Guilherme Azanga reste sous le coup d’une expulsion

Guilherme Azanga reste sous le coup d’une expulsion

La cour administrative d’appel de Lyon vient de rejeter la requête de ce père de famille angolais sans-papier.

La cour a estimé qu’il " ne vivait pas avec sa compagne et leurs enfants à la date de la décision en litige. " Guilherme Azanga a donc épuisé tous les recours sans obtenir de statut de réfugié. En France depuis huit ans, il avait fait l'objet de plusieurs reconduites à la frontière. Une vague de soutien s’était déclarée parmi les parents d’élèves de l’école où sont scolarisés les enfants de ce sans-papier.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.