"Gouvernement de la honte" : les féministes manifestent ce mardi devant la cour d'appel de Lyon

"Gouvernement de la honte" : les féministes manifestent ce mardi devant la cour d'appel de Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Les militantes de Superféministe et du Planning familial 69 appellent à manifester ce mardi matin à Lyon.

Un rassemblement est organisé à 8h devant la cour d'appel de Lyon à l'occasion de l'anniversaire "du remaniement ministériel de la honte".

"Il y a un an, Emmanuel Macron nommait Gérald Darmanin ministre de l'Intérieur (qui fait l'objet d'une accusation de viol, NDLR). Triste anniversaire que nous ne fêtons pas aujourd'hui. Gérald Darmanin était ainsi promu par un président de la république qui dit défendre la cause des femmes, de même qu'était nommé ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, connu pour ses sorties sexistes", expliquent les militantes.

Lors de leur manifestation, le collectif Superféministe et le Planning familial 69 exigeront "d'en finir avec un système qui protège les auteurs de violences, policières, sexistes, racistes ou LGBTIphobes".

Les manifestants demanderont également la démission de Gérald Darmanin. "Un an, ça suffit. Un an, c'est déjà trop", conclut le communiqué de presse.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
çaalors le 06/07/2021 à 11:36

ils est au final, formellement interdit de se moquer de certaines castes de population sur lyon mag... susceptibilité hystérique...

Signaler Répondre

avatar
Plop!! le 06/07/2021 à 10:52

Ensuite, l'histoire de viol, c'est un peu comme si les gens qui perdent au loto attaquaient la française des jeux pour arnaque.

Signaler Répondre

avatar
Mouai le 06/07/2021 à 10:24
Jean Pierre a écrit le 06/07/2021 à 09h19

Il n'y a pas si longtemps une mise en examen exigeait une démission le temps de l'instruction.
D'autant que l'on peut imaginer l'influence que peut avoir un ministre d'Etat sur la justice.
On ne pourrait s'y prendre mieux pour alimenter la défiance et l'abstention record.

Oui mais du coup, tu as perdu ton poste. Donc n importe qu'elle femme qui dit n importe quoi = chômage.

Super!!!! Donc démissionner le temps de l enquête.... Mouai.

Pour le reste, franchement.... C est tellement évident qu il n a pas violé. Il a eu des filles faciles, elle se retournent contre lui pour de l argent.

C est tellement courant.

Signaler Répondre

avatar
Ca s'excite le 06/07/2021 à 09:56

Avant, on appelait ces personnes des hystériques. Mais ça c'était avant.

Signaler Répondre

avatar
Jean Pierre le 06/07/2021 à 09:19
Marie Gabrielle a écrit le 06/07/2021 à 08h17

Et la présomption d'innocence, elles connaissent ?

Il n'y a pas si longtemps une mise en examen exigeait une démission le temps de l'instruction.
D'autant que l'on peut imaginer l'influence que peut avoir un ministre d'Etat sur la justice.
On ne pourrait s'y prendre mieux pour alimenter la défiance et l'abstention record.

Signaler Répondre

avatar
Foxy69 le 06/07/2021 à 08:49
Marie Gabrielle a écrit le 06/07/2021 à 08h17

Et la présomption d'innocence, elles connaissent ?

ché pas

Signaler Répondre

avatar
Marie Gabrielle le 06/07/2021 à 08:17
Foxy69 a écrit le 06/07/2021 à 07h37

Super Girl on connait ,mais Super féministe ç'est quoi.....des adeptes de Xena la guerrière peut être ....

Et la présomption d'innocence, elles connaissent ?

Signaler Répondre

avatar
Foxy69 le 06/07/2021 à 07:37

Super Girl on connait ,mais Super féministe ç'est quoi.....des adeptes de Xena la guerrière peut être ....

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 06/07/2021 à 07:22

Ils ne seront pas entendus, à la Cour il seront trop occupés à parler de la future mise en examen de leur ministre...

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 06/07/2021 à 07:13

C est quoi une superfemiste ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.