Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Monique Bouillot - lyonmag

Les retraités face à la présidentielle : “Il faut miser sur les maisons intergénérationnelles”

Monique Bouillot - lyonmag

Monique Bouillot, la présidente de la Fédération Rhône-Alpes des associations de retraité, était lundi l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Dans cette dernière ligne droite avant la présidentielle, Monique Bouillot estime que la question des retraités n’est pas assez abordée. « On aimerait bien avoir quelques précisions sur nos retraites » explique-t-elle, « il y a eu une revalorisation récente mais ce n’était, pour une grande partie, que des rattrapages, nous n’avons pas eu d’évolution de notre pouvoir d’achat ». Des revenus qui stagnent alors que les dépenses, elles, augmentent : « Nous vieillissons, donc nous avons plus de frais : des frais de maladies, quelques fois non-remboursés, des charges de mutuelle santé … ». La fédération Rhône-Alpes des associations de retraités demande une augmentation du minimum retraite mais pas seulement : « Il faut aussi penser aux petites retraites car il y a énormément de toute petite retraites ».
Autre sujet au cœur des préoccupations des retraités : la dépendance. Si les candidats ont des idées divergentes, tous s’accordent sur le fait qu’il faut trouver de l’argent pour financer les besoins futurs des personnes âgées. Parmi les solutions proposées, le maintien à domicile avec une aide de personnels soignants à domicile. C’est une alternative à l’hébergement en établissement, plus coûteux. Même si cette pratique est préférée par beaucoup de retraités,  Monique Bouillot pense que ce n’est pas une bonne idée : « Le maintien à domicile c’est la solitude assurée » affirme-t-elle, « quand on est en établissement il y a toujours une porte ouverte, les gens qui vont passer,  les voisins de chambres qui vont venir … Le tissu associatif ne peut pas apporter tout cela». Comme solution intermédiaire, la présidente de la fédération recommande les maisons inter-générationnelles dans de petites maisons, dans le lieu où la personne âgée a vécue « pour qu’il y ait des relations de voisinages et la reconnaissance géographique. Ça maintien une vie sociale ».



Tags : presidentielle | élection présidentielle |

Commentaires 1

Déposé le 09/04/2012 à 09h06  
Par libre penseur Citer

Pour ce qui est de la dépendance je dis et je pense que c'est d'abord aux enfants de participer et de trouver une aide à domicile ce qui ne les empêchent pas de recevoir chaqu'un à leur tour les parents dépendants au lieu de rester dans leur égoïsme. Pour ce qui est des retraites basses je pense que les personnes concernées doivent bénéficier de toutes les aides que l'on accordr si facilement aux émigrés et aux gens qui ont le RSA car ces retraités le méritent

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.