Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo Biennale de la Danse

Biennale de la Danse 2012 : Hip-hop et Asie dans les rues de Lyon

Photo Biennale de la Danse

Rythmée par deux prestations et par une Dominique Hervieu enjouée à l’idée de présenter sa première biennale, l’édition 2012 (13-30 septembre) s’annonce grande et ouverte à un plus large public.

Il devrait encore y avoir du monde, beaucoup de monde le 9 septembre prochain dès 14h30 entre la place des Terreaux et Bellecour, pour le défilé inaugural de la Biennale de la Danse (300.000 personnes s’étaient entassées le long du parcours en 2010). Car pour cette nouvelle édition, le spectacle ne sera pas qu’autour des onze troupes et des onze chars. Pour la création intitulée "Entre ciel et terre", Dominique Hervieu, et son chorégraphe fétiche, Mourad Merzouki, habilleront les temps-morts entre les différentes parties. "On a voulu faire ces pointillés avec un autre art de la rue : les rollers, explique la directrice artistique de la Biennale. Et puis après on s’est dit qu’on allait élargir à tout ce qui fait la rue : les vélos, les fauteuils-roulants, les facteurs, les poussettes, les jardiniers avec leur brouette. On va essayer de représenter Lyon qui roule." Le défilé se terminera sur la place Bellecour, avec une adaptation gratuite de 15 minutes du spectacle de hip-hop "Récital", interprété par 40 danseurs du centre chorégraphique Pôle Pik. Et comme en 2010, le public est invité à apprendre une chorégraphie (en vidéo prochainement sur le site de la Biennale de la Danse) et à venir danser ‘La Tarentelle’.

En tout, 19 créations dont 15 premières mondiales seront jouées à Lyon. Avec notamment pour la première fois en France l’artiste japonais Ushio Amagatsu et sa nouvelle pièce. Il sera l’une des têtes d’affiche du parcours Asie, avec une troupe d’artistes de Bali et un trio de danseurs japonais de hip-hop : Mortal Combat, Repoll:FX et Former Aktion, qui présenteront eux-aussi leur spectacle pour la première fois en dehors du Japon (voir vidéo ci-dessous). Un autre parcours, intitulé Récit, permet de découvrir d’autres avant-premières à Lyon. Avec un "Roméo et Juliette" théâtralisé par David Bobee et le groupe Rictus, ou encore le ballet Preljocaj avec "Ce que j’appelle oubli".

"La danse, c’est tout sauf un art élitiste." Dominique Hervieu, micro-casque sur les oreilles et iPad à la main, s’est évertuée à le démontrer, pour sa première direction. Les tarifs seront d’ailleurs réduits de moitié pour les moins de 26 ans. Des concours de battle de hip-hop pour enfants seront organisés et des cours de danse collectifs seront donnés sur la place des Terreaux. "Cette édition, c’est celle de la maturité. Celle qui me permet d’ouvrir un nouveau chapitre", précise également la nouvelle directrice artistique, après le départ de Guy Darmet de la direction de la Maison de la Danse et de sa biennale éponyme.

Tout le programme et la billetterie (ouverture le 22 mai) sont à retrouver sur le site internet de la Biennale de la Danse.



Tags : biennale de la danse | biennale | danse | Lyon | Dominique Hervieu |

Commentaires 1

Déposé le 22/05/2012 à 13h23  
Par RhymesReasons Citer

If you like hip-hop, you might like my blog, Rhymes and Reasons. It’s a series of interviews with hip-hop heads who discuss their lives and a few songs that matter to them. Pretty powerful stuff. Check’em out here:

http://thisisrhymesandreasons.wordpress.com/

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.