Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les accès à la prison de Villefranche bloqués pendant une heure vendredi matin

Une cinquantaine de personnels membres du syndicat UFAP / UNSA se sont retrouvés devant les portes de la maison d'arrêt avant 9h.
Ils ont finalement été délogés par les forces de l'ordre. Les personnels dénoncent les manques de moyens et un nombre de surveillants insuffisants. Ils prévoient de nouvelles actions si leurs revendications ne sont pas écoutées par la direction.


Commentaires 3

Déposé le 22/12/2010 à 21h01  
Par coach Citer

dure réalité du boulot où il faut en faire chaque jour davantage avec des moyens de plus en plus réduits. tout est fait pour la population pénale mais par contre on zappe tout ce qui touche au personnel de surveillance. Le plus important pour les dirigeants : pas de vague.

Déposé le 20/12/2010 à 22h23  
Par mistigri Citer

un repos sur deux, voire sur trois... plus de vie de famille... ne parlons pas de vie sociale ! La fatigue, la nervosité, et que plus de pression... ça, c'est pas dans la pub "la prison change. changez -la avec nous". Il y a de quoi faire fuir les plus motivés, les plus humains... l'abattage, le chiffre, vous connaissez ? L'humanisation des prisons passe par le dialogue, et au bout d'un moment, on ne peut plus !!! Que plus de boulot, de mouvements, d'activités, de soins... le surveillant est un coureur de fonds à qui l'on ne donne pas les moyens de courir... Les conséquences ??? On verra plus tard quand le directeur aura touché sa prime !

Déposé le 20/12/2010 à 12h55  
Par pablo Citer

C'est dingue , on leur demande de plus en plus de travail et ils ont de moins en moins de moyens ! Un métier encore bien mal connu.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.