La Ville de Lyon s'engage dans le défi Dry January 2022

La Ville de Lyon s'engage dans le défi Dry January 2022
photo d'illustration - Lyonmag.com

Pour la première fois, des villes apportent leur soutien au défi Dry January.

Les villes de Lyon, Grenoble, Nantes et Toulouse ont apporté leur soutien à la campagne menée par la Ligue contre le cancer pour inciter les Français à faire une pause dans leur consommation d'alcool en janvier.

En 2021, 11% des Français avaient relevé le défi.

En 2022, et pour la première fois, quatre grandes villes françaises s'engagent dans la campagne et rejoignent le mouvement. Les maires de Grenoble, Lyon, Nantes et Toulouse ont rejoint la municipalité de Brest et ont décidé de participer activement au Défi de Janvier, expliquant qu'il "apparaît de la responsabilité des acteurs publics et des collectivités locales de s'engager dans ces politiques de santé publique aux côtés de leurs concitoyens. Les villes sont cette échelle de proximité où se font et se vivent les changements, où les médiations, l'aller-vers contribuent à la promotion de la santé et à la réduction des inégalités en la matière".
 
Dans un communiqué, les associations d'entraide alcool, les professionnels de la prise en charge des addictions, les sociétés savantes, les associations qui interviennent dans le champ des solidarités et dans la promotion de la santé, qui s'engagent depuis 2019 pour mener cette campagne, disent "se réjouir de l'engagement de ces quatre villes... mais toujours sans aucun soutien de l'État".

X

Tags :

Dry January

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Betel69 le 08/12/2021 à 12:57

Bonne initiative , ça s arrose et avec du foie gras .

Signaler Répondre

avatar
Promis le 07/12/2021 à 13:11

En Janvier je ne bois que du vin sec

Signaler Répondre

avatar
martine le 07/12/2021 à 06:52

je bois peu et rarement mais pour contrer ces mois sans un truc ou les moutons s engoufrent je ferai comme l annee derniere je boirai un verre tous les soirs
a votre sante

Signaler Répondre

avatar
bolkian le 07/12/2021 à 05:08

Quand est-ce qu'on fait la fête ?

Signaler Répondre

avatar
mdr69 le 06/12/2021 à 23:15

on ne les a pas entendu ces maires là, au moment du « no nut november «  ...
a chaque mois sa connerie, même pas capable de porter un nom français !

Signaler Répondre

avatar
Oiseaudemauvaiseaugure le 06/12/2021 à 20:21

Et hop ... Un p'tit coup pour notre Industrie de la plasturgie (qui a frisé la correctionnelle il y a quelques années) ... Un p'tit coup pour nos éleveurs de canard et producteurs de foie gras (déjà en difficulté il y a quelques années cause grippe aviaire , là , c'est le coup de semonce) ... Et un p'tit coup à nos vignerons (pour certains , en difficulté pour cause de fermeture de restaurants cause covid , et là pour le coup , un mois sans consommation (à moins de récupérer 2 en 1 en février glups) ) Mais Messieurs les ecroulogiques , vous avez réellement décidé de mettre la France à genoux !!!

Signaler Répondre

avatar
Yo le 06/12/2021 à 19:07

Un mois sans délinquance ?

Chiche ?

Signaler Répondre

avatar
Alragan le 06/12/2021 à 18:58

De plus en plus pitoyables, misérables... Le janvier sec... Laissez-nous picoler !

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 06/12/2021 à 18:37

il est interdit d'inciter à .....!
Foutez la paix au gens et vive la/les liberté(s)

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 06/12/2021 à 17:46

Ils feraient mieux de faire le N²O January, ça fait plus de ravage en ce moment...

Signaler Répondre

avatar
Dry Life le 06/12/2021 à 17:44

Une initiative excellente, rarissime. Digne d'être notée, peu de raisons de féliciter le régime en pouvoir.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.