Pôle de Lyon Confluence : carton rouge pour le stationnement ?

Pôle de Lyon Confluence : carton rouge pour le stationnement ?
Photo Lyonmag

Le pôle de loisirs et de commerce de la Confluence vient d’ouvrir ses portes. Mais la question qui se pose aujourd’hui reste le problème du stationnement pour les visiteurs du quartier.

6000. C’est le nombre de places de stationnement qu’offre le quartier de la Confluence. 3800 places disponibles dans les parkings souterrains comme en surface et 2560 places sur la voirie. Suffisant ? "Je crois que compte tenu de l’étroitesse de beaucoup des rues dans cette zone comme en centre-ville. On ne peut pas imaginer que plus de voitures accèdent à ce lieu" affirme Jean Louis Touraine, premier adjoint du maire de Lyon chargé des transports. Pour Stéphane Psomiadis, directeur du Pôle Confluence, la montée en puissance des automobilistes sera bien gérée : "Nous allons avoir, pour accompagner cette augmentation du trafic, des agents aux axes principaux pour aider à fluidifier le trafic. Nous avons également pris comme option un parking supplémentaire à l’est du Conseil de Région".

Du côté des habitants et des travailleurs du quartier, le futur stationnement est problématique. "En ce moment les gens se garent n’importe où. J’espère que ça ira mieux après" explique une habitante du quartier. "Plus les jours vont passer, plus il y aura du monde" assure une employée du Conseil Régional en regardant le futur centre commercial. "Je crains pour le stationnement, j’espère que ce ne sera pas trop le foutoir" complète sa collègue. "Il y a beaucoup de double file sur le Cours Charlemagne pour livrer les futurs magasins. Je ne pense pas que les parkings résoudront ce problème" déclare une autre passante. "Pour l’instant, le point noir du quartier reste l’accessibilité. Mais 6000 places de stationnement, c’est quand même pas mal" termine un jeune homme travaillant au Progrès.

Plus d’informations sur le pôle de commerces et de loisirs: www.confluence.fr

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Gone de Villeurbanne le 06/04/2012 à 19:14

Et bientôt cela sera comme cela à Villeurbanne. Et oui, le cours Emile Zola en DEUX fois UNE voie....
On ne pourra plus sortir ni entrer dans Villeurbanne....
C'est une réserve de gauche que vous voulez Monsieur le Maire ?

Signaler Répondre

avatar
tarkan le 06/04/2012 à 16:07

Grosse erreur majeure des urbanistes qui une fois de plus ne veulent plus voir les voitures en ville. Une seule rue comme accès pour tous les bureaux qui sont derrière le centre commercial. On imagine le temps qu'il faudra pour certains pour sortir le vendredi soir ce ce cul de sac, 2 h pour faire 500m ??? merci les écolos, si encore il y avait le métro car un TRAM ne suffira jamais.
Bref dans quelques temps , les commerçants et les clients ne vont plus supporter ce gros problème d'accès!!

Des routes et des parkings (gratuits aussi?) , vite!!!!!

Signaler Répondre

avatar
lyonnais le 06/04/2012 à 14:09
MLBRLyon a écrit le 06/04/2012 à 11h44

Et ce quartier, accessible à vélo ou transports en commun, voulait être "écolo"... résultat plus de stationnement, encore plus! Il faut croire que l'essence n'est vraiment pas chère, finalement.

Parcequ'il n'est pas accessible à vélo et transports ne commun? Les gens ont le droit de choisir, n'en vous déplaise!

Signaler Répondre

avatar
unlyonnais le 06/04/2012 à 12:46

Il ne faffait surtout pas voter pour Collomb, on aurait eu à la place un quartier harmonieux avec les transports en adéquation avec ce quartier et le reste de l'agglo!

Le métro était le seul moyen de perrinisé la Confluence sur plus de 100 ans, maintenant plus un maire après le plouc de Collomb ne voudra dire à ces concitoyens qu'il faudrait retouché au Cours Charlemagne avant 50/60 ans!

Le projet Bohigas/Barre avait de la geule et il n'était en aucune question d'y implanter un centre commenrcial, les commerces devait se trouver le long du Cours Charlemagne et d'autre rues!

Il fallait surtout créer les routes, les ponts, enterrer l'autoroute (niveau Marché Gare) pour que les ponts partent de quai à quai d'une rive à l'autre, etc...

Signaler Répondre

avatar
MLBRLyon le 06/04/2012 à 11:44

Et ce quartier, accessible à vélo ou transports en commun, voulait être "écolo"... résultat plus de stationnement, encore plus! Il faut croire que l'essence n'est vraiment pas chère, finalement.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.