Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cris et Lovren, absent de la défense lyonnaise - Photo IconSport

L’OL gagne mais la défense grince

Cris et Lovren, absent de la défense lyonnaise - Photo IconSport

Qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue où il affrontera Lorient le 31 janvier, l’Olympique Lyonnais reste sur le fil du rasoir en défense, laquelle est totalement décimée, avec les absences de Dejan Lovren, Cris, Anthony Réveillère, Bakary Koné et désormais celle de Mouhamadou Dabo, stupidement exclu mercredi contre Lille.

L’ancien Stéphanois a reçu un carton rouge, certes sévère, pour une intervention peu académique. Ce n’est d’ailleurs pas une première pour Dabo déjà expulsé, là aussi sévèrement, pour un geste similaire contre l’ASSE, lors du derby en championnat, le 29 octobre. Le joueur de l’OL, qui avait écopé à l’époque de quatre matches de suspension, doit revoir son système de défense et pourrait être sanctionné à la même hauteur.
Voilà qui n’arrangera pas les affaires de Rémi Garde qui a déjà prévu le forfait de Cris pour samedi à Montpellier.

Le Brésilien, âgé de 34 ans, devrait faire parler son expérience mais ne semble pas connaître réellement ses capacités physiques actuelles.
Blessé aux ischios-jambiers contre Valenciennes, il a repris l’entraînement trop fort et trop tôt au début du mois. Et ce n’est pas d’une nouvelle blessure dont il souffre mais bien d’une rechute du problème précédent, déjà le second de la saison.

Quant à Dejan Lovren, les soins paraissent trop superficiels et insuffisants.
Sa tendinite aux talons n’avait pas totalement disparu lors de l’entraînement qu’il a suivi mardi soir et il a, lui aussi, rechuté, s’avérant incapable de surmonter la douleur pour jouer le lendemain. Il faudra employer des moyens plus énergiques et envisager un repos plus long. Il apparaît donc douteux pour le match à Montpellier.

Samuel Umtiti, satisfaisant face à Lille, devrait poursuivre son intérim et son apprentissage du haut niveau aux côtés de Maxime Gonalons, défenseur central de recours (ou de secours), le tout en espérant le retour de Réveillère pour remplacer Dabo. Rien n’est encore moins sûr car l’arrière droit s’est blessé contre La Duchère. Il a reçu un coup aux ischios-jambiers qui pourrait avoir provoqué une lésion musculaire. Reverra-t-on Lamine Gassama ?

Rémi Garde évoque des soins intensifs suivis par ses blessés mais parallèlement, l’urgence de recruter se fait plus pressante de jour en jour.
Néanmoins, l’arrivée du Nancéien Samba Diakité n’est pas encore actée. Les conditions financières sont élevées : un prêt payant de 400 000 euros pour six mois avec une option d’achat fixée à 5 millions d’euros plus 2 millions de bonus. Hors de prix pour un joueur de son niveau et l’hésitation du club à le faire signer ne paraît pas non plus liée au seul problème de l’argent. L’unanimité ne se ferait pas autour de son profil.

Par ailleurs, le manque d’acharnement de la sélection du Mali à le conserver pour la CAN afin qu’il puisse jouer à l’OL, n’est pas non plus très bon signe sur la valeur du milieu défensif de Nancy, 18e du championnat. Un autre nom est arrivé au rayon des rumeurs, celui du défenseur central français de Maritimo Funchal, un club portugais, Valentin Roberge, 24 ans, qui a joué en réserve au PSG et en Grèce, à l’Aris Salonique. Ce serait aussi une manière de mieux préparer une sortie honorable à Cris, qui avait prolongé, en juillet 2010, son contrat qui court encore sur un an et demi et qu’il aura toutes les peines du monde à honorer tant il est souvent blessé désormais.



Tags : ol | défense | rémi garde | coupe de la ligue |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.