Philippe Cochet : « Je veux des gens qui ont faim »

Philippe Cochet : « Je veux des gens qui ont faim »

Le premier forum régional de l’UMP, à Sassenage (Isère), s’est terminé en demi-teinte. Le parti estime avoir accusé une affluence record en ce début de campagne. En coulisses, Philippe Cochet et Michel Forissier, respectivement président et secrétaire départemental de l’UMP, ont envoyé un mail aux « candidats à la candidature » qui n’avaient pas justifié leur absence. Philippe Cochet, également député-maire de Caluire, s’explique.

Lyon Mag : Vous avez envoyé, à la suite du forum régional de Sassenage, un mail aux candidats à la candidature dont l’absence était injustifiée. Quels ont été les retours ?
Philippe Cochet : Il y a eu un mail de relance. D’ailleurs c’est un mail qui a été très positif parce qu’il y a un certain nombre de candidats à la candidature qui ont renoncé. Ils n’ont certainement pas mesuré la disponibilité qu’il fallait avoir dans le cadre d’une campagne électorale. S’il suffit de remplir un papier et de dire « je suis candidat » c’est à la portée d’à peu près tout le monde. Le fait de se dire « il faut que j’ai une disponibilité et quid de par mon activité professionnelle, est-ce que ça vaut bien le coup ? Il y a un certain nombre de gens qui ont renvoyé un mail en disant « après mûre réflexion, je retire ma candidature. Je trouve cela constructif. Et, inversement, d’autres ont confirmé leur candidature. Je veux des gens qui ont faim et ce sont les gens qui ont faim qui gagnent les élections.

Les sondages sont unanimes, ils donnent Jean-Jacques Queyranne gagnant. Vous croyez vraiment à la victoire ?

Tant mieux ! Nous on est des challengers. C’est super motivant et il vaut mieux avoir la place du challenger que du favori. Moi je pars gagnant. Au premier tour, je suis sûr qu’on sera largement  en tête. L’UMP, Nouveau centre, gauche moderne et progressistes seront en tête, et je pense de manière assez importante, notamment dans le Rhône. En deuxième et troisième position, le PS est actuellement devant les Verts ; ce n’est pas dit que ce soit le cas le soir du premier tour. En tout cas, on fera tout pour gagner la région Rhône-Alpes. Et là aussi, si des candidats partent battus, on ne veut pas qu’ils soient sur la liste.

Quel serait l’argument de campagne de l’UMP ?
Il y a d’abord une tête de liste qui va être confirmée samedi au conseil national, qui est Françoise Grossetête. Elle a mis en place un certain nombre de groupes de travail. Elle organise un certain nombre de réunions programmatiques, c’est elle qui portera le programme. Il y aura bien évidemment une connotation nationale : les candidats aux régionales n’augmenteront pas les impôts, et ce à travers toute la France.

C’est un argument qui revient souvent, mais les promesses ne sont pas toujours respectées…
Aujourd’hui, on essaye de réhabiliter la parole politique. Beaucoup de gens disent : « de toute façon qu’ils soient de droite ou de gauche, ils augmentent toujours les impôts ». Et bien, justement, on veut casser cette fatalité qui existe depuis toujours. Recherchons comment mieux gérer la région avec le même budget, voire avec moins.

Propos recueillis par Abdelwahid Djaballah

X

Tags :

ump

cochet

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
cedman77 le 01/12/2009 à 16:04

En facile je réponds : les restos du coeur sont ouverts Mr Cochet, faites y votre marché.

Signaler Répondre

avatar
Jean B le 30/11/2009 à 00:25

Détrompez vous Romain B, le débat d'idées projet contre projet, ca en motive plus d'un dans la majorité présidentielle ump nouveau centre gauche moderne progressiste. Surtout pour dénoncer les hausses d'impôts (comme par hasard pas en 2010 !), la faible part d'investissement pour une région qui a des atouts... Chiche, sur le terrain des idées .. et des équipes renouvelées; à droite c'est nora Berra et Philippe Meunier dans le Rhône, tous derrière Françoise Grossetête.

Signaler Répondre

avatar
Jean B le 30/11/2009 à 00:25

Détrompez vous Romain B, le débat d'idées projet contre projet, ca en motive plus d'un dans la majorité présidentielle ump nouveau centre gauche moderne progressiste. Surtout pour dénoncer les hausses d'impôts (comme par hasard pas en 2010 !), la faible part d'investissement pour une région qui a des atouts... Chiche, sur le terrain des idées .. et des équipes renouvelées; à droite c'est nora Berra et Philippe Meunier dans le Rhône, tous derrière Françoise Grossetête.

Signaler Répondre

avatar
wiretowire le 28/11/2009 à 16:02

En tout cas je ne voterai pas pour un parti dont les candidats ne se déplacent même pas auprès des rhônalpins. Et face au bilan de M. Queyrane on peut difficilement émettre des critiques !!

Signaler Répondre

avatar
le malin le 28/11/2009 à 12:33

ce vaniteux Cochet veut des gens qui ont faim. Dire des choses pareilles est provocateur et imbécile, mais de l'entendre dire d'un maire qui lors d'une inauguration a dit a COLLOMB dans 10 ans la grande rue de st clair sera aussi belle que les rues de st jean ont peut s'attendre a tout. et puis vous savez mème son chauffeur a la grosse tête lui ne se dit pas chauffeur mais officier de sécurité la connerie de ces 2 personnages est sans limite...

Signaler Répondre

avatar
Bibi69 le 28/11/2009 à 09:28

Qui sera le candidat du la circonscription du nord du département (la 9ème je crois) qui représente le territoire beaujolais??? J'espère que ça sera un élu de terrain dynamique car tout se dit dans ce coin et certaines choses ne seront pas acceptées par les militants UMP...

Signaler Répondre

avatar
beberrurier le 27/11/2009 à 17:35

C'est pas gagné... Le parachutage supplémentaire d'Abad dans l'Ain est très mal accepté. Ca fait beaucoup...

Signaler Répondre

avatar
cedman77 le 27/11/2009 à 13:19

Suis tout de même d'accord pour dire qu'une gestion plus saine, à budget égal, serait d'une efficacité remarquable. De droite ou de gauche évidemment. Je me souviens de la carte de France toute rose en Une d'un canard quelconque suite aux dernières retentissantes régionales. Le français est d'humeur changeante habituellement, mais là, quel coup ça a été ! Avec Sarkozy en hyperprésident, j'imagine que les français voudront redistribuer les régions à gauche, d'instinct.

Signaler Répondre

avatar
romain blachier le 27/11/2009 à 10:44

visiblement les militants ump sont pas à fond pour aller au casse-pipe...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.