Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Perte du triple A français : les réactions des élus lyonnais

Photo d'illustration - LyonMag

Vendredi dernier, l'agence de notation Standard & Poor's dégradait la note de la dette de la France. De AAA, elle est passée à AA+. A Lyon, les élus sont majoritairement alarmés par la situation.

Jean-Jack Queyranne, président du conseil régional de Rhône-Alpes (PS) : "Rhône-Alpes a pu emprunter à de bonnes conditions grâce à son triple A
La Région Rhône-Alpes a émis le 13 janvier 2012, le premier emprunt obligataire de son histoire pour un montant de 120 M€ sur une durée de 12 ans. La décision de recourir à cette émission obligataire est intervenue juste avant la dégradation de la note française. Elle s’est déroulée dans des conditions financières très favorables sur le marché. Le maintien pour la Région de la note triple A, le 6 décembre dernier, par l’agence Fitch Ratings qui confirme la bonne gestion budgétaire de Rhône-Alpes et l’absence d’emprunts toxiques dans ses comptes, nous a permis de nous financer au moindre coût. (...) La dégradation de la note française va avoir des conséquences négatives sur l’ensemble des collectivités locales. Cet effet domino impactera notamment les communes et les départements qui vont être sanctionnés par un accès plus cher au crédit.
Le gouvernement cherche à faire porter la responsabilité de la dette publique aux collectivités alors que l’Etat doit obtenir 180 milliards d’euros sur les marchés en 2012.
On doit craindre que les capacités d’investissement en soient d’autant affectées alors que les collectivités locales portent 73 % des investissements publics et qu’elles sont faiblement endettées. Il y aura d’inévitables répercussions sur l’activité et l’emploi.
L’effort de réduction des déficits doit être recherché au niveau national. La dégradation infligée à la France vient sanctionner une gestion imprévoyante et désordonnée".

Michel Havard, président du groupe Ensemble pour Lyon (UMP)
: "C’était quelque chose que nous attendions puisque Standard & Poor’s avait mis en garde l’Europe et son fonctionnement il y a de cela déjà plusieurs mois. Les marchés ont anticipé cette dégradation qui ne met pas en cause la France mais la gouvernance européenne, notamment celle de la zone euro. Je pense que ça n’aura pas ou peu de conséquences pour notre pays.
Et donc pas de conséquences pour les collectivités locales sauf celles qui auraient eu une mauvaise gestion. Mais elles, triple A ou pas triple A, elles subissent des conséquences sur le financement de leurs projets. C’est à la fois une responsabilité de l’Etat et de chaque collectivité locale que de gérer ses comptes avec beaucoup d’attention".

Denis Broliquier, président de Lyon divers droite : "Ça aura des conséquences pour tous les Français donc ça aura des conséquences pour les individuels comme pour les collectivités locales. C’est pas une bonne nouvelle mais il fallait s’y attendre. On n’emprunte pas pendant des dizaines d’années plus que ce que l’on peut rembourser sans que ça ait des conséquences. Si jamais ce coup de semonce pouvait remettre un peu les pendules à l’heure et pouvait obliger les dirigeants à prendre en compte réellement la situation telle qu’elle est, ce serait au moins ça, ça serait une bonne chose".

Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée de la Santé (UMP), sur son blog : "Il n’y a franchement pas de quoi se jeter du haut  du pont de l’Alma en dépit des invectives trucidaires et un peu ridicules d’une gauche dont la jubilation malsaine constitue aujourd’hui  la seule contribution à la résolution de la crise mondiale que nous connaissons.
De nombreux pays de la zone euro ont ce soir connus une dégradation de leur note par cette Agence et pour des niveaux beaucoup plus préoccupants que le nôtre. (…) Les français doivent garder confiance, il s’apercevront très vite que la France restera reconnue comme une économie forte, susceptible d’emprunter à des taux raisonnables en inspirant d’autant plus confiance aux investisseurs qu’elle est déjà sur la voix des réformes appropriées pour sortir de la crise et que sa volonté de conduire ces réformes n’est pas prise en défaut.  Que les Cassandres se taisent à présent et commencent à réfléchir honnêtement en cessant de brader notre intérêt général et celui de la France sur l’autel de leurs petites et incompétentes ambitions partisanes et revenchardes.

Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande (PS), sur twitter : "En mai, l'agence de notation, c'est vous: choisissez une autre politique pour la France #AAA".



Tags : Triple A | Lyon |

Commentaires 4

Déposé le 16/01/2012 à 18h40  
Par calendrier Citer

nulle ! a écrit le 16/01/2012 à 18h04

Vallaud belkacem ha ha ha ha - ca ne vole pas très haut !

Elle se trompe aussi sur le mois de l' election , c'est dire !!

Déposé le 16/01/2012 à 18h37  
Par triple buse Citer

nulle ! a écrit le 16/01/2012 à 18h04

Vallaud belkacem ha ha ha ha - ca ne vole pas très haut !

Ce n'est pas étonnant !!

Déposé le 16/01/2012 à 18h04  
Par nulle ! Citer

Vallaud belkacem ha ha ha ha - ca ne vole pas très haut !

Déposé le 16/01/2012 à 16h57  
Par twitter Citer

Nora BERRA , secrétaire d' Etat à la méthode Coué.....

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.