Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gwendal Peizerat - Lyonmag.com

JO 2012 : “Les filles de l’OL n’ont pas réellement besoin d’aide financière”

Gwendal Peizerat - Lyonmag.com

Gwendal Peizerat, conseiller régional aux sports, était l’invité de Ça jazz à Lyon ce vendredi, proposée en partenariat avec LyonMag.

A trois mois exactement des Jeux olympiques de Londres, l’ancien sportif est catégorique sur un point. "Je suis anti-pronostics et encore plus sur les Jeux olympiques car c’est une compétition très particulière. Faire un pronostic sur des jeux serait très présomptueux" affirme-t-il. Gwendal Peizerat reconnaît tout de même des chances de médailles françaises, notamment en gymnastique avec Cyril Tommasone.

A l’occasion de ces Jeux olympiques, le conseiller régional a créé la Team Rhône-Alpes, une structure regroupant 89 athlètes, valides et invalides. "Les sportifs ont été identifiés par leur fédération et puis par la région comme étant potentiellement sélectionnables pour les JO. Ils ne le sont pas encore tous et d’ailleurs c’est ça le plus important : venir aider le sportif au moment où il est en préparation ultime avant même qu’il soit connu ou reconnu" explique-t-il.
La Team Rhône-Alpes permet plusieurs choses aux sportifs. Tout d’abord, un accompagnement financier pour certaines disciplines. "Nous ne sommes pas en train de parler de sports professionnels mais bien de disciplines où les joueurs sont complètement amateurs. L’important était d’avoir cette participation financière avec une enveloppe allant de 1500 à 5000 euros qui peut vraiment faire la différence" assure Gwendal Peizerat.
La Team Rhône-Alpes propose également un accompagnement personnel avec par exemple la possibilité d’accéder à des échanges d’expérience avec d’autres athlètes. "Par exemple, nous leur proposons une formation pour faire du média training afin de bien savoir répondre aux sollicitations des journalistes".

A noter l’absence dans cette Team Rhône-Alpes de plusieurs athlètes phares de la compétition comme Christophe Lemaitre où encore les filles de l’OL mais pour une raison précise. "Nous leur avons donné la possibilité de renoncer car ils étaient déjà pas mal financés. Les filles de l’OL sont semi-professionnelles, donc elles n’ont pas réellement besoin de cette aide" confirme Gwendal Peizerat.
 Ce dernier a d’ailleurs un rôle important dans cette Team Rhône-Alpes. "Je ne suis pas le grand frère. J’ai plutôt un rôle de rassembleur. A la cérémonie d’ouverture, il n’y a pas de mélange car les athlètes sont concentrés sur la compétition. Par contre si on s’y prend en amont, on peut établir des ponts entre les disciplines. Ces derniers vont permettre aux sports de se mélanger. Nous aurons  tout de suite quelque chose de plus naturel comme une sorte de petite famille rhônalpine" conclut l’ancien sportif.



Tags : JO 2012 | Gwendal Peizerat | team rhône alpes | sportifs | financement | ol féminin |

Commentaires 1

Déposé le 27/04/2012 à 17h24  
Par isabern Citer

Les footballeuse de l'OL ne sont pas des semi-professionnelles, mais des vraies professionnelles. Elles vivent de ce sport qui est leur métier, même si leurs salaires n'ont rien à voir avec ceux des garçons. Elles n'ont donc aucune nécessité d'aller chercher un revenu complémentaire pour pouvoir jouer avec l'équipe.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.