Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyon commémore sa Libération

Il y a soixante-six ans, le 3 septembre 1944, Lyon se libérait de l’occupation allemande grâce au concours de la 1ère DFL et des FFI. La capitale de la Résistance rendait honneur vendredi à ce glorieux passé. Une plaque commémorant la Médaille de la Résistance, reçue avec Rosette par la ville le 5 décembre 1946, a été apposée sur le mur ouest de la cour d’honneur de l’Hôtel de Ville, et dévoilée.

Cette cérémonie du souvenir a débuté en fin d’après-midi. Les élus ont déposé une gerbe à Bellecour, au pied du Veilleur de Pierre, monument érigé à la mémoire des cinq résistants assassinés par les Allemands le 27 mai 1944, en représailles à l'explosion organisée par la Résistance au café le Moulin à Vent la nuit précédente. Le cortège des drapeaux et la Musique Régionale Militaire ont précédé les élus jusqu’à l’Hôtel de Ville. Le préfet Gérault, le maire Gérard Collomb, le vice-président du Conseil régional Thierry Philip, et le vice-président du Département Dominique Perben, ainsi que la secrétaire d’Etat aux Aînés Nora Berra, les députés Michel Havard et Pierre-Alain Muet, le député européen Damien Abad, tous ont pris place dans la cour d’honneur pour les discours. Précédé par Guy Dufeu, président des médaillés de la Résistance, président de l'association Résistance et Déportation, l'exercice a été clos par le maire de Lyon, qui a enjoint les quelque 250 personnes présentes à « résister aux discours d’intolérance qui en appellent au repli sur soi. » Désormais, les murs de l’Hôtel de Ville porteront à jamais la mention « Lyon, médaillée de la résistance française avec Rosette - Décret du 20 Novembre 1946 - Journal Officiel du 5 décembre 1946. » Créée à Londres le 9 février 1943 par ordonnance du Comité National Français, la Médaille de la Résistance était destinée à « reconnaître les actes remarquables de foi et de courage qui, en France, dans l’Empire et à l’étranger, auront contribué à la résistance du peuple français contre l’ennemi et contre ses complices depuis le 18 juin 1940. »  L’ordonnance du 2 novembre 1945 créa le titre d’Officier de la Résistance avec remise de la Médaille de la Résistance avec Rosette.

L’origine de l’expression « Capitale de la Résistance »

Située en zone libre, et très proche de la zone de démarcation, Lyon a joué un rôle de premier plan dans l’organisation de la lutte clandestine, en devenant un des centres principaux de la Résistance française. C’est en effet à Lyon, dès 1943, que les trois grands mouvements de Résistance de la zone Sud (Combat, Franc-Tireur, Libération-Sud) se regroupent autour de Jean Moulin pour donner naissance aux M.U.R (Mouvements Unis de Résistance). Alors, si le titre de « capitale » reste à la postérité, son origine est pour le moins surprenante. On attribue en effet la paternité de l’appellation à Philippe Henriot, alors secrétaire d'État de l'Information et de la Propagande du gouvernement de Vichy. La formule, prononcée sur les ondes de Radio-Paris le 15 Mars 1944, est pourtant légèrement différente. « Et maintenant, ricanez, messieurs les membres de la Résistance, messieurs les chefs de bande, messieurs les communistes, ricanez, mais vite. Car le temps vous est mesuré... Votre capitale, Lyon, vient de voir se poser, sur la patiente fourmilière du crime bolcheviste et du désordre rouge, le talon de Joseph Darnand (alors ministre chargé du maintien de l’ordre - NDLR). » Trois mois plus tard, Henriot était victime de sa propre prémonition, exécuté par un commando du Comité d’action militaire de la Résistance. Et Lyon, capitale médaillée de la Résistance, a également reçu la Croix de Chevalier de la Légion d’Honneur avec attribution de la Croix de Guerre avec palme, le 28 février 1949.



Tags : collomb | Lyon | liberation | commemoration | armistice | résistance | cérémonie |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.