Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Braquages à répétition : le ras-le-bol des professionnels de l’or

Le braquage de la fonderie de Rillieux-la-Pape s’ajoute à la liste spectaculaire des méfaits retentissants qui touchent Lyon et sa région depuis l’affaire Musulin. Un «casse du siècle» à répétition ? C’est en tout cas quelques 200 kilos d’or, pour un butin estimé à 5 millions d’euros, qui ont été sortis de la fabrique rillarde. C’en est trop pour Roland Bernard, responsable de l’entité syndicale «Poinçon», qui exprime le ras-le-bol d’une profession déjà affaiblie par la crise. Des malfrats présentés en héros, une opinion publique indifférente ou peu empathique, et des peines mal appliquées, tout concoure à fragiliser les métiers liés au métal précieux. Et à expliquer peut être un certain désenchantement dans le discours de Roland Bernard. Interview.

Lyon Mag : Les braquages à répétition de la région lyonnaise vous inquiètent-ils ?
Roland Bernard :
Nous sommes toujours inquiets, par tradition. Nous savons que nous faisons un métier à risques. Cette fois, c’est plus que de l’inquiétude, ni de l’indignation, c’est de la révolte.

Vous n’avez pas assez de protections ?

Les problèmes sont abordés toujours à contre-pied. On nous parle de prévention, on nous parle de protection. La prévention, il y a belle lurette que nous sommes très attentifs à ce niveau là. Certaines entreprises, et notamment les plus importantes, sont très bien équipées. Particulièrement celles qui ont déjà connu ce genre de sinistres. Il n’y a rien à faire contre la prise d’otage. Ce ne sont pas des moyens électroniques de sécurisation qui vont servir à quelque chose lors d’une prise d’otage. Cela ne sert plus à rien lorsqu’au domicile des chefs d’entreprises et de leurs collaborateurs, on prend les enfants en otage ! Sous la menace d’une arme, ils peuvent obtenir ce qu’ils veulent. Ceux qui se livrent à ce genre d’activité l’on bien compris. Ils ont l’impunité. C’est facile et ça rapporte très gros. Avec le kilo d’or à 26 000 euros, c’est facile à écouler et ça paie cash. Aujourd’hui, on nous parle de prévention, de protection. Mais les pouvoirs publics sont complètement à la rue. Quand ils évoquent la baisse de la délinquance, c’est la méthode Coué que notre ministre utilise.

Le fait que le prix de l’or soit élevé a de graves conséquences pour vous ?

Bien entendu. Les conséquences sont doubles. Le prix de l’or aujourd’hui rend nos productions plus difficilement accessibles. Le marché n’est pas facile, nos produits sont plus chers, ce qui nous cause déjà de graves difficultés. En plus de cela, nous avons ces casses à répétition qui fragilisent l’homme d’abord, sa vie sa santé, son moral. Ensuite cela fragilise ses biens. Tout est réuni, vous avez la totale. Pour nous la montée de l’or a des répercussions catastrophiques. On dit que c’est la pauvreté qui motive ces casses là. Mais ces gens là ne sont surement pas pauvres. Bien moins pauvres que vous ou moi.

Que demandez vous aux autorités lyonnaises ? Des moyens physiques ou une recherche plus accrue de ces malfaiteurs ?
Nous demandons que les peines soient appliqués. Ce type de méfait représente un crime, et les peines ne sont pas appliquées lors des jugements. Elles sont amoindries. Le mal est très profond. La solidarité doit se faire bien sur à travers les compagnies d’assurance. Et la personne accusé doit être solidaire des dégâts causé par son méfaits. Et doit rembourser ! Je ne suis pas forcément un farouche défenseur des peines de prison, mais qui a pris doit rendre ! Et c’est à terme les descendants des fauteurs de troubles qui doivent payer. Ce que je vous dit là est absolument extraordinaire. C’est la constitution qui doit changer. Mais si aucune voix ne s’élève dans les instances comme les nôtres, s’il n’y a pas une parole qui sort, rien ne changera.

La presse en fait elle trop avec ces malfaiteurs ?
La presse fait de ces voleurs de véritables Robin des Bois. Les personnes qui ont comme métier de voler deviennent pour une certaine presse ou télévision des Robin des Bois. Ce sont les nouveau héros. la personne qui a Lyon vient de dérober plus de 2 millions d’euros (Tony Musulin - NDLR) fait l’admiration de tous pour son courage et son intelligence. L’opinion publique nous trahit, nos politiques nous trahissent, nos journalistes s’occupent de nous, tout en faisant de l’évènementiel autour des affaires. Nous sommes les laissés pour compte.

Y a -t-il certains de vos collègues qui sont à bout ?

C’est évident. Concrètement, nous avons un client de Grenoble qui  a été agressé il y a trois mois. Il a été blessé, il est mis en arrêt et a mis son magasin en vente, qui ne se vendra pas. pour lui, c’est terminé, il baisse le rideau. C’est aussi vrai dans les fabriques. A terme, nous allons vers une disparition de nos métiers de la bijouterie, fabrication et détaillants. Tous ces métiers sont exposés pour ces fauteurs de troubles à gagner beaucoup, à moindre frais et sans risque. La prise d’otage paye, il y a zéro risque. Nous y passerons tous et nous en mourrons tous. Et pendant ce temps, l’opinion publique voit les casseurs comme des héros.

Ne pensez-vous pas qu’après les arrestations déjà effectuée par la police, le phénomène va se tarir ?

Non, c’est un cercle. La bande est peut être décapitée, mais le cercle reste admiratif, les petits frères. Avec un kilo à 26 000 euros, c’est vraiment le tapis rouge pour eux. Je ne crois qu’à une seule chose, c’est la cellule familiale, et la force de l’éducation. Tant que le milieu ne se retournera pas sur l’auteur des faits et ne le prendra pas par l’intérieur, ce ne sont pas les peines de prison qui changeront quoi que ce soit. C’est la société Qui est à changer. C’est la structure familiale et éducative qui est à changer. Il faut que ces gens se mouillent, plutôt que de partager dans les fonds de garages les butins des supermarchés, où chacun repart avec son petit paquet pour vivre. Il faut inverser la tendance, et tous ceux qui peuvent en bénéficier doivent payer.



Tags : or | lingots |

Commentaires 8

Déposé le 23/08/2010 à 12h23  
Par leleu Citer

bjr je viens de me lancer dans l'achat et la vente d'or il y a peu je commence par des petites quantités de particulier pour apprendre le métier puis je le revend à anvers cher des bijoutiers est il vrai que les fonderies de metaux precieux achetent l'or plus cher? si vous avez des conseilles a me donner pour acheter des plus grosse quantités merci

Déposé le 12/03/2010 à 15h04  
Par fitini22 Citer

"beaucoup de gens auront du mal à plaindre les pauvres victimes de ces vols" : les victimes ne sont pas de "pauvres" victimes! Vous donnez l'impression de légitimer ce genre d'actions! Elles sont inexcusables!!! Ce n'est pas la pauvreté et la faim qui poussent à ce genre de braquages. Les braqueurs ne pensent qu'à une chose : le profit vite et rapide, tout ça pour ensuite aller flamber avec des grosses voitures. Ce sont des voyous qui n'ont peur de rien et qui terrorisent toute une population. Les peines de prisons devraient être plus lourdes.

Déposé le 25/01/2010 à 06h29  
Par tick.sudas Citer

Tu peux régler par virement bancaire comme j'ai fait ou par carte de crédit ou CB je crois. Normalement tu passes ta commandes en ligne en remplissant un formulaire. Cependant pour plus d'infos tu peux les contacter par téléphone aussi si tu veux. Bonne chance!

Déposé le 23/01/2010 à 06h33  
Par bull.power10 Citer

Merci pour l'info. J'aurais une dernière chose a te demander. Comment peut-on régler sur ce site? Et surtout comment fait-on pour passer sa commande? Ce se pas sur le net ou par téléphone?

Déposé le 22/01/2010 à 08h03  
Par tick.sudas Citer

Oui, je possède l'or. J'ai décidé de me lancer il y a quelques mois en achetant un lingot (1kg). Moi aussi, j'ai eu quelques soucis avec ma banque. En fait, ils n'ont jamais vraiment répondu à ma demande. Selon ce que j'ai lu sur le net, on ne serait pas seuls dans cette situation. Cependant, j'ai quand même trouvé une solution. J'ai acheté mon lingot sur le net. Avant de le faire, j'ai quand même fait beaucoup de recherches pour ne pas me faire arnaquer et j'ai trouvé un très bon site. Ca se nomme http://www.gold.fr et j'ai eu aucun soucis. Mon lingot est vrai, c'est pas du toc, je l'ai fait évalué. ;) Alors, je te le conseille, tu pourras peut-être trouver ton bonheur.

Déposé le 21/01/2010 à 08h47  
Par bull.power10 Citer

Je viens de lire ton commentaire, j'espère aussi que des mesures de sécurité seront prises, car cela risque de se reproduire souvent avec le cours de l'or qui grimpe. En fait, la manière dont tu parles, tu sembles possèder de l'or et j'aimerais savoir ce que tu possèdes, car je cherche à acheter de l'or (pièces) et ma banque n'a toujours pas répondu à ma demande. Je cherche à m'en procurer (sans avoir à voler quand même!) Merci.

Déposé le 20/01/2010 à 14h22  
Par Cedman77 Citer

@ tick.sudas. Tu es donc propriétaire de lingots. Mais enfin, j'espère que tu es également propriétaire foncier, quand comprendras-tu qu'il faut le devenir, comme un commentateur illuminé ne cesse de le seriner partout sur ce site. Si c'est déjà le cas, rejoins-nous et milite ! Encore quelques fautes de frappe + d'accord en fin d'article. Pour le reste, vraiment, on s'en moque ! L'effet crise ou Robin des Bois peut être, mais beaucoup de gens auront du mal à plaindre les pauvres victimes de ces vols. Mais il faut remettre les choses en place, on ne vole pas de l'or pour manger !

Déposé le 20/01/2010 à 07h37  
Par tick.sudas Citer

Ce n'est pas la première fois que cela arrive et c'est à croire que les gens n'ont pas appris leur leçon dans le passé. Je trouve cela bien pour les investisseurs que l'or grimpe. J'ai moi-même acheté de l'or, mais d'un autre côté,cela peut motiver certains voyous... En espérant que de meilleures mesures de sécurité seront prises.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.