Carrefour relaxé en appel dans l’affaire du non-respect du SMIC

Carrefour relaxé en appel dans l’affaire du non-respect du SMIC

Information publiée mardi sur le site internet Progrès.
En première instance, l’enseigne avait été condamnée à une amende cumulée de 1,2 million d’euros pour avoir enfreint la législation sur le salaire minimum dans ses hypermarchés de Givors et Ecully.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.