L’affaire de Karachi devant la cour d’appel de Lyon

L’affaire de Karachi devant la cour d’appel de Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

La cour d’appel de Lyon examine à partir de ce jeudi l’affaire de Karachi, portant sur le financement de la campagne d’Edouard Balladur en 1995.

Ce renvoi avait été ordonné en février dernier par la Cour de cassation.

L’affaire porte sur des soupçons de rétrocommissions sur des contrats d'armement avec le Pakistan et l'Arabie Saoudite qui auraient servi à financer la campagne de l’ancien Premier ministre, alors candidat à la présidentielle de 1995.  Six personnes avaient alors été renvoyées en correctionnelle pour abus de biens sociaux. Parmi elles, l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, le directeur de campagne d'Edouard Balladur, Nicolas Bazire, Renaud Donnedieu de Vabres, alors conseiller du ministre de la Défense François Léotard, et Thierry Gaubert, membre du cabinet du ministre du Budget Nicolas Sarkozy.

Deux des prévenus avaient alors saisi la cour d’appel de Paris, qui avait validé leur renvoi en procès en juin 2015. C'est cette décision que la Cour de cassation avait annulé en février, en renvoyant l'affaire devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon pour toutes les parties.

Les six personnes impliquées dans cette affaire pourraient désormais être renvoyées devant le tribunal correctionnel de Paris.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.