Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Argent public : les « petits » cadeaux des collectivités locales à l’OL

Les cadeaux entre des collectivités locales à l’Olympique Lyonnais sont monnaie courante depuis le premier titre de champion de France du club. En atteste le rapport d’observation de la Chambre régionale des comptes (CRC), qui appelle les protagonistes à faire preuve de plus de transparence.

Quoi de plus normal que de l’argent public dépensé dans une société privée ? C’est en quelque sorte la question posée par la Chambre régionale des comptes à la Ville de Lyon, au Grand Lyon, au Département, à la Région… et à l’Olympique Lyonnais qui, en tout bien tout honneur, ne fait qu’encaisser les deniers publics. La loi le permet, la morale du contribuable un peu moins. L’OL Groupe n’est pas la holding la plus à plaindre : en 2006, elle enregistrait un chiffre d’affaires de plus de 166 millions d’euros, pour un bénéfice net de 15,9 millions d’euros. De plus, l’OL est le premier club sportif français à être coté en bourse, ce qui lui a permis d’augmenter ses fonds propres de plus de 96 millions d’euros dans la perspective de financé un nouveau stade (à Décines ?) dont il serait propriétaire. Une perte de 10% du chiffre d’affaires en 2008, en raison des mauvaises performances du club professionnel, ne risque pas de mener le groupe à la faillite.

Pourtant, les collectivités locales semblent s’inquiéter de la santé financière du club. Alors chacun y va de son « petit » cadeau. La Ville ne va demander que 600 000 euros au club au titre de la mise à disposition du stade de Gerland ce qui, selon la CRC, est « non proportionnel aux avantages qu’elle retire de cet équipement, ni aux charges de fonctionnement, de maintenance et d’amortissement que supporte la collectivité publique ». Quant au loyer pour occupation de l’espace public, l’OL devrait fournir 39 000 € à la Ville ; il en paye à peine la moitié, 15 000 euros. La Société anonyme sportive professionnelle (SASP) OL bénéficie aussi de minorations de charges d’exploitation à hauteur de 2 millions d’euros. Par ailleurs, la Ville et le Grand Lyon ont débloqué une enveloppe de 984 000 euros, au cours de la saison 2005-2006, au titre des missions d’intérêt général. Celles-ci correspondent aux subventions fournies au club pour les manifestations sportives et culturelles. Seules ces deux instances sont habilitées à concourir à ce type d’actions. Néanmoins, en 2003-2004, le Département votait une subvention exceptionnelle de 522 800 euros pour l’achat d’écrans géants. Quel est l’intérêt général, sinon celui des spectateurs de voir les ralentis ?

En 2005-2006 toujours, l’OL a perçu 2,7 millions d’euros de la part de la Ville, du Grand Lyon, du Département et de la Région, après la vente de prestations telles que l’achat d’espaces publicitaires, de places et d’abonnements de matchs. La Ville a acheté pour 376 000 euros de places et d’abonnements au profit de clubs amateurs et d’associations sportives, mais aussi d’agents municipaux. La saison suivante, les dépenses en places et abonnements sont passées à plus de 500 000 euros. Pour sa part, le Grand Lyon a passé un marché pour la location de 18 loges dans le stade de Gerland avec la société Sportfive (filiale du groupe Lagardère) pour un montant de 101 520 euros. Le Département achète 3 500 abonnements et 3 000 places en moyenne chaque année. « Les abonnements restent le plus souvent dans les placards des collectivités », confie notre source. C’est l’un des points que la Chambre régionale des comptes souhaite mettre en lumière, car aucune collectivité n’a pu, jusqu’à présent, justifier avec exactitude la destination de ces places et abonnements. La ville de Lyon avait promis d’établir un listing nominatif pour fin 2008, ce qui ne semble pas avoir été fait.

La loi précise : « les concours financiers des collectivités locales dans des structures sportives peuvent prendre la forme de subventions pour des missions d’intérêt général dans la limite de 2,3 millions d’euros par saison et/ou l’achat de prestations telles que l’acquisition de places de matchs, d’espaces publicitaires ou l’apposition du logo de la collectivité sans dépasser la valeur de 1,6 million d’euros, dans la limite de 30% du chiffre d’affaires ». Or, chaque année, le volume des concours financiers apportés par les collectivités locales à l’OL s’élèvent à 5 millions d’euros minimum. Autant d’argent public qui aurait pu servir des initiatives sociales, citoyennes et solidaires.

Abdelwahid Djaballah



Tags : ol | aulas | Lyon | argent | public |

Commentaires 4

Déposé le 29/09/2009 à 23h32  
Par Brice de Nice Citer

Bravo Lyon Mag pour cet article : personne d'autre ne parle de ce scandale car nombre d'élus et de journalistes profitent du système cad se faire payer des places, loges et abonnements par ces cons de contribuables que nous sommes.

Déposé le 26/09/2009 à 18h17  
Par Stivostine69 Citer

Encore un bon article qui a le mérite d'informer (y'a qd meme qqles gros disfonctionnement et pas toujours de transparence, cf les abonnements non justifiés) et de poser le débat. L'argent éventuellement économisé devrait a mon sens ne pas etre dépensé, car en effet ce qui guette les collectivités locales c'est tous simplement la cessation de paiement a moyen terme si on endigue pas la croissance exponentielle de la dette ! St etienne n'est pas si loin de lyon que cela ... et la baisse des rentrés d'argent a venir du fait de la baisse des volumes de mutation immobilere va etre très severe.

Déposé le 25/09/2009 à 14h14  
Par bebert Citer

nos chers elus se la péte en faisant les beaux dans les loges payées par le contribuable!!!apres on nous dira que la ville ou le grand lyon n'ont pas d'argent pour les maires d'arrondissements!!!et quand on voit les salaires offerts aux joueurs c'est scandaleux par rapport a un salarié,n'allez plus au stade!!!!un stade vide et les élus seront moins généreux avec notre fric!!!

Déposé le 24/09/2009 à 15h14  
Par Helmut Citer

Tout citoyen peut saisir le Tribunal administratif en s'appuyant des conclusions de la Chambre régionale des comptes et, avec beaucoup de chance, avec le soutien d'élus afin de mettre fin à ces pratiques...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.