Dépôts bloqués : le bras de fer continue entre les éboueurs-grévistes et le Grand Lyon

Dépôts bloqués : le bras de fer continue entre les éboueurs-grévistes et le Grand Lyon
Les camions du dépôt de Gerland - LyonMag

Les services de communication du Grand Lyon font état mardi matin d’un
blocage des dépôts de Gerland et de Villeurbanne, malgré l'accord conclu
la veille avec les éboueurs-grévistes.

L’intersyndicale s’était engagée lundi à ce qu’aucun obstacle matériel ne s’oppose à la liberté du travail des non-grévistes. En contrepartie, le Grand Lyon retirait sa procédure engagée devant le tribunal des référés contre huit syndicalistes. Certains agents avaient en effet dégonflé les pneus des véhicules la semaine dernière, rendant impossible les tournées par les personnels non-grévistes. La variable d’ajustement a fait long feu. Mardi matin, le Grand Lyon fait état d’un blocage des dépôts empêchant le départ des tournées. "Cadenas sur les portails, pneus des camions dégonflés, grillage arraché, explosion d'un extincteur, entrave physique au départ des camions", précise la communauté urbaine dans un communiqué. "Le Grand Lyon va donc engager des actions judiciaires et disciplinaires (dépôt de plainte, nouveaux référés et procédures disciplinaires) en vue de faire cesser les entraves à la liberté du travail", précise le document. L’éclaircie entrevue dans le conflit syndical aura donc été de courte durée et le nombre de grévistes est en constante augmentation. Lundi, 45,1% des effectifs étaient en grève, contre 48,37% mardi matin. Les syndicats tiennent une conférence de presse à 11h30 au Grand Lyon. Ils s'opposent toujours à la privatisation d'une partie des tournées de Lyon et de l'ensemble de celles de Villeurbanne et ont appelé l'ensemble des agents du Grand Lyon à se joindre à leur mouvement jeudi.

Tags :

eboueur

eboueurs

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
un travailleur qui travail le 21/03/2012 à 06:18

Il faut taper ou ça fait mal c'est a dire au portefeuille.
Pendant les jours de grève les éboueurs ne sont pas payés, je pense que fin mars ils vont avoir quelques soucis pour payer leurs crédits ou leurs loyers, attention aux agios bancaire et aux frais de relances.

Des agents du ramassage semblent avoir dégradés des biens publiques et les réparations seront à la charges du contribuable.
Je suis pour une action en justice du grand Lyon pour dégradation de l'outil de travail et j'espère que la justice vas prononcer des sanctions exemplaires avec des licenciements pour fautes graves si les faits sont avérés.

Signaler Répondre

avatar
éboueur du grand Lyon le 20/03/2012 à 21:19

eboueur Et mam va te coucher avec ton pseudo on dirait Michel alio Marie . Mdrr

Signaler Répondre

avatar
mame le 20/03/2012 à 18:42

je comprends rien à vos commentaires

Signaler Répondre

avatar
éboueur du grand Lyon le 20/03/2012 à 14:03

eboueur Les élus socialiste de Lyon on augmenté le tarif vélo v. Avant le tarif était de quinze maintenant 25 euro merci les socialiste

Signaler Répondre

avatar
Lucien. le 20/03/2012 à 13:10

J'espère que "fraise des bois" (selon fabius), fera le plus mauvais score dans le Rhône aux présidentielles !

Nous avons trop d'exemples locaux, de ce qui pourrait se passer au niveau national, pour qu'ils prennent le pouvoir !

Signaler Répondre

avatar
Gone de Villeurbanne le 20/03/2012 à 12:06

Et dire que ces syndicalistes vont voter Hollande.... Et oui, avec Collomb et Bret nous avons l'apéritif.... le plat de résistance sera servi avec Hollande.... Et je n'en veut pas.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.