Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Queyranne incisif sur Fillon III

Le président du Conseil régional s’est montré plutôt offensif à l’égard du nouveau gouvernement, dans un billet publié lundi sur son blog. Il dénonce « un remaniement qui fait pschitt » et avoue craindre la nomination de son homologue de la région Alsace au ministère des Collectivités Territoriales.

« Nicolas Sarkozy n’est plus le maître du jeu, insiste Queyranne. Il a dû composer avec les états d’âme de l’UMP. François Fillon s’est imposé de lui-même comme Premier Ministre. Jean-Louis Borloo est parti en claquant la porte. Jean-François Copé a refusé le Ministère de l’Intérieur pour reprendre bientôt les rênes du parti présidentiel. Voilà six mois gâchés au mépris des Français. » Le constat est sévère. Pour l’ancien ministre, qui connait bien les mécaniques de l’exécutif national, « c’est l’Etat-RPR qui accourt pour former le dernier carré. » Jean-Jack Queyranne se montre également très soucieux de la nomination de Philippe Richert, le président du Conseil régional d’Alsace, au ministère des Collectivités Territoriales : « Philippe Richert s’était signalé il y a quelques jours en quittant avec fracas l’Association des Régions de France. Comme un symbole, il est aujourd’hui nommé Ministre. Il aura la triste responsabilité de porter la dernière lecture d’une loi qui marquera la régression du fait régional ! »



Tags : fillon | queyranne |

Commentaires 3

Déposé le 17/11/2010 à 17h11  
Par le journal des tueursnet Citer

Qui pourrait rompre le pacte des loups, le résilier ou faire comme s'il n'avait jamais existé ? J'en vois trois. Trois prétendants au statut de Judas… Jean François Copé, vous ne savez pas qui sait… mais lui… il le sait. Celui-ci, il va falloir lui donner définitivement les clés de l'UMP si on ne veut pas le voir avec le talent qu'il a, briser tous les trophées, effacer tous les tracés, et trahir tous les secrets. Copé c'est le Judas dont on ne peut se débarrasser même si on lui offrait tous nos deniers Le deuxième est redoutable. Parce qu'il n'a jamais eu froid aux yeux. Des armes et aucune larme. Besson est son nom. Avec lui, les comptes sont toujours bons, ce sont les amis qui sont mauvais. Et si vous l'entendez aujourd'hui, vous serez surpris de découvrir que tout compte fait c'est son amitié qui l'a emporté. Son lien avec le président est sans raison, sans condition et sans fin. C'est le premier Judas pathétique de l'histoire ecclésiastique ! Il nous reste qui vous savez même si lui… fait mine de l'ignorer… François Fillon… pour ne pas le nommer. Le judas politique par excellence. Il vient de rompre le pacte des loups en déclarant qu'il était un palier et non un allié, l'homme d'aucun homme…l'employé d'aucun employeur ! Vous ne l'avez peut-être pas entendu, mais il avait la main tendue… à tous les amateurs de sous-entendus. A bon entendeur salut ! Qui a dit que la peur a changé de camp ? C'est comme si les enfants d'immigrés voulaient à tout prix nous faire payer les pots cassés du passé décomposé. L'un d'entre eux, Malek Boutih parle de contre-culture pour nous signifier que les petits caïds de banlieue n'accepteront jamais la moindre identification. Ils ne se sentent ni immigrés, ni intégrés, ni assimilés… Points de suspension ! En vérité, ils ne partagent avec nous, pas le moindre sentiment… c'est le ressentiment qui les caractérise ou les stigmatise. Déni de culture. Non ! ce serait plutôt la culture du déni : déni de nos valeurs, de nos institutions et de notre mode de fonctionnement. A tort ou à raison C'est toujours non… même pour dire oui. Est-ce un délit ? Est-ce un crime ? De voir des jeunes gens brûler ce qu'ils sont censés adorer ? Et de haïr le sol sur lequel ils sont nés ? Nous y sommes peut-être pour quelque chose ? Un peu… beaucoup… malheureusement. Et s'ils ne sont pas contents d'être français, c'est peut-être parce que nous n'avons pas encore trouvé les mots pour leur parler. Le seul qu'il faudrait commencer par éliminer : c'est l'identité. Sinon nous ne leur ferons jamais avaler le miel ou le fiel de la citoyenneté. http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Judas

Déposé le 16/11/2010 à 16h30  
Par REPUBLICAIN Citer

PAUVRE QUEYRANNE TOUJOURS AUSSI SECTAIRE PARLEZ NOUS DE LA NOMINATION DES PETITS COPAINS ET COPINES A VOTRE CABINET

Déposé le 16/11/2010 à 16h24  
Par le lecteur fou de lyon mag Citer

ce brave queyranne incisif a une dent contre tout le monde. collomb rivalta mercier. il est trop imbu de sa modeste personne un peu comme bret le maire de villeurbanne .en plus il se ressemble physiquement la nature fait bien les chose non?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.