Eva Joly fixe à 20 ans le délai de sortie du nucléaire en France

Eva Joly fixe à 20 ans le délai de sortie du nucléaire en France
Denis Baupin, adjoint écologiste à la Ville de Paris et Eva Joly - LyonMag

La candidate d’Europe écologie-Les Verts à l’élection présidentielle était l’invitée samedi d’une convention nationale sur la transition énergétique.

La veille du premier anniversaire de la catastrophe de Fukushima, la question de la sortie du nucléaire était au centre des débats à l'INSA de Villeurbanne. Devant un parterre d’élus, de militants et de sympathisants, Eva Joly a fixé à vingt ans le délai envisageable pour que la France sorte du nucléaire. Le projet, qu’elle étend à l’Europe entière, vise également à redynamiser l’économie à travers le démantèlement des sites existants et le développement connexe des énergies renouvelables. Dimanche, entre Lyon et Avignon, près de 150 000 personnes sont attendues sur 60 points de rassemblement pour former une grande chaîne humaine contre le nucléaire. Une première, au regard de la forte mobilisation annoncée. A Lyon, le rendez-vous est fixé dès 13h30 au métro Gerland avant le déploiement de la chaîne, prévu aux alentours de 16h.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
jm le 11/03/2012 à 10:54

Rabattre les extrêmes illusions dans le camp de l'illusion, elle aurait pu dire 3 semaines, cela ne changeait rien au propos. En disant de telle inepties, elle fait du tort à ceux qui veulent sortir intelligemment et écologiquement du nucléaire.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.