Quand Jean-Jack Queyranne se lâche

En marge de son intervention au Club de la Presse de Lyon, Jean-Jack Queyranne n'a pas mâché ses mots pour confier ce qu'il pensait de ses adversaires politiques. Morceaux choisis : «L’intervention est contraire au rôle du Président qui doit être le garant de la Nation et des Français», «Nous avons un président qui trop souvent démoli ou divise», « L’Etat accuse les régions d’être trop dépensière et en même temps il vient nous faire les poches», « Monsieur Sarkozy n’incarne pas la vertu budgétaire.» Voilà pour Nicolas Sarkozy. Jean-Jack Queyranne à également reproché l'absentéisme de sa principale rivale : «Madame Françoise Grossetête (candidate UMP aux régionales) passe la majorité de son temps à Bruxelles – elle est députée européenne. Elle est très loin des priorités de la région.» Ça promet pour les Régionales !

Tags :

queyranne

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Constator le 31/08/2011 à 10:50

L'époux cumulard d'une conseillère dans son ancienne mairie qui donne la leçon !!!
Incroyable !!! Certes, il n'a pas complètement tort sur le fond.
Mais comme disait Audiard, "ils osent tout, c'est à cela qu'on les reconnaît".

Signaler Répondre

avatar
carl69 le 30/08/2011 à 21:19

blabla Mr Queyranne a été ministre, qu a t il fait, a la région que fait il ? quels sont ces résultats, merci pour les leçons a quand les actions?

Signaler Répondre

avatar
romeoaflou le 25/12/2009 à 04:42

Transports urbains gratuits pour les anciens combattants en algerie A +

Signaler Répondre

avatar
Robert le 14/12/2009 à 16:39

Il est gonglé tout de même. Cet individu est député. Il est très loin des priorités de la région.

Signaler Répondre

avatar
OMG le 26/11/2009 à 16:38

Queyranne a raison, le Président a un rôle d'arbitre non pas d'acteur. Ce n'est pas l'Etat qui va donner des leçons d'équilibre budgétaire quand on sait que le déficit budgétaire va grimper à 8% du PIB.

Signaler Répondre

avatar
Alain M le 24/11/2009 à 16:26

Monsieur Queyranne devrait faire le ménage chez lui avant d'accuser le gouvernement à tort et à travers. Je citerai par exemple, les malversations jamais révélées lors de son passage à la mairie de Bron et certaines lignes du budget de la région non justifiées...

Signaler Répondre

avatar
Beberrurier le 24/11/2009 à 09:55

Monsieur Queryanne sait rassembler quand il le faut mais c'est aussi réagir aux injustices de monsieur Sarkozy. merci à lui !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.