Malfaçons, accidents à répétition, riverains en colère : bienvenue à Lyon Confluence !

Malfaçons, accidents à répétition, riverains en colère : bienvenue à Lyon Confluence !
Elément de coffrage, sans prise au vent, le détachement de la plaque du Monolithe pose question sur la qualité du bâtiment - LyonMag

Le vent, qui a soufflé parfois à près de 100km/h mercredi à Lyon, a de nouveau mis au jour les malfaçons des bâtiments du quartier-vitrine du deuxième arrondissement. La catastrophe, qui a été évitée de peu, a délié les langues des habitants.

La plaque de coffrage du Monolithe, arrachée par les vents violents, est venu se ficher dans le balcon de l'immeuble voisin - LyonMag
La plaque de coffrage du Monolithe, arrachée par les vents violents, est venu se ficher dans le balcon de l'immeuble voisin - LyonMag

"Les plaques et des pics en bois sur les terrasses en haut de l’immeuble n’arrêtent pas de se décrocher, ça devient dangereux", dénonce le gardien du Monolithe, cet imposant cube de miroirs, percé en son centre, qui accueille le siège de GDF-Suez. Il nous montre sans mal les emplacements des plaques de coffrage qui se sont envolées mercredi lors de la tempête. A l’heure du déjeuner, l’une d’elles est allée s'encastrer dans le bâtiment voisin. L’état du balcon témoigne de la violence du choc et un périmètre de sécurité est depuis établi. "Et je ne sais même pas où a atterri la deuxième plaque", se désole-t-il. Du coup l’inquiétude gagne du terrain dans le quartier. "La situation devient préoccupante", reconnait Calliope, une habitante, croisée devant le lieu de l’incident. "Avec le centre commercial, il y a de plus en plus de passage, et  ça va finir par devenir dangereux pour les personnes qui passent."
Car ce n’est un incident isolé. Mercredi soir le vent a également décroché des pans de façade en verre du côté de la rue Denuzière et le 10 avril dernier déjà c’est l’enseigne du Novotel de Confluence qui s’était envolée. "Et il n’y a pas que cela, renchérit Sophie une habitante de la rue Casimir Perrier qui affirme avoir retrouvé la fameuse plaque devant chez elle. Il est fréquent qu’il y ait des coupures d’électricité, des barrières renversées, et des arbres déracinés."

"Les constructeurs ont donc dû construire très vite, parfois au détriment de la qualité"

Tous pointent du doigt la qualité de la construction de ce quartier, qui est pourtant présenté comme le fleuron de l’urbanisme à la lyonnaise. Les travaux ont-ils été faits à la va-vite ? C’est en tout cas l’avis de Pierre, un habitant du quartier qui travaillait dans le Monolithe, avant de partir à la retraite. "Vite et bien ça n’existe pas", coupe-t-il. "Ceux qui travaillent sur ces immeubles ne sont pas assez formés, et n’ont pas assez de temps pour faire un travail de qualité." C’est aussi l’avis de Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement, qui dénonce les "délais intenables" imposés aux entreprises. "Gérard Collomb souhaite que la Confluence arrive vite à terme. Les constructeurs ont donc dû construire très vite, parfois au détriment de la qualité." Selon lui, l’accident de mercredi est "révélateur d’un certain nombre de malfaçons", alors "il faut que la Société Publique Locale d’Aménagement Lyon Confluence prenne ses responsabilités et détermine si d’autres problèmes pourraient encore subvenir". Joint à multiples reprises par Lyonmag.com, Lyon Confluence n’a pas souhaité prendre le temps de réagir. De son côté, le constructeur du Monolithe, Atemi immobilier, affirme avoir fait une déclaration de sinistre. "Ces incidents sont dus à la tempête" affirme Marie Girard, en charge du projet. "Un expert va passer, et nous attendons son rapport avant d'en déduire quoi que ce soit." Les habitants, pionniers de ce nouveau quartier encore en construction et dont les premiers ouvrages se délitent déjà, l’attendent de pied ferme.

23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mytho le 07/05/2012 à 19:09
Enego a écrit le 07/05/2012 à 15h59

Pour les futurs investiseurs, j'ai ouî dire que les premiers arrivants déménagent déjà de ce nouveau confluent, qui devient sale et mal fréquenté,non pas par les habitants, mais la manne étrangère qui vient y divaguer. ça craint!!

wahou mais tu en sais des choses dis donc!

Signaler Répondre

avatar
Enego le 07/05/2012 à 15:59

Pour les futurs investiseurs, j'ai ouî dire que les premiers arrivants déménagent déjà de ce nouveau confluent, qui devient sale et mal fréquenté,non pas par les habitants, mais la manne étrangère qui vient y divaguer. ça craint!!

Signaler Répondre

avatar
raph le 06/05/2012 à 23:40
leo a écrit le 02/05/2012 à 09h19

Nous avons eu a Lyon un vent du sud violent et cisaillant.
Que dire des vieux bâtiments du centre ville ou les corniches se détachent et ou les plaque de pierre de façade des immeubles des année 70 se désagrègent et risque de tomber sur les passants et de toute ces vielles façades non purgés.

de immeubles années 70 en centre ville ? le centre ville, c'et bien ce quartier construit entre la renaissance et le XIXème. ? non? jamais vu ou entendu dire qu'il y en ait un qui ait perdu une "corniche.."..

Signaler Répondre

avatar
lol le 05/05/2012 à 15:18

Et l’état des immeubles dans le centre ville ? arrêtons un peu de taper les doigts de ceux qui font avancer la ville . Avec ces vents violents il y a eu des dégâts un peu partout , pas seulement à confluence .
Enfin les nouveaux propriétaire de confluences , arrêtez de vous plaindre , vous étiez bien content de voir votre petit appartement se construire rapidement .
Pour ce qui est des arbres arraché , je vois pas comment on peut mal les planter..

Signaler Répondre

avatar
mytho le 03/05/2012 à 18:14
Yvette a écrit le 03/05/2012 à 03h24

Bonjour, J'habite dans le batiment 10 de Bouwfonds Marignan depuis 14 mois (revetement métallique).
A plusieurs reprises les pompiers sont intervenus suite à la chute de plaques métalliques (2 mètres de haut). les plaques n'ont toujours pas été remplacées. D'autres plaques menaces de tomber. Faudra t-il attendre un accident tragique pour que les choses rentrent dans l'ordre !!! Je suis inquiète pour mes enfants.
Cordialement.

Ben voyons...et la marmotte etc etc..

Signaler Répondre

avatar
Romain le 03/05/2012 à 11:07
Yvette a écrit le 03/05/2012 à 03h24

Bonjour, J'habite dans le batiment 10 de Bouwfonds Marignan depuis 14 mois (revetement métallique).
A plusieurs reprises les pompiers sont intervenus suite à la chute de plaques métalliques (2 mètres de haut). les plaques n'ont toujours pas été remplacées. D'autres plaques menaces de tomber. Faudra t-il attendre un accident tragique pour que les choses rentrent dans l'ordre !!! Je suis inquiète pour mes enfants.
Cordialement.

Et pendant que vous y êtes dites que Collomb est un incompétent et que ce quartier a été construit à grands coups de commissions occultes. hein... non mais !?!?

Signaler Répondre

avatar
Yvette le 03/05/2012 à 03:24

Bonjour, J'habite dans le batiment 10 de Bouwfonds Marignan depuis 14 mois (revetement métallique).
A plusieurs reprises les pompiers sont intervenus suite à la chute de plaques métalliques (2 mètres de haut). les plaques n'ont toujours pas été remplacées. D'autres plaques menaces de tomber. Faudra t-il attendre un accident tragique pour que les choses rentrent dans l'ordre !!! Je suis inquiète pour mes enfants.
Cordialement.

Signaler Répondre

avatar
habitant le 02/05/2012 à 20:25
leo a écrit le 02/05/2012 à 09h19

Nous avons eu a Lyon un vent du sud violent et cisaillant.
Que dire des vieux bâtiments du centre ville ou les corniches se détachent et ou les plaque de pierre de façade des immeubles des année 70 se désagrègent et risque de tomber sur les passants et de toute ces vielles façades non purgés.

Chuuut ça faut pas le dire!

Signaler Répondre

avatar
Patrice D le 02/05/2012 à 17:22

Les problèmes graves et particulièrement dangereux ne date pas seulement du dernier coup de vent.
Depuis l'origine des batiments de Confluence de nombreuses chutes d'élements d'immeubles sont à déplorer, et pas seulement lors de vents forts.
Malgrés tout le silence est d'or parmis nos élus et autorités.
BOUWFONDS MARIGNAN, NEXITY et autres sont-ils protégés? Pourquoi tant de travail baclé jusqu'à mettre en danger les riverains et promeneurs ???????? € € € € € € € € € € ?????

Signaler Répondre

avatar
leo le 02/05/2012 à 09:19

Nous avons eu a Lyon un vent du sud violent et cisaillant.
Que dire des vieux bâtiments du centre ville ou les corniches se détachent et ou les plaque de pierre de façade des immeubles des année 70 se désagrègent et risque de tomber sur les passants et de toute ces vielles façades non purgés.

Signaler Répondre

avatar
menzablue le 01/05/2012 à 21:46

Le coffrage est l'element qui permet de couler le béton.
ne voulez vous pas plutot parler de bardage?

Signaler Répondre

avatar
Konfluan le 30/04/2012 à 09:46

Est-ce un niveau extrêmement élevé des commissions occultes jamais atteint à Lyon qui aurait contraint les promoteurs de devoir rogner sur la qualité initiale du cahier des charges ?

Signaler Répondre

avatar
Robert le 30/04/2012 à 06:32

La réalisation de BOUWFONDS MARIGNAN (LYON ISLANDS) est également LAMENTABLE. Des plaques métaliques tombent régulièrement des facades. Le danger est connu de tous ... Aucune réaction ... La qualité du programme est PITOYABLE. De nombreuses prestations sont absentes ... Le chantié est INACHEVE ... Ce qui est fait a été baclé ... BOUWFONDS MARIGNAN (comme les autres surement) sont des TRUANTS. On peut également s'interroger sur les relations pouvoir publique et promoteurs ...

Signaler Répondre

avatar
Résidant du Monolithe le 29/04/2012 à 21:39

Le Monolithe a aussi ses défauts cachés...à l'intérieur : finitions lamentables, plomberie qui fuit, parking squatté car les portes restent ouvertes continuellement...

Quant à la réactivité des responsables du bâtiment... que dire...lorsqu'une des plaques extérieures commence à se détacher et qu'un résidant essaie avec acharnement de les prévenir, sans réponse... Il ne faut pas s'étonner des conséquences !

Signaler Répondre

avatar
vit le 27/04/2012 à 11:36

je pense aussi que cela vas très mal vieillir et certain balcons et terrasses servent déjà des dépotoirs et c'est très moche vu des terrasses de confluences.

Signaler Répondre

avatar
Leonis le 27/04/2012 à 11:20

Ce quartier créer des jalousies.

Cela fait 20 ans que j'habite a LYON en bord de Saône et les gens pensent que je suis forcement très riche.

Enfin il vaut mieux faire envie que pitié.

Signaler Répondre

avatar
Anti pantouflar le 27/04/2012 à 11:16
Lucien a écrit le 26/04/2012 à 20h22

Hier mercredi, j'évoquais dans un commentaire, de possible malfaçons vu la recrudescence d'incidents !
A l'évidence, je ne m'étais pas trompé et les langues des habitants, commencent à se délier !

Outre son implantation, dans le trou du cul du monde, ce quartier utilisé en vitrine par le pouvoir local, n'est en fait qu'un "château de cartes" !

Oh là là, que c'est triste tout ça.
Pour la collectivité, ses finances et les "heureux propriétaires" qui on gober le message formaté, de ce qui n'est qu'une opération de communication ourdie par des politicards.

Lucien,

Ce quartier est a l'image de ce qui se fait dans les grandes capitales.

Il faut arrêter de garnir vos comptes d"épargne et voyager un peu a travers le monde.

Signaler Répondre

avatar
Taarekh le 27/04/2012 à 10:53

Je pense que les constructeurs sont aussi à mettre en cause, il faut savoir que la façade du monolithe ne devait pas être ce qu'elle est aujourd'hui et que sa nature a été modifiée en cours de projet pour faire des économies et augmenter le profit (oui car à la base ils font déjà du profit mais en veulent toujours plus...).

Signaler Répondre

avatar
ex lyonnais le 27/04/2012 à 09:42

Le.coin était déjà très pourri avant. Il.reste pourri mais neuf, et va mal vieillir.

Signaler Répondre

avatar
raph le 26/04/2012 à 23:57

oh la la ça fuse les insultes !!! bravo messieurs !!! quelle courtoisie, mais, toutes fois, j'admets être d'accord avec "Ptit Lucien", c'est un quartier mal situé, mal desservi, mal bâti, mal pensé, qui au bout d'à peine 1 an, voir peut être deux d'utilisation, montre déjà de façon criarde l'ensemble des bévues qui y ont été commises... Sans trop m'étaler, je n'ai qu'à rajouter un mot sur ce fameux nouveau centre commerciale, bravo côté temple de la consommation de M... , pas un espace dédier à une activité qui irait dans le sens de ce dont nous pourrions avoir besoin ( des trucs comme écologie... artisanat... consommation responsable...partage et autres notion qui, nous le savons, paraissent bidons à encore... 97.5 % de la population française..) mais par contre, grand renfort de Mc Do, UGC, et autres grands manias de notre économie florissante, qui ne laisse personne sur le carreau...!!! Gros quartier de M....
Bien à vous..;

Signaler Répondre

avatar
OiO le 26/04/2012 à 22:24
69002 a écrit le 26/04/2012 à 21h48

je suis sûr que les habitants seront ravis de votre commentaire insultant et méprisant. Mais, mon p'tit lucien, mieux vaut habiter dans le trou du cul du monde que d'en être un comme vous

comme vous faites preuve d'élégance mon cher "69" 002
vous vous révélez !
No comment.

Signaler Répondre

avatar
69002 le 26/04/2012 à 21:48
Lucien a écrit le 26/04/2012 à 20h22

Hier mercredi, j'évoquais dans un commentaire, de possible malfaçons vu la recrudescence d'incidents !
A l'évidence, je ne m'étais pas trompé et les langues des habitants, commencent à se délier !

Outre son implantation, dans le trou du cul du monde, ce quartier utilisé en vitrine par le pouvoir local, n'est en fait qu'un "château de cartes" !

Oh là là, que c'est triste tout ça.
Pour la collectivité, ses finances et les "heureux propriétaires" qui on gober le message formaté, de ce qui n'est qu'une opération de communication ourdie par des politicards.

je suis sûr que les habitants seront ravis de votre commentaire insultant et méprisant. Mais, mon p'tit lucien, mieux vaut habiter dans le trou du cul du monde que d'en être un comme vous

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 26/04/2012 à 20:22

Hier mercredi, j'évoquais dans un commentaire, de possible malfaçons vu la recrudescence d'incidents !
A l'évidence, je ne m'étais pas trompé et les langues des habitants, commencent à se délier !

Outre son implantation, dans le trou du cul du monde, ce quartier utilisé en vitrine par le pouvoir local, n'est en fait qu'un "château de cartes" !

Oh là là, que c'est triste tout ça.
Pour la collectivité, ses finances et les "heureux propriétaires" qui on gober le message formaté, de ce qui n'est qu'une opération de communication ourdie par des politicards.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.