Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

La plus ancienne soierie lyonnaise reprend ses quartiers à la Croix Rousse

Fondée en 1680 par Louis Pernon, la manufacture a connu de nombreux changements de propriétaire avant de devenir Tassinari et Chatel.

Installée à Caluire puis à Fontaines-sur-Saône, elle se délocalise en 2009 sur le site de Panissières dans la Loire. Le prestigieux atelier, lui, se réinstalle sur la colline, plus précisément rue Janin, entre traditions et innovations technologiques. Cinq salariés dont deux meilleurs ouvriers de France s’occupent aujourd’hui des neuf métiers à tisser à bras. Le savoir faire particulier est toujours là. « On tisse à la main parce que la technologie n’existe pas pour le fabriquer autrement », explique Bertrand Demailly, directeur industriel de la société Tassinari et Chatel. « Ce sont des tissus extrêmement spéciaux à base de fils d’or ou ayant plus de vingt couleurs. Nous sommes sur des tissus d’exception qui sont destinés principalement aux musées et bâtiments nationaux de la France tels que Versailles, l’Elysée, Matignon, Fontainebleau… Mais également la même chose dans les pays du monde entier. Nous en fabriquons pour la Maison blanche à Washington, pour le Palais royal du Maroc, pour la salle du couronnement du Danemark et bien d’autres… »

Rappelons que pour découvrir les métiers de la soie, la Maison des canuts est ouverte du lundi au samedi pendant les vacances.



Tags : soierie | Soie | soyeux |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.