Aide aux migrants : cinq mois de prison avec sursis requis à Lyon contre Pierre-Alain Mannoni

Aide aux migrants : cinq mois de prison avec sursis requis à Lyon contre Pierre-Alain Mannoni
Photo d'illustration - LyonMag

Le délibéré dans cette affaire est attendu le 28 octobre.

Pierre-Alain Mannoni était jugé ce mercredi devant la cour d’appel de Lyon. Cet un enseignant-chercheur niçois avait été arrêté en octobre 2016 dans la vallée de la Roya dans les Alpes-Maritimes pour avoir porté assistance à trois femmes érythréennes.

 L’homme avait recueilli les trois migrantes dans son véhicule et s‘était fait arrêter à un péage alors qu’il comptait mettre à l’abri les femmes dans un local SNCF désaffecté tenu par des habitants de la région.

Poursuivi pour aide à la circulation d’étrangers en situation irrégulière, Pierre-Alain Mannoni avait d’abord été relaxé à Nice en janvier 2017 puis condamné en appel à Aix-en-Provence quelques mois plus tard.

Plus tard, la Cour de cassation avait annulé la peine, le dossier de l’enseignant-chercheur avait été renvoyé devant la cour d'appel de Lyon.

Ce mercredi, une peine de cinq mois de prison avec sursis a été requise à l’encontre de Pierre-Alain Mannoni, soutenu devant le palais de justice par 200 militants.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sifflet d'or le 05/10/2020 à 16:30

C'est tout ?

Signaler Répondre

avatar
Anto le 25/09/2020 à 05:42
Ça va finir en chasse à courre a écrit le 24/09/2020 à 08h31

Quand tu fais payer le coût à la collectivité, SI !!, ça le devient !!

On pays bien l'évasion fiscale , les cadeaux aux CA40 , cadeaux fiscaux aux grandes fortunes (négociation direct avec Bercy) , on a payé le tram et rocade pour OLland ...chacun ses valeurs

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 24/09/2020 à 14:14

Et si des poursuites étaient engagées contre certains de nos gouvernants qui favorisent l'arrivée de centaines de personnes en situation irrégulière? Ce serait assez comique.

Signaler Répondre

avatar
Paula le 24/09/2020 à 13:48
Pauvre France. a écrit le 24/09/2020 à 06h59

Prison avec sursis.
Donc pas de prison.
La justice gaucho-laxiste est complice des islamo-gauchistes.

Bonne remarque.
C'est tout le système qui est complice de la disparition de la France.

Signaler Répondre

avatar
lolilol le 24/09/2020 à 10:21

Il aurait du prendre 5 ans ferme oui.

Je vais faire venir tous mes potes du Pérou dans ce cas, préparez vous ils sont nombreux.

Signaler Répondre

avatar
Génération Omega le 24/09/2020 à 10:17

Tant mieux ! C'est à cause de gens comme Mannoni qu'on a des victimes comme le jeune Timothée égorgé par un 'réfugie' qui a entendu des voix.....

Signaler Répondre

avatar
catho le 24/09/2020 à 08:54

Pourquoi se monsieur ne les prend pas chez lui? Nous n'avons pas vocation à recevoir toute la misère du monde .

Signaler Répondre

avatar
caste non légitime le 24/09/2020 à 08:51

Article L622-1
"Toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers, d'un étranger en France sera punie d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 30 000 Euros."

On voit bien que la volonté des juges n'est pas d'APPLIQUER la loi (votée par le pouvoir législatif élu) mais de la faire !

Ces gens ne sont pas été élus et n'ont donc aucune légitimité pour faire LEUR loi au mépris de la démocratie !

Signaler Répondre

avatar
bipbip le 24/09/2020 à 08:36

contribuables généreux car au final c'est nous tous qui payont pour des gens que notre société ne sait pas intégré

Signaler Répondre

avatar
Ça va finir en chasse à courre le 24/09/2020 à 08:31
Olmeto a écrit le 24/09/2020 à 08h18

"L'hospitalité n'est pas un crime."

Quand tu fais payer le coût à la collectivité, SI !!, ça le devient !!

Signaler Répondre

avatar
Olmeto le 24/09/2020 à 08:18

"L'hospitalité n'est pas un crime."

Signaler Répondre

avatar
Juges rouges le 24/09/2020 à 08:13

Le juge a osé le condamner, il va avoir des problèmes avec le syndicat. Il aura sa photo sur accroché au mur des cons.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France. le 24/09/2020 à 06:59

Prison avec sursis.
Donc pas de prison.
La justice gaucho-laxiste est complice des islamo-gauchistes.

Signaler Répondre

avatar
Bien sur le 24/09/2020 à 05:58

Justice laxiste
Juges peureux
Juges pleutres
Juges incompétents
Juges inutiles
Juges sans couilles
Juges complices

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.