Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

OL: « c’est rageant à en pleurer » (vidéo)

Tenus en échec 1-1 par des Rennais réduits à 10 samedi à Gerland, les Lyonnais laissent Lille filer vers le titre.

"On avait l'opportunité de marquer le coup face à un concurrent direct, on ne l'a pas fait, c'est préjudiciable et c'est dur à encaisser". L'entraîneur lyonnais Claude Puel résumait la situation lucidement à l'issue de ce match nul qui va laisser beaucoup de regrets.

Lyon a maîtrisé la première mi-temps, et c'est Bafé Gomis qui logiquement ouvrait le score à la 36e minute en détournant une frappe de Lisandro. Très rapidement pourtant l'OL s'est retrouvé en panne sèche ("la proximité du match contre Madrid a évidemment joué" a estimé le président Aulas) et en manque d'inspiration. "Il y avait la place de marquer ce deuxième but mais on ne s'est pas mis à l'abri" concède Puel. Le match prend une tournure très favorable aux co-équipiers de Toulalan quand à la 65e minute le Rennais Montano est expulsé pour un geste d'énervement, mais paradoxalement ce sont bien les hommes d'Antonetti qui prennent le jeu à leur compte. A la 86e minute, Aly Cissokho est sanctionné d'un coup franc pour une faute qu'il commet sur le côté droit. Lyon n'aime pas les coups de pied arrêtés, Rennes en profite et égalise grâce à une tête de Théophile-Catherine qui plonge Gerland dans la torpeur. "Je note que l'arbitre, monsieur Gautier, qui accorde ce coup franc peu évident à Rennes est le même que celui qui avait accordé un coup-franc tout aussi douteux à Saint-Etienne à Gerland quand nous avions perdu le derby. J'estime qu'il y a eu injustice" a commenté Jean-Michel Aulas, pour qui ce nul est "rageant à en pleurer". Preuve que l'OL est passé à travers son match, même le gardien Hugo Lloris a été très en deça de son rendement habituel, passant tout près d'un but gag sur une relance au pied, secteur de jeu qui demeure son plus gros point faible.

Mais les faits sont là: l'OL laisse filer 2 points face à un concurrent direct et se retrouve désormais à 6 longeurs de Lille qui est allé s'imposer à Brest. Pire, l'OL peut perdre sa 3e place au profit de Marseille qui reçoit le PSG dimanche soir.

Place maintenant à la trêve internationale avant d'aller jouer à Nice le 2 avril en Ligue 1.



Tags : ol |

Commentaires 1

Déposé le 20/03/2011 à 17h15  
Par antonin Citer

aller l' om

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.