Présidentielle : dans un livre, Georges Fenech revient sur l’entêtement et les mensonges de François Fillon

Présidentielle : dans un livre, Georges Fenech revient sur l’entêtement et les mensonges de François Fillon
Georges Fenech - LyonMag

Rares sont ceux parmi les Républicains à avoir vécu une année 2017 radieuse.

Georges Fenech fait partie de ceux-là : il a perdu son grand espoir d’être ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy, il a été conspué pour avoir été le seul à réclamer le retrait de François Fillon après le PenelopeGate et il a perdu son siège de député du Rhône en juin.

Celui qui n’est plus que conseiller municipal à Lyon et métropolitain sort jeudi un nouvel ouvrage, "Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?". Pas de roman noir pour l’ancien magistrat, mais les coulisses de l’élection présidentielle vue du côté des Républicains.
Atlantico publie quelques bonnes feuilles ce week-end, et elles ne sont pas tendres envers François Fillon.

Georges Fenech dévoile un ancien candidat à la présidentielle prêt à tout pour se maintenir. Le 1er mars dernier, il annulait son déplacement au salon de l’Agriculture alors qu’il venait d’apprendre sa convocation devant un juge d’instruction. S’en suit un appel à Nicolas Sarkozy "pour lui dire aussi qu’il se maintiendra malgré sa mise en examen. Ce dernier le conforte du bout des lèvres : "Cette décision t’appartient en ton âme et conscience, je ne serai pas déloyal vis-à-vis de ta décision"".


Puis un nouveau coup de fil, cette fois destiné à Alain Juppé, qui pourrait prendre le relais en catastrophe en cas de retrait de François Fillon : "Je serais prêt à me retirer, mais Sarko s’oppose à ta candidature. Je suis le seul à pouvoir empêcher l’explosion du parti", prétend-il (François Fillon ndlr). Silence gêné de Juppé. Apprenant cette manœuvre déloyale, Nicolas Sarkozy laisse éclater sa colère devant ses proches."

Il se pourrait bien que les membres éminents des Républicains cogitent avant la sortie du livre de Georges Fenech aux éditions First.

X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
RIPOUblicain le 04/07/2017 à 07:08

Quel modèle d'intégrité ce Fillon

Signaler Répondre

avatar
xlinx69 le 03/07/2017 à 15:45

bravo Fenech .. le seul qui a oser l ouvrir et essaye a son niveau de faire quelque chose pour eviter le naufrage ... honte a vous les republicains ... vous avez trahi tous les francais qui attendaient une vraie alternance... vous pouvez degager maintenant!!

Signaler Répondre

avatar
@Henri le 03/07/2017 à 10:39
henjepa a écrit le 03/07/2017 à 10h18

Bonjour Georges,
Merci de rester fidèle à un idéal que je partage.
"plutôt perdre une élection que perdre son âme"
Très cordialement.
Henri Vianay.

Faillot !

Signaler Répondre

avatar
henjepa le 03/07/2017 à 10:19

Je suis solidaire.

Signaler Répondre

avatar
henjepa le 03/07/2017 à 10:18

Bonjour Georges,
Merci de rester fidèle à un idéal que je partage.
"plutôt perdre une élection que perdre son âme"
Très cordialement.
Henri Vianay.

Signaler Répondre

avatar
Tribord69 le 02/07/2017 à 17:39
Le gaulois est de retour a écrit le 02/07/2017 à 14h27

Traite

Traite??? Et que dire de FILLON fourbe et tellement orgueilleux qu'il a préféré faire perdre la Droite que de se désister.....se faire passer pour un martyre.......honte à lui ...il a joué avec les sentiments des Républicains ....
je souhaite ne plus l'entendre ...

Signaler Répondre

avatar
Le gaulois est de retour le 02/07/2017 à 14:27

avatar
AAA le 02/07/2017 à 13:18

Avoir raison avant les autres n'est sans doute pas un avantage de raisonnement politique. Et le sectarisme de cette certitude non plus. Il est bien que le juge redevienne juge...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.