosmiques. (solaire, lunaire... selon les calendriers)
C'est le plus simple à observer, et le 21 juin est le jour le plus long de l'année. Solstices et équinoxes servent de repères sur le papier même si au final on a plus de soleil/jour en mai qu'en aout, et que le 21 juin pourrait/devrait être le milieu de l'été et non son commencement.
C'est pour ça que la plupart des sociétés antiques (qui usent d'un calendrier solaire) ont bâti des structures qui marquent ces repères dans l'année. Pas uniquement d'ailleurs, à Paris une fois par an le soleil se couche dans l'axe des Champs Elysées, au solstice d'été, le 21 juin.

Signaler Répondre

avatar
C'est dit le 03/09/2021 à 10:29
Untel69 a écrit le 03/09/2021 à 09h56

Parce que changement fait moins peur. C'est juste un élément de langage initié par les groupes de réflexion type lobbies industriels etc, les fameux "think tanks".
Pour ceux qui ont vu le film "Vice", tout y est.
L'autre exemple, c'est de parler de "taxe sur la mort", au lieu de "droit de succession"... c'est comme un "plan de sauvegarde de l'emploi" quand en fait tu veux virer un tiers de l'effectif.. des éléments de langage. On présente les choses de telle manière qu'elles provoquent chez les gens la réaction qui arrange.
Si ca change, faut s'adapter.
Si ca se réchauffe, faut couper le chauffage.

Ok je comprends vos analogies et l'art de la communication
Revenons au climat si la température augmente il y a bien réchauffement non ?
Les scénarii prospectifs dont on nous parle régulièrement ne mentionne généralement que cette élévation de température et ces conséquences.

Signaler Répondre

avatar
un détail le 03/09/2021 à 10:11

J'ai comme un doute sur les méthodes de calculs de Lyonmétéo au niveau des précipitations.
Pour déterminer le taux moyen sur l'été, le calcul présenté ici est une simple moyenne des 3 taux (-50% +178% -17%) / 3
Les relevés météorologiques pour Lyon Bron (station ayant servi de référence) donnent :
* juin : 37.8 mm pour 75.6 mm en valeur normale de 1981 à 2010 soit -50% par rapport à la normale
* juillet : 177.1 mm pour 63.7 mm en valeur normale
* aout : 51.7 mm pour 62.0 mm en valeur normale
* été : 266.6 mm pour 201.3 mm en valeur normale soit +32.4% par rapport à la normale
Certes la différence n'est pas énorme mais il y a clairement une erreur de calcul.
Un écart de plus de 30% par rapport à la normale montre clairement une situation anormale contrairement à ce que laisse entendre le message twitter de Lyonmétéo.
Ce type d'erreurs est anormal pour une société spécialisée dans la météorologie.

Signaler Répondre

avatar
Untel69 le 03/09/2021 à 09:56
C'est dit a écrit le 02/09/2021 à 17h14

Effectivement changement ne veut pas dire la même chose que réchauffement.

Par contre je me pose une question pourquoi parle t'on sans cesse de l'augmentation des températures et que l'on ne doit pas dire réchauffement ?

Parce que changement fait moins peur. C'est juste un élément de langage initié par les groupes de réflexion type lobbies industriels etc, les fameux "think tanks".
Pour ceux qui ont vu le film "Vice", tout y est.
L'autre exemple, c'est de parler de "taxe sur la mort", au lieu de "droit de succession"... c'est comme un "plan de sauvegarde de l'emploi" quand en fait tu veux virer un tiers de l'effectif.. des éléments de langage. On présente les choses de telle manière qu'elles provoquent chez les gens la réaction qui arrange.
Si ca change, faut s'adapter.
Si ca se réchauffe, faut couper le chauffage.

Signaler Répondre

avatar
Suis paumé le 03/09/2021 à 09:50

Pas facile de savoir ce qu'est l'été.
Suivant le calendrier c'est du 21 juin au 21 septembre en cohérence avec la position de la terre durant son parcours autour du soleil durant l'année.
Pour les météorologues c'est du 1er juin au 31 août
Pourquoi ce décalage ?

Signaler Répondre

avatar
COMPRANPA le 03/09/2021 à 09:27
Tatin a écrit le 02/09/2021 à 19h57

Les climatologues nous avaient aussi prédit un été caniculaire ! Mais aussi : les nappes phréatiques vides, un trou dans la couche d'ozone.
J'apprécie les nouvelles technologies, comme les véhicules électriques ou hydrogène et les panneaux photovoltaïques sur les toits, mais par choix de modernité, et non pas par peur ou contrainte.

pas les climatologues, les météorologues. Vous confondez tout !

Signaler Répondre

avatar
Decliniste69 le 02/09/2021 à 23:07
Tatin a écrit le 02/09/2021 à 15h05

Dans certains journaux nationaux, il titre "sensation" d'un été pourri, bien entendu personne parmi les faiseurs d'opinions n'osent dire la réalité. Le fait avéré c'est que le réchauffement climatique est une probabilité hypothétique, l'augmentation de température présumée serait de 0.5 ° C à 1 ° C au maximum. Il y a effectivement des catastrophes écologiques, mais pas plus que lorsqu'il n'y avait pas l'information en simultanée et en continu dans le monde entier.

Non mais c est pas possible... Encore un specialiste de contoir. A force de creuser vous trouverez du petrole.... Vous etes climatologue? Des chiffres a la cle a part cet ete? On est en plein declins avec de tels phenomenes

Signaler Répondre

avatar
Un habitant de l'est lyonnais le 02/09/2021 à 21:56
William69800 a écrit le 02/09/2021 à 16h31

Le réchauffement c'est du vent. Un réchauffement c'est ce que veulent absolument nous faire croire les écolo et cet organisme de pseudo scientifiques du GIEC de gouvernement différents tous issus d'ONG ou de partis politiques verdâtre.
Une mascarade pour bâtir leur monde à leur convenance. Problème: les politiques qui les ont mis en place ne veulent plus trop en entendre parler, c'est devenu un boulet à trainer.
Certains agités élus de l''Europe UE veulent nous pourrir la vie en nous imposant à l'avenir le vh électrique, la fin du thermique etc.... Bah d'ici la, de l'eau aura coulé sous les ponts et l'UE aura probablement disparu ou sera en nette voie d'extinction. Ce nid de guêpes qu'est l'UE sonnera la fin des États si elle restait.

Il faut pas confondre météo (qui varie à court terme) et climat (tendance de fond)
La météo a été superbe cet été. C'est vert, c'est beau.
Mais on gagnera pas toutes les années : le climat se dégrade et la canicule devient la norme...

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 02/09/2021 à 19:57

Les climatologues nous avaient aussi prédit un été caniculaire ! Mais aussi : les nappes phréatiques vides, un trou dans la couche d'ozone.
J'apprécie les nouvelles technologies, comme les véhicules électriques ou hydrogène et les panneaux photovoltaïques sur les toits, mais par choix de modernité, et non pas par peur ou contrainte.

Signaler Répondre

avatar
JABBY le 02/09/2021 à 17:51
William69800 a écrit le 02/09/2021 à 16h31

Le réchauffement c'est du vent. Un réchauffement c'est ce que veulent absolument nous faire croire les écolo et cet organisme de pseudo scientifiques du GIEC de gouvernement différents tous issus d'ONG ou de partis politiques verdâtre.
Une mascarade pour bâtir leur monde à leur convenance. Problème: les politiques qui les ont mis en place ne veulent plus trop en entendre parler, c'est devenu un boulet à trainer.
Certains agités élus de l''Europe UE veulent nous pourrir la vie en nous imposant à l'avenir le vh électrique, la fin du thermique etc.... Bah d'ici la, de l'eau aura coulé sous les ponts et l'UE aura probablement disparu ou sera en nette voie d'extinction. Ce nid de guêpes qu'est l'UE sonnera la fin des États si elle restait.

Claude Allègre, sors de ce corps !!

Signaler Répondre

avatar
C'est dit le 02/09/2021 à 17:14
Négationniste_du_climat a écrit le 02/09/2021 à 16h42

Vous devriez soumettre vos preuves à un revue scientifique, qu'on rigole un bon coup. "L'été 2021 : preuve définitive de l'inexistence du changement climatique". On dit changement d'ailleurs, je ne sais pas si avez suivi entre vos avides lectures des rapports du GIEC et la préparation de vos colloques.

Vous pouvez nier les faits scientifiquement établis par des gens qui s'y connaissent, ça ne les rendra pas moins vrai. Mais si ça vous aide à vivre, bon.

P.S. : j'ai mis une petite laine ce matin, c'est vrai qu'il faisait un peu frais à 7h....

Effectivement changement ne veut pas dire la même chose que réchauffement.

Par contre je me pose une question pourquoi parle t'on sans cesse de l'augmentation des températures et que l'on ne doit pas dire réchauffement ?

Signaler Répondre

avatar
Négationniste_du_climat le 02/09/2021 à 16:42
William69800 a écrit le 02/09/2021 à 16h31

Le réchauffement c'est du vent. Un réchauffement c'est ce que veulent absolument nous faire croire les écolo et cet organisme de pseudo scientifiques du GIEC de gouvernement différents tous issus d'ONG ou de partis politiques verdâtre.
Une mascarade pour bâtir leur monde à leur convenance. Problème: les politiques qui les ont mis en place ne veulent plus trop en entendre parler, c'est devenu un boulet à trainer.
Certains agités élus de l''Europe UE veulent nous pourrir la vie en nous imposant à l'avenir le vh électrique, la fin du thermique etc.... Bah d'ici la, de l'eau aura coulé sous les ponts et l'UE aura probablement disparu ou sera en nette voie d'extinction. Ce nid de guêpes qu'est l'UE sonnera la fin des États si elle restait.

Vous devriez soumettre vos preuves à un revue scientifique, qu'on rigole un bon coup. "L'été 2021 : preuve définitive de l'inexistence du changement climatique". On dit changement d'ailleurs, je ne sais pas si avez suivi entre vos avides lectures des rapports du GIEC et la préparation de vos colloques.

Vous pouvez nier les faits scientifiquement établis par des gens qui s'y connaissent, ça ne les rendra pas moins vrai. Mais si ça vous aide à vivre, bon.

P.S. : j'ai mis une petite laine ce matin, c'est vrai qu'il faisait un peu frais à 7h....

Signaler Répondre

avatar
William69800 le 02/09/2021 à 16:31
Tatin a écrit le 02/09/2021 à 15h05

Dans certains journaux nationaux, il titre "sensation" d'un été pourri, bien entendu personne parmi les faiseurs d'opinions n'osent dire la réalité. Le fait avéré c'est que le réchauffement climatique est une probabilité hypothétique, l'augmentation de température présumée serait de 0.5 ° C à 1 ° C au maximum. Il y a effectivement des catastrophes écologiques, mais pas plus que lorsqu'il n'y avait pas l'information en simultanée et en continu dans le monde entier.

Le réchauffement c'est du vent. Un réchauffement c'est ce que veulent absolument nous faire croire les écolo et cet organisme de pseudo scientifiques du GIEC de gouvernement différents tous issus d'ONG ou de partis politiques verdâtre.
Une mascarade pour bâtir leur monde à leur convenance. Problème: les politiques qui les ont mis en place ne veulent plus trop en entendre parler, c'est devenu un boulet à trainer.
Certains agités élus de l''Europe UE veulent nous pourrir la vie en nous imposant à l'avenir le vh électrique, la fin du thermique etc.... Bah d'ici la, de l'eau aura coulé sous les ponts et l'UE aura probablement disparu ou sera en nette voie d'extinction. Ce nid de guêpes qu'est l'UE sonnera la fin des États si elle restait.

Signaler Répondre

avatar
William69800 le 02/09/2021 à 16:22
Tatin a écrit le 02/09/2021 à 15h05

Dans certains journaux nationaux, il titre "sensation" d'un été pourri, bien entendu personne parmi les faiseurs d'opinions n'osent dire la réalité. Le fait avéré c'est que le réchauffement climatique est une probabilité hypothétique, l'augmentation de température présumée serait de 0.5 ° C à 1 ° C au maximum. Il y a effectivement des catastrophes écologiques, mais pas plus que lorsqu'il n'y avait pas l'information en simultanée et en continu dans le monde entier.

Exactement. Rien a redire. On a déjà vu ça x fois, mais pas de réseaux sociaux, de youtube, de media en boucle pour en parler. Voilà la vérité. Cette histoire de réchauffement pour moi c'est du vent.
Le GIEC: 1er rapport 1987. Réchauffement de 1 degré depuis 1850.
Rapport 2021 je cite: réchauffement de 1 degré depuis 1850.
Donc si mes calculs sont bons, aucun réchauffement depuis 1987 ?

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 02/09/2021 à 15:05

Dans certains journaux nationaux, il titre "sensation" d'un été pourri, bien entendu personne parmi les faiseurs d'opinions n'osent dire la réalité. Le fait avéré c'est que le réchauffement climatique est une probabilité hypothétique, l'augmentation de température présumée serait de 0.5 ° C à 1 ° C au maximum. Il y a effectivement des catastrophes écologiques, mais pas plus que lorsqu'il n'y avait pas l'information en simultanée et en continu dans le monde entier.

Signaler Répondre

avatar
francoist le 02/09/2021 à 14:53

je suppose que c'est encore la faute au pseudo réchauffement climatique. c'est très pratique le réchauffement climatique , un peu comme Dieu : il fait chaud réchauffement climatique, il fait froid rechauffement climatique ,il fait sec réchauffement climatique, il fait humide réchauffement climatique, un pet qui passe pas réchauffement climatique , mal dormi réchauffement climatique. vraiment pratique.

Signaler Répondre

avatar
DL69 le 02/09/2021 à 14:22

Tant mieux pour la végétation et les nappes phréatiques. L'été dernier l'état des arbres au parc de Parilly était inquiétant (dessèchement).

Signaler Répondre

avatar
Perso j ai bien aimé cet été le 02/09/2021 à 14:19

Alors je dis : merci aux écolos , vous avez bien travaillé !
...Vous n'y etes pour rien ? ah ben c'est dommage alors , pour une fois ou il y avait une bonne nouvelle.
J aurai du m en douter

Signaler Répondre

avatar
Untel69 le 02/09/2021 à 14:02

Ca fait bizarre.
Ca fait 20 ans ou presque qu'on se fait tabasser de soleil chaque année, un été pourri.. presque un miracle. ^^

Signaler Répondre

avatar
star realm69 le 02/09/2021 à 13:57

Perso je dirais que ça a été un automne, c'est toujours mieux que la canicule à 50° que certains ont connu.

Signaler Répondre

avatar
super météo le 02/09/2021 à 12:10

Perso je préfère ça à une canicule !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.