Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

© LyonMag

OL-ASSE : un derby avec l’Europe en tête

© LyonMag

Au delà de la suprématie régionale, le 104e derby entre l’AS Saint-Etienne et l’OL opposera deux clubs en lutte pour la 3e place, qualificiative pour les barrages de la Ligue des Champions.

Au coup d’envoi, les Lyonnais auront trois longueurs de retard sur les Verts actuellement sur une bonne dynamique avec quatre victoires sur leur six derniers matches de L1 alors que l’équipe de Rémi Garde, sur la même période n’a pris que cinq points sur 18 possibles grâce au succès acquis la semaine dernière contre Lille (2-1) lequel a redonné un peu de tonus à l’OL qui sortait de plus d’un terrible échec à Nicosie.
L’Olympique Lyonnais n’a plus perdu au stade Geoffroy-Guichard depuis le 6 avril 1994 (3-0) pour ce qui a été longtemps le dernier succès des Verts dans le derby.
Mais l’AS Saint-Etienne, pour la première fois depuis 1993 devant Lyon au classement si tard dans la saison, espère que cette fois-ci sera la bonne pour mettre fin à cette domination du grand rival régional.
Elle y avait déjà mis un coup de canif le 25 septembre 2010 à Gerland en gagnant le 100e derby, contre le cours du jeu (1-0) avant de perdre quand même les trois confrontations suivantes, au retour 4-1 puis cette saison deux fois en trois jours 2-1 à Geoffroy-Guichard en coupe de la Ligue puis 2-0 à Lyon en championnat alors que les Lyonnais ont joué à dix contre onze durant la seconde période après l’exclusion de Dabo.
L’entraîneur stéphanois, Christophe Galtier, passé par Lyon en 2007-2008 quand il était adjoint d’Alain Perrin, a souligné cette semaine que "les Verts n’étaient pas favoris mais que l’OL avait la pression".
"Il n’y a qu’à regarder les budgets", s’est-il plu à souligner. Celui de Saint-Etienne est quasiment deux fois inférieur.
Certainement, la victoire apparaît plus impérative à l’OL qu’à l’ASSE dans la lutte pour atteindre la 3e marche du podium.
Pour ce match, la maîtrise de l’événement, comme l’a estimé Rémi Garde, sera probablement déterminante.
"Nous avons toujours bien réussi sur les grands rendez-vous, au moins en terme d’état d’esprit et de motivation", a-t-il rappelé. L’Olympique Lyonnais est habitué à ce type de rencontre au sommet depuis quinze ans qu’il est un club à statut européen et dix années à lutter pour le titre.
Cette ivresse des sommets est un peu plus nouvelle pour les Verts. 10èmes au terme de la saison dernière après deux années à terminer 17èmes et à se sauver de justesse, les Stéphanois redécouvrent la médiatisation des matches pour les premières places et c’est pour cela qu’ils se sont enfermés dans leur centre d’entraînement durant quasiment toute la semaine (4 entraînements sur 5).
Il faudra voir si la méthode a eu du bon.
L’OL, pour sa part, a opté pour du classique à l’exception près qu’il a suivi sa dernière séance à huis clos dans l’intimité du stade de Gerland, sans doute pour mieux prévenir une intrusion des supporteurs... qui ne sont finalement pas venus troubler la préparation de leur équipe qui sera quoi qu’il arrive très motivée pour ne pas revenir bredouille d’un Chaudron en travaux qui n’accueillera que 26.000 spectateurs.



Tags : ol | olympique lyonnais | derby | ASSE | Saint-Etienne |

Commentaires 1

Déposé le 17/03/2012 à 13h11  
Par mmmm Citer

vous allez voir les quenelles a quoi ça ressemble une ambiance ce soir meme a chypre c'etait des enfants de coeur

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.