Grève des éboueurs : "Les Lyonnais jugeront si le Grand Lyon est un patron odieux"

Grève des éboueurs : "Les Lyonnais jugeront si le Grand Lyon est un patron odieux"
Photo DR

A l'appel de l’intersyndicale (CGT-CFTC-FO-CFDT-Unsa-FAFPT), les éboueurs de la régie publique du Grand Lyon ont voté à 50% lundi matin une grève de 24h. Les deux assemblées générales se sont tenues aux dépôts de Lyon-Gerland et de Villeurbanne, alors qu’une nouvelle est prévue mardi pour décider de la reconduction ou de l'arrêt du mouvement.



Les agents de la propreté protestent contre le projet de privatisation d’une partie des tournées de ramassage des ordures ménagères dans le Grand Lyon, sur les 3e, 4e, 6e, et 7e arrondissements de Lyon, ainsi qu’à Villeurbanne. Le nouveau marché de la collecte des déchets de la communauté urbaine doit entrer en vigueur en octobre. "Il n’y a pas de volonté d’exclure la régie du cœur de la ville", a rappelé lundi matin Gérard Collomb, lors de la pose de la première pierre de la passerelle Saint-Clair. Le président du Grand Lyon estime d’ailleurs avoir fait des propositions correctes vendredi pour éviter la grève : dix postes de chauffeurs, un samedi sur deux de repos dès novembre, moins de recours aux intérimaires. "Le samedi sur deux, on l’entend depuis 2003. C’est un chantage qui n’est pas acceptable, s’insurge Myriam Camusso, déléguée FO des agents de la propreté. Les collègues en 2007 ont déjà optimisé les rondes, puisqu’une partie de Lyon et Villeurbanne a été privatisée." Le ramassage des corbeilles de rue est déjà assuré par le privé. Quant à la fin du recours aux intérimaires, l’argument est un trompe-l’oeil pour la syndicaliste. "Nous ne lui demandons pas de créer dix postes comme il le propose, nous lui demandons déjà de remplacer la trentaine de personnels qui ne l’a pas été. Ce sont les intérimaires qui les remplacent en ce moment. Que Collomb arrête et qu’il fasse ce qu’il faut pour que les postes soient pourvus."

Du côté de l’exécutif communautaire, on campe sur ses positions. "Chacun prend ses positions et chacun aura à s’adresser aux Lyonnais, qui en définitive jugeront si le Grand Lyon est un patron odieux, ou au contraire si à la communauté urbaine, nous avons plutôt des régimes sociaux avantageux", clive Collomb. Le président du Grand Lyon rappelle, à dessein, que "la négociation menées en juin dernier avec l’ensemble des agents pour le régime indemnitaire à fait que cette année la communauté urbaine consacre 4,9 millions d’euros supplémentaires à ce régime indemnitaire." "Je ne sais pas où on fait mieux", termine Collomb, qui assure que la totalité de la collecte sera assurée ce jour malgré la grève qui touche 30% à 40% des 489 personnels du Grand Lyon.

Tags :

eboueur

eboueurs

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Etonnant le 12/03/2012 à 19:42

Reconnaissons à Gérard Collomb qu'il soit malin.
Les fédérations des Bouches du Rhône et du Pas de Calais n'ont pas eu la chance d'avoir des Gérard Collomb qui pratique la même politique mais sans se faire prendre.

Signaler Répondre

avatar
jm le 12/03/2012 à 18:17

Le Régime Collomb est une synthèse : DIVISION ET ILLUSIONS !

Signaler Répondre

avatar
Lucien. le 12/03/2012 à 15:53

Le clivage il ne sait faire que ça !
Il l'a pratiqué à plusieurs reprises, comme durant le conflit des agents TCL en septembre 2009.

A l'époque il estimait que les traminots étaient bien payés...

Nicola premier utilise lui aussi, le clivage entre tel ou tel groupe de population.

Patron odieux ?
La Cour des Comptes a relever plusieurs fois, le non respect des textes. Disons plutôt qu'il respecte ceux qui l'arrange...

Une interrogation.
Quelqu'un s'est-il penché, sur les raisons qui motivent ce changement de secteur ?

Le fait d'attribuer au privé, des secteurs géographiquement concentré, ne lui permet-il pas de faire des économies de carburant ?

La régie publique, collectera les ordures sur des secteurs périphérique de Lyon.
Ainsi la collectivité, supportera les augmentations liées au surplus de kilométrage effectués et charges liées au cout du carburant.

N'oubliez jamais, que ce sont les électeurs qui donnent le pouvoir.
Donc pour les présidentielles, législatives puis municipales en 2014, réfléchissez bien avant de voter.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.