Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L’OL reprend le bon wagon - VIDEO

Les Lyonnais se sont imposés 3 buts à 0 face à Lens en clôture de la 30e journée de Ligue 1 dimanche soir à Gerland devant 34 429 spectateurs. Une victoire flatteuse qui permet toutefois aux hommes de Claude Puel de remonter à la 3e place, à 5 points du leader lillois et 2 de Marseille.

La première mi-temps fut plus que laborieuse, face à des Nordistes certes bien regroupés en défense. Les lyonnais ne parviennent pas à enchaîner de séquences réellement percutantes. Jérémy Pied, titularisé sur l'aile gauche en l'absence de Bafé Gomis blessé à la cuisse, passe à côté de son match. Jimmy Briand est quasiment systématiquement à contre-temps et Gourcuff échoue dans la plupart de ses tentatives pour dynamiser le jeu. La défense centrale, remaniée par Puel qui devait se passer de Diakhaté (supsendu après son expulsion à Nice) et qui a choisi de laisser son capitaine Cris sur le banc, était quant à elle composée du toujours très solide Lovren et de Jérémy Toulalan, qui a mis toute une mi-temps à retrouver ses repaires. Au milieu, Gonalons fait son travail et Kallstrom ratisse les ballons comme il le peut.

Après 45 premières minutes navrantes ponctuées par beaucoup de déchets dans le jeu, les supporters du Virage Nord réclament une nouvelle fois la démission de Claude Puel. Juste avant le match, sur l'antenne de Canal +, le président Aulas a d'ailleurs déclaré que le fait d'avoir fait signer l'ancien technicien lillois pour 4 ans à Lyon n'était pas forcément "la meilleure inspiration".

Jimmy Briand vient de marquer le second but de la tête sur un corner de Gourcuff qu'il va féliciterJimmy Briand vient de marquer le second but de la tête sur un corner de Gourcuff qu'il va féliciter

A la 55e minute, ce sont  les Lensois qui mettent l'OL dans le bon sens. Sur un centre flottant de Kallstrom, Yahia puis Bedimo jouent au billard dans leur surface, le dernier trompant son propre gardien. Euphorisés par cette ouverture du score heureuse, les lyonnais repartent de l'avant. Gourcuff se procure un corner à droite. Il le dépose sur la tête de Briand, laissé libre de tout marquage, qui marque avec l'aide du montant d'un Runje impuissant. 2-0, nous sommes à l'heure de jeu et plus rien n'empêche désormais Lyon de dérouler. Ederson, de retour à Gerland après 8 mois d'arrêt, est appaludi pour son entrée en jeu. A la 63e minute, Toulalan est tout proche de tripler la mise sur corner mais sa tête est repoussée par la transversale, puis un défenseur Sang et Or dégage sa reprise sur sa ligne. Dans la foulée, Gourcuff tente un superbe ciseau retourné qui passe à côté.

Le match gagne en intensité sans pour autant atteindre des sommets. Soucieux de ne pas revivre le cauchemard de leurs deux dernières sorties (qui les avaient vus perdre 4 points en toute fin de match), les lyonnais ne se contentent pas de ce score et tentent d'enfoncer le clou en monopolisant le ballon. Lisandro force Runje à la parade (75e), mais Roudet fait de même avec Lloris, impérial (76e). L'Argentin de l'OL est tout proche de marquer deux minutes plus tard, quand après avoir mystifié un défenseur adverse il se retrouve en duel face à Runje, mais au lieu de servir Cissokho absolument seul, il bute sur le portier lensois. Le latéral de l'OL ne lui en veut pas puisqu'à la 91e minute il crée un décalage sur le côté gauche et adresse un centre parfait à Lisandro aux 6m50. Le meilleur buteur lyonnais (14 réalisations) ne se fait pas prier et reprend le cuir d'une belle tête décroisée qui finit sa course dans le but nordiste. Chose surprenante, pour fêter son but Licha oublie littéralement Cissokho et s'en va dans les bras de Vercoutre après avoir contourné la cage alors que tous ses co-équipiers félicitent le défenseur lyonnais qui retrouve ses bonnes habitudes avec cette passe décisive et fait oublier ses écarts face à un supporter dans la semaine, écarts télévisés qui lui ont valu quelques sifflets en première période. Toujours est-il que l'OL mène 3-0, et l'épilogue du match intervient à la 93e minute. Ederson, auteur par ailleurs d'une bonne entrée car pleine d'envie, est fauché dans la surface par Bedimo. Il se fait justice lui-même, mais son pénalty, au demeurant bien tiré, est repoussé par Runje.

La charnière centrale Lovren - ToulalanLa charnière centrale Lovren - Toulalan

Avec ces trois nouveaux buts, Lyon devient la meilleure attaque du championnat (54 buts marqués, à égalite avec Lille) et affiche un goal average positif de 24 unités qui peut s'avérer utile en fin de championnat. Sans briller, l'OL réalise par ailleurs l'excellente opération de cette 30e journée et enfonce encore un peu plus des lensois qui filent vers la Ligue 2. Conjugée aux défaites de Lille (1-0 à Monaco) et Rennes (2-0 à Brest) ainsi qu'au nul de Marseille (2-2 à domicile face à Toulouse), ce 14e succès lyonnais de la saison permet aux Gones de remonter sur le podium, à la 3e place, et de se relancer du même coup dans la course à la Ligue des Champions. L'OL ne compte désormais plus que 5 points de retard sur le leader lillois et 2 sur l'OM, qu'il recevra à Gerland lors de la 34e journée. Prochain rendez-vous en forme de gala pour Lyon, puisque ce sera dimanche prochain au Parc des Princes face au PSG, les parisiens victorieux (2-1) à Caen qui se sont eux aussi relancés et talonnent désormais le 4e, Rennes. Comme l'explique Claude Puel, "la saison est encore longue et elle va être difficile pour tout le monde."



Tags : ol | Lens |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.