Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo DR

Le printemps de l’OL

Photo DR

Qualifié pour les demi-finales de la coupe de France après son succès sur le Paris-Saint-Germain (3-1), mardi au Parc des Princes, le troisième consécutif depuis son élimination de la Champion’s league à Nicosie, l’OL a jeté les bases d’un printemps qui pourrait être glorieux.

A la finale de la coupe de la Ligue que l’Olympique Lyonnais disputera la 14 avril contre Marseille s’ajoute la perspective de jouer celle de la coupe de France.
Pour cela, il faudra éliminer, le 10 ou 11 avril, le Gazelec Ajaccio, un club de National qui vient de sortir Montpellier, en Corse comme il l’avait fait pour Lorient en Bretagne, en janvier, (4-2 après prolongation).
Ce doit pouvoir être dans les cordes d’une équipe de l’OL à condition d’être capable de produire une performance identique à celle livrée à Paris ou à Saint-Etienne.
L’autre demi-finale opposera Quevilly (National) au Stade rennais avec la possibilité donc de retrouver une finale Lyon-Rennes comme en 1971.
Outre ces deux épreuves de coupes pour lesquelles les Lyonnais peuvent envisager de gagner leur premier trophée depuis 2008, ce qui lamentait les supporters lors des trois années de l’ère Claude Puel, l’OL, en jouant de la sorte et avec la solidarité affichée sur les trois derniers matches peut légitimement briguer une place sur le podium.
C’est en tout cas ce dont est persuadé Lisandro, comme il l’a confié en conférence de presse jeudi matin, et qui a retrouvé le chemin des filets contre le PSG avec un but qu’il aurait même pu transformer en doublé s’il n’avait manqué une belle occasion en fin de partie.
"Cette victoire, qui est peut-être l’une de nos plus belles, peut constituer un déclic. L’avenir le dira", souligne Rémi Garde dont l’équipe vient aussi de gagner son second match consécutif à l’extérieur où elle s’est montrée pourtant très friable depuis le début de saison.
Là aussi, on peut éventuellement y trouver un signe fort d’autant qu’il faudra, en championnat, battre des adversaires directs comme Rennes et Toulouse sur leur terrain.
Si l’échec de Nicosie et les performances en Ligue 1 depuis le début 2012 pouvait mettre un doute sur l’avenir européen de l’OL pour la saison prochaine, les derniers résultats et la perspective de jouer les finales dans les deux coupes nationales, éclaircissent forcément l’horizon sans aller au delà d’un optimisme raisonnable au moins pour l’Europa league même si le club lyonnais pense encore avant tout à la Champion’s league.



Tags : ol |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.