Millon dégoupille la bombe des rétrocommissions dans l’affaire Karachi

Millon dégoupille la bombe des rétrocommissions dans l’affaire Karachi

Selon Le Nouvel Observateur, le lyonnais Charles Millon, ancien ministre de la Défense sous Chirac, a confirmé pour la première fois mercredi devant le juge Van Ruymbeke l’existence de rétrocommissions autour de contrats d’armements avec le Pakistan.

C’est suite à la décision de Jacques Chirac, fraîchement élu président de la République en 1995, de moraliser la vie publique et politique que Charles Millon, alors ministre de la Défense, s’est attaqué au dossier des rétrocommissions. Ces navettes financières permettaient aux intermédiaires des contrats d’armements entre la France et d’autres entités nationales de reverser une partie de leurs commissions pour financer les hommes politiques français. Des soupçons pesaient alors sur la vente de sous-marins français au Pakistan en 1994 et 1995. Edouard Balladur, alors premier ministre à l'époque de la signature de ces documents, aurait ainsi pu bénéficier d’une partie de ces rétrocommissions pour financer sa campagne présidentielle, selon les parties civiles.

Millon, qui a mis fin à ce système sur ordre de Chirac, a alors procédé à la vérification de tous les contrats sensibles, dont ceux liés avec Karachi. « En ce qui concerne le contrat pakistanais, a expliqué Charles Millon, au vu des rapports des services secrets et des analyses qui ont été effectuées par les services du ministère, on a eu l'intime conviction  qu'il y avait eu des rétrocommissions. » Subséquemment, certains contrats jugés suspects ont été retoqués où annulés.

La fin du système aurait eu pour funeste conséquence l'attentat de Karachi, qui a coûté la vie à 11 ingénieurs français de la DCN le 8 mai 2002. En cause : le non-paiement des intermédiaires dans les contrats pakistanais et saoudiens. Une thèse étayée par le rapport Nautilus, instruit par un ancien agent de la DST et rendu public en 2008.

X

Tags :

millon

karachi

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
professeur Emile Sot le 17/11/2010 à 16:15

Pourquoi toute cette haine. La vie a été sympa avec vous .vous vous faite du mal. allez consulter et vous verrez, vous vous en porterez que mieux.

Signaler Répondre

avatar
mouloud le 17/11/2010 à 16:12

C'est qui ce milon connait pas

Signaler Répondre

avatar
hercule le 17/11/2010 à 16:10

Pourquoi ouvrir son bec au bout de tant d'années. pour faire parler de lui simplement..............

Signaler Répondre

avatar
nora le 17/11/2010 à 14:58

charles millon devrait balayer devant sa porte lui il a escroqué le conseil régional quant tu es petit tu escroque a ton niveau

Signaler Répondre

avatar
le lecteur fou de lyon mag le 17/11/2010 à 14:56

voila sarko tu l'aurai fait ministre, pas de pb il aurait fermé sa gueule erreur nico

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.