Autotests, masques inclusifs et protocole sanitaire : le rectorat de Lyon fait le point sur la 5e vague de Covid-19

Autotests, masques inclusifs et protocole sanitaire : le rectorat de Lyon fait le point sur la 5e vague de Covid-19
Photo d'illustration - LyonMag

Ce vendredi matin, le rectorat de Lyon voulait prouver que la situation est sous contrôle dans les classes.

Alors qu'on apprenait dans la matinée que 514 classes sont actuellement fermées sur 21 530 dans l'Académie, soit un près du double par rapport à la semaine dernière, Olivier Dugrip a fait le bilan des protocoles sanitaires en vigueur. Le recteur a toujours "deux objectifs, comme depuis le début de la crise : assurer la continuité pédagogique et la sécurité sanitaire".

Pour faire face à l’épidémie, le niveau 2 du protocole est appliqué depuis la rentrée de septembre. Pour rappel, ce dernier prévoit l’accueil de tous les élèves dans les établissements scolaires avec l’application stricte des gestes barrières, du lavage de mains régulier à l’aération des classes en passant par le port du masque pour l’ensemble des adultes des écoles, ou pour les élèves des écoles élémentaires.

Mais alors que le taux d’incidence grimpe toujours plus dans le Rhône, avec 248 cas sur 7 jours et pour 100 000 habitants, l’inspecteur d’académie Philippe Carrière reconnait "programmer de plus en plus de réunions à distance". Reste que le contexte est aujourd’hui différent avec l’ouverture de la vaccination puisque "77% des élèves ont un schéma vaccinal complet".

Dans le panel des mesures, Olivier Dugrip rappelle aussi "la mise en place, depuis septembre d’un dispositif de dépistage grâce à des tests salivaires. Ainsi, plus de 140 000 tests ont été réalisés dans l’Académie de Lyon, soit 15 000 par semaine. Des informations qui permettent de suivre l’évolution de la situation, même si les taux de positivité restent très faibles".

Par ailleurs, le département du Rhône teste depuis près de deux mois une nouvelle méthode face à l’épidémie de Covid-19. Concrètement, il n’y a plus de fermeture de classe automatique dès qu’un enfant est détecté positif au virus. Les élèves d’une même classe sont tous testés, et seuls les cas positifs sont placés à l’isolement. Une expérience concluante selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation Nationale, qui a annoncé ce vendredi matin la généralisation de ce protocole au reste du pays. Jusqu’à aujourd’hui, dès le premier cas dans les écoles primaires et maternelles, la classe fermait entièrement. La méthode testée dans la capitale des Gaules "a permis de maintenir 60% de celles qui pouvaient être potentiellement fermées", assure Olivier Dugrip.

Des masques inclusifs

Le ministre de l’Education a aussi annoncé que dès lundi, chaque élève de 6e aura l'obligation de pratiquer deux autotests toutes les semaines à domicile. "Comme la plupart ont moins de 12 ans, ils ne peuvent pas être vaccinés", explique le recteur de Lyon qui précise que "plus de 40 000 boîtes seront distribués à partir de lundi dans tous les collèges du Rhône". Enfin, une autre expérimentation de dépistage est en cours dans une dizaine d’établissement du Rhône : le passage une fois par semaine de laborantins pour réaliser, là-encore, des tests pour garantir qu’il n’y a pas de trace du virus et ce même si aucun cas n’a été détecté.

Dernière nouveauté dès lundi, la dotation de masques inclusifs avec une partie transparente pour voir les lèvres aux enseignants des maternelles et des cours préparatoires. Au total, 85 000 masques seront distribués dans l’Académie de Lyon pour faciliter l’apprentissage de la langue aux plus petits.

J.D.

X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Rachetine le 03/12/2021 à 09:33

dans mon établissement scolaire un prof sur trois n'est pas vacciné

Signaler Répondre

avatar
Trocadéro le 27/11/2021 à 13:39

Il faudrait déjà faire respecter le port du masque dans le métro, de plus en plus on peut voir certains égoïstes jouer les fortes têtes...

Signaler Répondre

avatar
Untel69 le 27/11/2021 à 07:56
Mouhaha 0,001 a écrit le 26/11/2021 à 14h33

« Des masques inclusifs » pitié qu’on arrête avec cette mode, cette escroquerie intellectuelle où on mets de l’inclusif partout et pour n’importe quoi, je sature de ce langage fourre-tout pour faire comme….. un masque protège point, inutile de nous gaver avec l’écriture inclusive les bus inclusifs, aujourd’hui les masques, c’est ridicule, un masque transparent reste un masque transparent :-)

C'est vrai le nom est bizarre.
Cela dit, ce n'est pas du tout une mauvaise chose que les élèves voient l'enseignant, bien au contraire, pour la langue et plus généralement.

Un masque inclusif.. un masque transparent en fait.. une visière.. je me demande toujours pourquoi ils inventent des combinaisons de mots improbables.. ils se sentent toujours obligés de mettre un qualificatif positif, "inclusif".. c'est un masque, son objet c'est la distanciation mais celui là est "inclusif".. c'est le masque qui rapproche, pour une meilleure "distanciation positive" j'imagine..

Signaler Répondre

avatar
En vert et contre tous le 27/11/2021 à 07:13

Quelle rigolade…
- nous voilà repartis sur les niveaux incompréhensibles ou par 17 fois on a durci les règles sanitaires dans les établissements. Différence entre le niveau 3 et 9 ? Ouvrir les fenêtres 45 mn au lieu de 32. Tout ceci est du flan ! Le dépistage massif des élèves n’a JAMAIS été mis en place…. On ne ferme plus les classes car il es trop difficile pour les parents de pouvoir s’arrêter..: il est obligatoire de faire des autotrstd ? Il faut venir avec son auto test à l’école pour rentrer ?? Foutaise. Comm.

- les masques inclusifs…. Ah bah ça…. Il faut bien donner de l’argent au cabinet du maire pour l’inclusivite ! Sur que de voir les chailles pourries des interlocuteurs c’est inclusif !la question est : ces masques inclusifs seront ils aussi peu protecteurs que les masques distribués par mr blanquer ? Que les professeurs n’ont pas le droit de porter pendant les examens parce que jugés dangereux alors qu’ils font cour pendant 8h par jour avec ?
Créez nous des bacs à compost inclusifs, des silos à verre inclusifs des trottoirs inclusifs des choses qui permettent d’améliorer le quotidien efficacement aux personnes en situation de handicap !!

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 26/11/2021 à 17:44
Oupsi a écrit le 26/11/2021 à 16h42

J'ai bien aimé votre propos concernant ce terme nul qu'on sert partout et à toutes les sauces, jusqu'à ce que vous écriviez la phrase "un masque protège point", et là mince, la flamme de mon admiration s'est éteinte...

Désolée Oupsi je vais tenter de mériter votre admiration, lorsque je dis que le masque protège c’est une réalité qui ne concerne pas que les virus, j’en porte toute l’année lorsque je dois crapahuter dans des gaines techniques avec un FFP2 avec du matériel à charrier et la chaleur je reconnais que c’est difficile, lorsque vous poncez, ou même les dentistes qui ont toujours mis un masque et des gants ou si vous utilisez des peintures les masques protègent ! Ensuite concernant les virus lorsqu’il y’a du monde et dans un endroit fermé sans filtration de l’air le masque protège les autres et vous, l’hygiène des mains est importante, (au moyen âge ils avaient compris les principes de la prévention donc rien de neuf) ensuite plusieurs solutions soit c’est vaccin pour tous, soit immunité collective naturelle, et là il y’a un hic, contrairement au moyen âge (pas de mondialisation) les personnes et marchandises circulaient de façon moins importante qu’aujourd’hui donc moins de variants. Pour terminer chacun est adulte et responsable pour comprendre quand et pourquoi utiliser un masque et quels risques nous acceptons de prendre dans le privé comme au boulot 🤷🏻‍♀️

Signaler Répondre

avatar
mdr 69 le 26/11/2021 à 17:22

je suggère à mon tour des masques inclusif.ve.s non genré.e.s qui n’utiliseraient pas de tissu de couleur bleu.e qui elle-même selon notre culture fait plutôt référence au genre masculin. Cette discrimination est intolérable au sein de l’éducation nationale :)

Signaler Répondre

avatar
Oupsi le 26/11/2021 à 16:42
Mouhaha 0,001 a écrit le 26/11/2021 à 14h33

« Des masques inclusifs » pitié qu’on arrête avec cette mode, cette escroquerie intellectuelle où on mets de l’inclusif partout et pour n’importe quoi, je sature de ce langage fourre-tout pour faire comme….. un masque protège point, inutile de nous gaver avec l’écriture inclusive les bus inclusifs, aujourd’hui les masques, c’est ridicule, un masque transparent reste un masque transparent :-)

J'ai bien aimé votre propos concernant ce terme nul qu'on sert partout et à toutes les sauces, jusqu'à ce que vous écriviez la phrase "un masque protège point", et là mince, la flamme de mon admiration s'est éteinte...

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 26/11/2021 à 14:33

« Des masques inclusifs » pitié qu’on arrête avec cette mode, cette escroquerie intellectuelle où on mets de l’inclusif partout et pour n’importe quoi, je sature de ce langage fourre-tout pour faire comme….. un masque protège point, inutile de nous gaver avec l’écriture inclusive les bus inclusifs, aujourd’hui les masques, c’est ridicule, un masque transparent reste un masque transparent :-)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.