Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Tsonga : “Ici pour gagner”

Distancé dans la course au Masters, mais toujours aussi joueur, Jo-Wilfried Tsonga débute mardi soir le tournoi de Lyon contre l'américain Kevin Kim. Pas de points en perspective à grapiller pour le Manceau, mais l'envie de punaiser un nouveau titre hexagonal à son tableau de chasse. Le plaisir intact du tennis, en quelque sorte. Retour en interview sur les motivations sportives du n°1 français.

Lyon Mag : Jo, on est content de vous voir. On aurait pu penser que vous auriez pu vous passer du tournoi de Lyon. Quelles ont été les vraies motivations pour venir ici?
Jo-Wilfried Tsonga : J'avais prévu ce tournoi, il était dans mon calendrier. Il y a des moments dans une carrière où il est important d'être égoïste, de penser à soi, puis il y a d'autres moments ou il faut remplir son rôle. Je viens ici pour remplir mon rôle de n°1 français. Personnellement, c'est tout bonus ! On joue souvent sous la pression du resultat parce qu'on veut avoir des points. Là, je joue tout simplement car j'aurais énormément de plaisir à gagner ici à Lyon. Je vais donc être assez libéré demain sur le terrain. La seule chose qui m'excite c'est d'avoir un titre en plus et de me dire : "voila j'ai gagné Marseille, Bercy, j'ai gagné Lyon aussi"…et j'aimerai bien gagner Roland-Garros… et Metz aussi!!! J'ai été deux fois demi-finaliste ici, et ça ne m'intéresse plus. Je viens pour gagner. Et puis, j'avais promis à Gilles (Moretton, organisateur du tournoi, NDLR) que j'allais faire Lyon, et j'ai l'habitude de tenir mes engagements.

Quel regard portes-tu sur les joueurs français comme Richard (Gasquet) et Gaël (Monfils) qui ont peu boycotté ce tournoi?
La décision leur appartient. Dans mon cas particulier, je viens. Eux font ce qu'ils ont envie. Je suis venu ici parce que je suis comme ça. Maintenant, ils ont certainement une autre façon de voir les choses qui leur appartient. C'est un peu dommage car c'est un tournoi en France, devant notre public.

Vous êtes le seul joueur du top 10, est ce que cette reforme de l'ATP, qui minimise les tournois mineurs, est une bonne formule?
Dans un système, il est existe toujours des failles, forcément. maintenant je pense que c'est aux joueurs aussi d'avoir le recul nécessaire pour se dire : "Ce n'est pas parce que je joue pour zéro points que je ne vais pas aller faire un  tournoi". Moi, je vais peut être jouer pour du beurre, mais ça me fait plaisir de venir pour jouer, pour essayer de gagner un titre en plus. Maintenant, ça ne signifie par forcément que je vais gagner. Kevin Kim, mon adversaire du jour, est un joueur qui joue bien, au niveau assez constant. C'est à moi d'être au dessus

Pas la moindre frayeur de pouvoir laisser des plumes dans l'optique de Bercy, sans parler du Masters de Londres?
Honnêtement non. Pour le Masters, je me suis fait un peu distancer. Il faut que je joue très bien, et je joue très bien lorsque je ne calcule pas. L'année dernière, j'étais un peu dans la même configuration. Quand j'étais à Bercy, quand j'ai gagné ma demi-finale, à aucun moment je n'ai pensé au Masters, aucun. J'étais plus à la joie de pouvoir gagner Bercy. Je ne pensais même pas au Masters.

Le programme de mardi sur le Court Central: A partir de midi : Jérôme Haenel (FRA) vs Marc Giquel (FRA) Suivi de : Lamine Ouahab (ALG) vs Michael LLodra (FRA) Pas avant 16H00: Fabrice Santoro (FRA) vs Albert Montanes (ESP) Pas avant 19H00 : Jo-Wilfried Tsonga (FRA) vs Kevin Kim(USA) Suivi de: Oscar Hernandez (ESP)vs Arnaud Clément (FRA).



Tags : GPTL | tsonga |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.