Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Un syndicaliste comparaissait lundi devant le tribunal correctionnel de Lyon pour “dégradations aggravées”

En mai dernier en plein mouvement social au sein de son entreprise de transports, le délégué CFDT avait sectionné le flexible de frein d'un semi-remorque pour empêcher le chauffeur de quitter le dépôt de Jonage.
Ce dernier a demandé 1 euro symbolique de réparation alors que le procureur a requis six mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende contre le syndicaliste. Jugement attendu le 6 septembre.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.